Novembre : la balade des seniors de Houffalize

écrit par ReneDislaire
le 08/11/2007
Bonnerue: li creu d'ol beni hesse

Les 3x20 houffalois ont tracé un triangle extra muros reliant Bonnerue, Mabompré, et Vellereux. Question de faire mieux connaissance avec nos villages. Trois heures de grand air vivifiant. Deux fois la montée du ruisseau de Mabompré jusqu’au plateau!
8 novembre, 14 heures. Près du tank de Houffalize, comme chaque deuxième jeudi du mois, les seniors sont prêts pour le départ vers un périple dans l’ancienne commune de Mabompré.
Cinq voitures bien pleines se rendent vers la salle des Quatre-Vents, près de Bonnerue. Bref briefing, car la promenade sera longue, et la nuit tombera tôt.
Première halte : li creu d’ol béni hesse. Un hêtre à la circonférence impressionnante, dans l’éventration duquel on a fixé un crucifix. C’est le clou de la promenade.
Plus qu’un arbre remarquable, qui sont légion chez nous : une curiosité qui vaut le déplacement.
Tous les promeneurs ont voulu toucher l'arbre et poser devant lui en photo. Il y en 5 au-dessus de cet article.

Descente relativement raide jusqu’au fond de la vallée, que l’on franchit par le pont offert par la 67ème compagnie du Génie d’Amay.
Le pire commence. Raide comme le Calvaire, la montée vers Mabompré, à travers des pessières sévères qui assombrissent le chemin.
La clarté de Mabompré est au sommet, avec la fière silhouette de son église à l’enveloppe rénovée, près de l’école communale, une merveille d’architecture contemporaine, fraîche et équilibrée. Mabompré, c’est aussi la variété des animaux de la ferme: chevaux, moutons de toutes espèces, bovins. Des cris de rapaces. Mais du reste, entre chien et loup, pas un chat…
Descente vers le Moulin de Mabompré, une oasis de calme. La vieille bâtisse, où le grain cessa d’être moulu en 1985, s’est faite un gîte coquet. Du balcon de la résidence annexe, la maîtresse des lieux, Madame Widart, nous salue d’un geste gaullien.
Ce n’est pas le tout : ce qu’on a redescendu, il va falloir le remonter. Par un sentier plus dégagé, mais avec toutefois certaines raideurs et passages glissants. Gare à ceux dont les semelles ne sont pas crantées : en voulant se raccrocher aux fils barbelés (quelle idée !), c’est la décharge électrique assurée.
Voici Vellereux, siège d’une paroisse convoitée sous l’Ancien régime.
Puis, comme un venin dans la queue, un bon kilomètre encore de montée, douce peut-être, mais constante, sur un tarmac flambant neuf, vers les Quatre-vents.
Tout le monde est content d’être arrivé ; nul ne se plaint de l’effort accompli. Les tiraillements dans les muscles, ce sera pour demain. Aujourd’hui, sous le crachin qui commence à tomber, on a les joues roses comme des poupons.
Jamais, il n’a fallu attendre la doyenne. Notre 4x20 est vraiment un modèle, chaque fois dans les premières au sommet.
Un modèle ? Un top model.
Cet hiver, son bonnet de grosse laine orange va faire un malheur.
Chapeau Nelly !

René Dislaire

Communique "Post criptum"

Club des 3x20 de Houffalize

PROGRAMME DE LA BALADE DU JEUDI 13 DECEMBRE 2007

Départ comme d’habitude à 14 heures, près du tank à Houffalize.

L’itinéraire, un classique des promeneurs, nous conduira au village d’Achouffe.
Descendant la « ruelle du Moulin » pour ensuite traverser l’Ourthe par le pont de la route de La Roche, nous atteindrons Fin de ville par la montée de Pierreuse, avec un coup d’œil au passage à la Maison de repos Louis Palange.
Puis nous rejoindrons Achouffe par un des chemins creux les plus les plus célèbres de Wallonie :
la Longue virée. Ne dites toutefois pas à vos petits-enfants que papy et mamy vont faire une longue virée, car chez les jeunes, ce terme peut prêter à ambiguïté et ils risquent de vous dépêcher un RYD (Responsible Young Driver) pour vous reprendre au retour !

Plus sérieusement : en marchant à notre rythme, nous devrions gagner la Grange, à Achouffe, pour 16h14 ( !), de quoi passer une heure en compagnie de l’hôtesse, la bientôt 3x20 Yolande Impanis (oui, oui, la fille de Raymond Impanis, le champion cycliste idole de notre jeunesse). Pour nous accueillir aux portes de l'hiver dans sa taverne, la plus rustique de la région, Yolande aura allumé un bon feu de bûches, comme tous les jours d'ailleurs.

Pourquoi 16h14 ?
Parce que c’est pile l’heure du coucher du soleil en ce jour de la Sainte-Luce, le jour où il « piétine » avant de rallonger les journées. Pas question de terminer comme le Petit Poucet, perdus dans l’obscurité de la forêt.
Et aussi, parce que nous reprendrons pour le chemin du retour le bus des TEC à 17h14 : juste une heure donc pour savourer l’ambiance chaleureuse de la Grange à Yolande.
Dieu que la grande horloge de l’Univers et celle de notre société wallonne des transports sont synchrones…

Rien n'empêche de faire le retour Achouffe Houffalize à pied: pour un marcheur normal (et échauffé), il faut tout au plus une demi-heure, par un itinéraire complètement "bitumé". Mais dans ce cas, se munir ABSOLUMENT d'une lampe de poche.

Avoir de bonnes chaussures de marche. Etre vêtu en fonction de la météo.

NB. Le voyage du retour sur la ligne 15/2 des TEC est gratuit pour les plus de 65 ans.
N'OUBLIEZ DONC PAS DE PRENDRE AVEC VOUS VOTRE CARTE DE GRATUITE SUR LES TEC, pour bénéficier de cet avantage.
Comment l’obtenir si vous ne l’avez pas encore?
Soit aller au bureau des TEC, et vous l’obtiendrez tout de suite. Problème : le bureau des TEC le plus proche est à … Marloie, difficilement joignable en TEC (de Houffalize, s'entend) !
Soit envoyer une demande aux RTEC Namur, avenue de Stassart, 12, 5000 Namur. La demande ne nécessite aucun formulaire à remplir (juste un petit mot signé libellé par exemple comme suit: « voulez-vous bien m’envoyer une carte de gratuité senior sur les TEC en Région wallonne ». Indispensable : joindre une photocopie recto et verso de votre carte d’identité ET, si vous avez une carte d’identité « version récente » joindre en plus une photocopie de la page qu’on vous a donnée à la Commune en vous délivrant la carte, et intitulée « Données disponibles de façon électronique sur votre carte d’identité » (si vous l’avez perdue, l’administration communale peut vous en tirer une).

A bientôt.
René Dislaire.

  • Bonnerue: li creu d'ol beni hesse
  • Nelly, top model des 4x20
  • Bonnerue: li creu d'ol beni hesse
  • Bonnerue: li creu d'ol beni hesse (photo prise en juillet)
  • Bonnerue: li creu d'ol beni hesse (photo prise en juillet)
  • Bonnerue: li creu d'ol beni hesse (photo prise en juillet)
  • le premier pont: devinez qui ne l'a pas vu?
  • le ruisseau entre Bonnerue et Mabompre
  • le ruisseau entre Bonnerue et Mabompre est proche
  • Jacqueline Simonis: passera? passera pas?
  • le pont franchi, on va grimper
  • de fait, on monte
  • de fait, on monte
  • Nelly fait une halte
  • le docteur Bauvir fait semblant de parler au cheval; en fait, il fait une halte aussi!
  • le docteur Bauvir fait semblant de parler au cheval; en fait, il fait une halte aussi!
  • Mabompre city: on arriveà la copette!
  • Mabompre city: on en sort
  • c'est reparti vers le Moulin Widart
  • qui a dit: y a rien "na" voir?
  • le moulin est proche...
  • au moulin
  • au moulin
  • repartis vers Bonnerue: Nelly, orange bleue, le terme de la colonne
  • it's a long way to Vellereux
  • Quatre-vents, le repos des marcheurs. Vue de dos, Nelly: son chapeau va faire un malheur
  • Quatre-vents: the end
2018 lectures
Portrait de ReneDislaire
René Dislaire