Dans la lumière de 777 - par Jean-Baptiste - Troisième partie : le cinquième évangile - chapitre 50

Pensez-vous que votre animal préféré puisse être intelligent ? Qu’il puisse avoir une âme ? La réponse vous surprendra peut-être, mais … oui, votre animal est intelligent, car il réagit à votre éducation et sa vie courante se construit au rythme de ses expériences répétitives. Les animaux sauvages eux aussi sont intelligents.
Un jour, lors de la visite de ses champs, 777 approcha de très près un renard occupé à chasser un rongeur. Le renard s’était plaqué au sol, de tout son long, et s’apprêtait à bondir sur sa proie qu’il observait sans broncher. Au bout d’un certain temps, il amorça sa détente et s’élança à la vitesse de l’éclair, mais sa tentative fut infructueuse. Le scepticisme se marqua sur sa face, tout comme on aurait pu le lire sur un visage humain. L’animal ne s’avoua pas vaincu et répéta l’opération … à trois reprises. Mais en vain. À chaque fois, on eut dit qu’il essayait de saisir la cause de son échec. Enfin, dépité, il disparut, laissant 777 tout à son étonnement. Et cependant, 777 avait déjà pu déceler à maintes reprises une forme d’intelligence dans son cheptel et chez ses animaux de compagnie. Il était ainsi parvenu à faire « danser » une de ses vaches préférées et avait observé que son chien pratiquait une technique de chasse au rat musqué tout à fait personnelle qui lui évitait de se faire mordre les babines.

Toutefois, l’espèce animale intelligente n’a pas d’esprit, et cela ne souffre aucune exception !
Car l’esprit est un don réservé uniquement à l’être humain et c’est ce qui le différencie de l’animal. Malgré cet apport supplémentaire contenu dans l’âme humaine qui en forme son enveloppe, l’esprit humain, instruit par les cinq sens reliés à la centrale que constitue le cerveau, est strictement limité à la connaissance du monde physique, donc matériel. Seul l’Esprit Saint pourra faire bénéficier son détenteur de connaissances spirituelles inhérentes au monde extra-physique, paranormal.

Mais revenons à l’âme animale et rappelons que l’espèce animale est animée par une âme-mémoire collective. On a pu constater que, grâce à cette faculté extraordinaire, des animaux éduqués d’une certaine manière reproduisaient les attitudes et avaient les mêmes réactions que d’autres de leurs congénères vivant à cent lieues ou même sur un autre continent, alors qu’aucun contact n’avait été établi entre eux. À la mort d’un animal, il pourrait y avoir ainsi un apport d’expériences pour l’âme collective qui, à son tour, transmettrait cet enrichissement aux animaux de la terre. Cette faculté d’absorption par l’âme collective animale de l’expérience de chaque unité constituante est cependant lourde de conséquences pour l’homme. Ce dernier est lié aux lois cosmiques dont celle de la réciprocité de cause à effet, ce que l’on appelle aussi l’effet boomerang ou encore le retour de manivelle. L’homme devra répondre du sang versé, y compris de celui des animaux ! Comme chaque animal devra répondre du sang humain versé. Vous trouverez cette affirmation dans la Bible.

Enfin, s’il n’y a pas d’esprit chez l’animal, par contre chez l’homme, il est bien présent. Il est ce qui fait l’homme. La qualification d’homme d’esprit ne s’applique qu’à son quotient intellectuel. Mais « l’esprit » de l’homme est une composante à part entière, enveloppée de son vêtement que l’on désigne par « âme » et qui prend possession du fœtus humain lors de sa formation. Cet esprit anime le corps tout entier et, bien sûr, le cerveau qui répond aux divers sens en produisant à son tour de l’intelligence mesurée en QI. Cet esprit de l’humain n’est pas le Saint-Esprit de Dieu … Qu’on le veuille ou non, c’est ainsi ! N’en déduisez pas que le quotient intellectuel est donc tout ! Non, l’histoire nous montre chaque jour que des personnes au QI peu élevé ont accompli et accomplissent de grandes choses et comptent peut-être parmi les mieux pourvues de spiritualité !

Souvenez-vous du sommet spirituel de 777, quand il avait une trentaine d’années : était-ce son esprit humain ou autre chose qui agissait en lui ? Dans ce cas bien précis, on peut parler de « possession » ! Car 777 était bel et bien « possédé » par l’Esprit Saint. Tout son être Lui était soumis : mémoire, intelligence, pensées, langage, actes, sens et … programme de vie ! C’est dans cet état que l’homme devient « fils de Dieu ». Et ceux qui croiraient être des fils de Dieu
alors qu’ils ne possèdent pas l’Esprit Saint se feraient bien des illusions ! « Qui n’est pas pour moi est contre moi » a dit Jésus. Et celui qui est contre Dieu est Mammon le diable ! En spiritualité, il n’y a pas de neutralité. On est pour Dieu ou contre Dieu.
D’où, question : à l’heure actuelle, quel est le pourcentage de l’humanité « possédée » par l’Esprit Saint ? Peut-être est-il préférable, chers lecteurs, que vous en définissiez vous-mêmes le nombre…

D’aucuns diront : pourquoi Dieu se plaindrait-Il de l’homme, puisque Il est censé l’avoir créé tel quel ? Grossière erreur que de penser cela. Dieu n’est pas un tyran et s’il est vrai qu’Il fit l’homme doté d’un esprit humain, Il donna à l’homme l’occasion de faire le bon choix de l’Arbre de Vie par lequel il obtenait la Vie éternelle. Mais incité par Satan, l’homme, on le sait, choisit l’autre voie, celle qui devait le conduire au malheur et à la mort.

Par l’Arbre de Vie, l’homme aurait opté pour la voie de l’Esprit Saint duquel Dieu l’aurait comblé. L’homme n’aurait connu ainsi ni malformation, ni souffrance ni mort. De plus, il serait devenu le « support » par lequel Dieu se serait reproduit au travers de toute la création.

De tout ce qui vient d’être dit, une déduction s’impose : l’homme est incomplet et sa création n’est pas terminée. Il lui manque l’Esprit Saint. Seul le Fils de Dieu et Dieu vrai de par Son Père, CHRIST, s’est montré digne de l’Esprit Saint qui l’animait et … Heureusement pour nous ! Christ a « racheté » par son sang vierge de toute souillure la loi du sang qui avait été décrétée par le Père : « Si tu pèches, tu mourras ! » L’humanité entière est pécheresse mais peut accéder à l’Esprit Saint par ce rachat et par la repentance. Rappelez-vous que, bibliquement parlant, Dieu créa l’Univers en sept jours, mais que chaque jour représente une période de 1000 ans. Donc, toujours bibliquement parlant, Adam fut créé il y a 6000 ans et selon le calendrier romain (auquel il faut ajouter de 4 à 7 ans d’erreur). Pour l’heure, il y a donc officiellement 2008 ans que Christ est né. Dieu a donc concédé à Satan et à l’humanité 6000 ans de vie, retranchés de Lui.

La foi qui devait découler de l’enseignement de la religion s’est réduite en une peau de chagrin. Dire que le monde actuel est dirigé par Satan peut faire sourire les scientifiques, les athées, les agnostiques et même certains « chrétiens » et cependant, ce qui est aujourd’hui dénoncé par les climatologues figure en toutes lettres dans les Écritures saintes. Lisez-les, vous serez édifiés ! Que nous le voulions ou non, nous sommes entrés dans « l’apocalypse ». Il sera certes terrible mais de courte durée et se terminera par l’entrée des survivants dans le Règne du Christ sur Terre. Au cours de ce millénaire, le septième, c’est le Christ qui gouvernera et règnera … N’en déplaise à certains ! C’est alors que sera achevée la création de l’homme qui recevra l’Esprit Saint. Seuls quelques êtres privilégiés font exception à la règle et œuvrent déjà par l’Esprit de Dieu. Jusqu’à ce retour du Christ en Roi des rois, Dieu a décidé de ne pas s’immiscer dans les décisions humaines. Jusqu’à ce jour glorieux, ce sera donc l’esprit humain seul qui suscitera intellect et mémoire à l’homme, avec toutes leurs faiblesses.

À suivre