Actualité

Palmarès du 33ème "FIFF"

"M" (Yolande Zauberman/Fra./documentaire/105′)

Avant que ne soient dévoilés les lauréats du 33ème « FIFF », Nicole Gillet, la déléguée générale et directrice de la programmation, tint à souligner, au micro de la remise des « Bayards

Décès de Gérard Majax

"Gerard Majax est dcd le 17 octobre 2018. Ce que nous avons pu vous mettre en ligne le 16".

Gérard ment… Gérarement vu un truc pareil.
Gérard Majax annoncé mort serait toujours vivant.
Y a-t-il un truc ?

24ème « Festival International Nature-Namur » du 12 au 21 octobre

« African Safari » (Ben Stassen) « Le Souffle du Guépard » (Laurent Frapat)

Faites Namur, pas la guerre !

Le cousin Pascal sapé de sapin

Lino Ventura, Francis Blanche, le cousin Pascal.

Le cousin Pascal, le dernier des tontons flingueurs,
a enfilé un paletot de sapin.
"La psychologie, y en a qu'une: défourailler le premier."

In memoriam Montserrat Caballé

Montserrat Caballe, "la superba". Fan du Barca...

Exercice en hommage à Montserrat Caballé

Le majordome avait soigneusement dressé la table et alimenté la cheminée de bois sec qui crépitait tandis qu’il en émanait comme de folles lucioles.

La guerre 14 – 18 à Malmedy

1. Un nouveau livre de Malmedy Folklore : « Les Wallons prussiens morts pour le Kaiser en 1914-1918 »
« Nous qui sommes quotidiennement baignés dans notre histoire locale bien particulière, sommes très souvent surpris, pour ne pas dire ahuris, de l'ignorance de nos compatriotes par rapport à l'Histoire récente de notre canton. Il faut dire que "l'Histoire de Belgique" de Henri Pirenne n'en parle pas puisque sa rédaction se clôture en 1918 et "l'Histoire de la Belgique contemporaine" due à son fils et plusieurs autres historiens, y consacre moins de dix lignes !

Une constatatrice à Houffalize

C'est quoi une incivilitE environnementale? Image prise dans une rue de Houffalize. Ceci est une fiction. Et une pub pour Houffalowen. Le visage de la vraie constatatrice reste secret pour les raisons que l'on devine.

Une constatatrice à Houffalize. L’annonce a été faite à mi-chemin entre la mort d’Aznavour et les élections communales : nomination d’une agente constatatrice (sic) des incivilités.
Nous avons entremêlé les deux dans une petite chanson.

(On chante tout bas en lisant)
Habite-t-elle avec maman

La grande randonnée, une affaire qui marche

Les conflits : Des sentinelles veillent au grain
Au sein de l’association qui gère les sentiers de grande randonnée, c’est une équipe de cartographes qui est chargée de dessiner les circuits. « On envoie des descriptifs établis à l’aide de GPS et ils voient si la continuité du parcours correspond à la carte, commente Alain Carlier, administrateur. Ensuite, un de nos membres parcourt le GR dans sa totalité. Il contacte ensuite les communes pour pouvoir baliser ces chemins car ils sont généralement publics.

Sentiers et chemins de jadis …en terre liégeoise.

Nous vous proposons quelques idées de balades ou d’excursions touristiques sur les traces de nos ancêtres.
Nous avons choisi de partir du monument Zénobe Gramme, lieu de départ des chemins des touristes avant 1914.
Liège a connu un essor dynamique de la cité mosane grâce à l’exposition universelle de 1905.
Les chemins des touristes furent créés par le Vieux Liège en collaboration avec Charles Comhaire
Empruntons les pas des promeneurs de jadis.
Nous découvrons l’ancien canal de l’Ourthe, ouvrage titanesque non réalisé : il devait relier la Meuse au Rhin bien avant la révolution belge de 1830.

Le 40ème anniversaire du Centre de jour « Le Relais » - à Malmedy

Le "Relais" actuel Le "Relais" actuel

Fondé par feu le Directeur Francis Baupain, le Centre de jour « Le Relais » ou service d’accueil de jour pour adultes ( SAVA) accueille quotidiennement des personnes en situation de handicap présentant pour certaines une déficience mentale légère, modérée ou sévère et pour d’autres une association de ces difficultés. A l’origine, cette institution répondait à une demande occupationnelle de jour pour des personnes qui en raison de leur handicap mental ne pouvaient s’intégrer dans un milieu de travail adapté. Depuis 40 ans, le Relais occupe des pavillons préfabriqués datant de 1962, loués à la Ville de Malmedy. Bien qu’idéalement situées au pied de la cathédrale, les installations actuelles sont vétustes et implantées de manière éclatée, ce qui ne facilite pas le bon accueil des usagers. Mme Dessouroux, l’actuelle Directrice, a en charge des bénéficiaires âgés de 20 à 70 ans et domiciliés à Malmedy, Waimes, Spa, Jalhay et Stavelot.

Syndiquer le contenu