Houffalize et l'UNICEF, de Houtopia au home Louis Palange

écrit par ReneDislaire
le 30/09/2007
A Louis Palange, la directrice Nicole Geradin assure personnellement le service

Au profit de la vaccination des enfants, une démarche qui a pris langue avec le palais…

Ce dimanche 30 septembre, au bénéfice de la campagne de vaccination des enfants, une balade gourmande, la dernière de l’année, avait lieu à Houffalize.
Cent vingt participants s’étaient inscrits pour un parcours de six kilomètres entrecoupés de haltes successivement à la Maison de repos Louis Palange, aux Quatre-bras du Thier des pourçais, au centre de vacances d’Ol Fosse d’Outh, et à l’Ermitage, avant le retour au point de départ à Houtopia, dans le centre de la ville.
L’originalité du concept : s’ancrer dans la culture et les traditions locales, tant pour ce qui est de la gastronomie, qu’en ce qui concerne la...linguistique. Une démarche qui a pris langue avec le palais, en quelque sorte.

Itinéraire et sustentation(s)

Une action en partenariat UNICEF – Fondation Houtopia pour promouvoir la vaccination des enfants dans les zones de précarité du monde se devait de démarrer en la Maison vouée aux enfants : Houtopia, au cœur de Houffalize.

Un apéro bien local : de la Chouffe, avec une assiette amuse-gueule bien garnie. On se salue, on se compte. C’est comme la bouteille à moitié vide : on ambitionnait peut-être un peu plus de monde. Mais pas mal, pour une première. Mais pas mal, avec le fichu temps qu’il faisait encore hier ! Tiens, disent les seniors, je ne m’attendais pas à ce qu’il y ait autant de jeunes ! T’as vu, disent les jeunes, y’en a pas la moitié d’tous ces vieux qui arriveront au bout d’la marche ! Chiche que le quart d’entre eux n’ira pas plus loin que Louis Palange !

Au home Louis Palange

Et c’est par Pierreuse, un hors-d’œuvre de chemin grimpant, que l’on accède à la Maison de repos Louis Palange.
C’est Nicole Geradin, directrice du home fleuron du CPAS mais aussi d'une seniorerie des plus importantes de la région, qui a tenu à faire le service de table. A ses risques et périls, car au lieu de « lècettes di singlè », on a droit à du carpaccio de bœuf. Faut croire que le sanglier était trop coriace. Bof, il appartient aux organisateurs de désorganiser, ce sera la surprise du chef de la journée !
Professionnalisme dans le charme et la bonne humeur, solidarité entre générations, à Louis Palange, ce mot clé du jour est le mot clé de tous les jours.

Dans la cave de chez Deumer, là où le thier de pourçais et Ste-Anne se rejoignent, il y a de la soupe aux orties, avec de vraies couchâtes de nos accotements, pas des tetrabriks de chez Igloo. C’est bon pour quoi les orties ? Allez donc cliquer sur la photo ad hoc. Deuxième surprise : les sonneurs de trompes de chasse, emmenés par Gérard Close et son fils, sans même avoir eu le temps de revêtir leur uniforme écolo, viennent faire l’aubade. C’est pour suppléer à la troisième surprise, se dit-il sous barbe, la défection de Fédasil à la Fosse d’Outh !

Ol Fosse d’Outh, c’est Bocuse et Pantagruel à la fois, buffet chaud, buffet froid, et on fait enfin connaissance avec le monstre à face hirsute emblème du Luxembourg : li singlè.

A l’Ermitage, en bordure du ruisseau de Cowan, un peu de salade, un peu de jambon et, rappelez-vous l’apéritif : du fromage à la Chouffe : la boucle est bouclée. Merveilleuse, féerique, la présence d’une conteuse, Michèle Wargnier . Malgré le grand air, malgré la marche accomplie, tous les plats ingurgités plus les vins variés et le blanc péquet, nul n’a piqué une sieste à son écoute : faut pas demander comme elle est bonne.
Enfin retour à Houtopia, sans plus aucun dénivelé cette fois.

Continuons le combat

Pour cette balade, le qualificatif « gourmande » n’a certainement pas été usurpé : les plats servis à chacune des six haltes étaient excellents et chaque fois inspirés par le terroir.
Une telle organisation repose sur une équipe de nombreux bénévoles, qui se sont tous montrés à la hauteur de leur tâche.
Quant aux participants, grâce à la publicité rondement menée, notamment sur Internet, ils venaient de partout. Des couples de Flandre ou du fond de la Wallonie, qui eurent le plaisir de découvrir les sites de Houffalize et faire un bout de chemin ensemble sous un soleil radieux.
Grâce au travail des bénévoles et à l’appui de sponsors, la campagne de l’UNICEF pourra vacciner 120 enfants, et donc sauver autant de vies, partout dans le monde : un enfant sauvé par marcheur participant.
Raison pour laquelle chacun s’est bien promis de revenir l’année prochaine, si les organisateurs remettent le couvert. Ce dont nous ne doutons pas.

René Dislaire.

Liens: du même auteur, sur le club des seniors de Houffalize
* sur les marches (balades) mensuelles:
Les seniors de Houffalize reçus au home Louis Palange
Houffalize: la balade mensuelle des seniors
A Houffalize, la balade des seniors d'octobre...
Le club des seniors de Houffalize reçu au home Louis Palange
*sur le livre: Mémoires de Houffalize
Houffalize: le 1er avril 2011, Houffalize vernira les mèmes à mémé
Houffalize: un portait de femmes, le 1er avril
en relation avec le home Louis Palange
Adieu, Monsieur le Chanoine Zeler

  • A Louis Palange, la directrice Nicole Geradin assure personnellement le service
  • Pendant ce temps, voici ce que fait la police
  • Julie Pierre dresse les amuse-gueule
  • Jeannine, Renee, Monique...
  • Julie Pierre et Isabelle Filliziani, responsables du bar de Houtopia
  • Pol indique le droit chemin que suivra la conteuse (non, il ne vous fait pas un bras d'honneur)
  • les carpaccios, Maison de repos
  •  Maison de repos
  •  Maison de repos
  •  Maison de repos
  •  Maison de repos
  •  Maison de repos
  • Les doyennes du comice: elles ont fait toute la balade, ce dont elles ont l'habitude
  • vrienden van Scherpenheuvel eten smakelijk een lekkere netenspoep (soupe "aux couchaates")
  • digestif de la soupe aux orties
  • Sous le regard d'un paparazzi, Jean-Claude Massem met son cor autour du cou de ma soeur
  • Il est beau, le resultat!  mais la copine, jalouse, fait la moue!
  • Un dazibao expose les vertus des orties
  • aubade des sonneurs de cor
  • la saison sera riche en prunelles
  • la saison sera riche en prunelles
  • on arrive devant la Fosse d'Outh, pour le plat principal
  • sur la terrasse de la Fosse d'Outh, pour la jatte qui suit le repas
  • Malou et Vinciane: c'est leur sourire qui accueille quand on entre au restaurant de la Fosse d'Outh
  • La vie, c'est franchir des ponts: ici, sortie de la Fosse d'Outh
  • On quitte la Fosse d'Outh, qui se mire dans l'Ourthe
  • A l'Ermitage, salade, jambon, fromage: Andre Cara, Anne Masset (sans se salir les doigts!), et Marie-Ange Cara
  • A l'Ermitage, la conteuse, Michelle Wargnier
  • A l'Ermitage, mamies et petits-enfants sont tout oreille devant la conteuse, Michelle Wargnier
  • Sous les tonnelles de l'Ermitage, pour le fromage
  • Sous les tonnelles de l'Ermitage, pour le fromage
  • Sous les tonnelles de l'Ermitage, pour le fromage
  • la balade se termine, on rentre au centre de Houffalize (Houtopia), et Miette Lambin accueille en remettant un bic "UNICEF" en souvenir (excuser le flou de la photo! pardon et merci)
  • Fin. On affiche le drapeau de l'UNICEF; 120 enfants pourront recevoir un vaccin. C'est pour cela qu'on a mis la main dans le cambouis.  A l'an prochain! Tot ziens! Auf wiedersehen! see you again! a r'veye tortos...binames d'gins!
3593 lectures
Portrait de ReneDislaire
René Dislaire