Soldes en Province de Luxembourg. Florenville et ses commerces

écrit par admin
le 19/07/2008

Le Groupe U.C.M. Lux fait le bilan à mi parcours !
Gros stocks, bonne affluence. Tel pourrait être le premier bilan après 15 jours de soldes.
La baisse du pouvoir d'achat des ménages pèse sur les ventes "normales" de la collection d'été. La diminution du chiffre d'affaires est estimée à 5 %. Il reste davantage d'articles à vendre durant ces soldes, celui des bonnes affaires pour les consommateurs.
Selon le sondage indépendant commandé par l'U.C.M., 76 % profitent des soldes. Deux sur trois y vont pour acheter moins cher des articles dont ils ont besoin, souvent repérés à l'avance. Un sur trois se fait plaisir et se laisse aller à des achats impulsifs. C'est surtout sur ce dernier tiers que la baisse du pouvoir d'achat joue également pendant les soldes.
Le démarrage de la période a été jugé "bon" ou "moyen" par les commerçants concernés.
L’enquête « soldes » menée par l’U.C.M. en Province du Luxembourg montre que pour renforcer la dynamique des soldes, des manifestations de type braderie, nocturne, sont organisées dans 80 % des cas. Les remises y ont été supérieures aux autres années.
La période des soldes permet d’élargir sa clientèle, mais pas durablement dans 70 % des cas. Il s’agit d’une clientèle que les commerçants ne reverront qu’en période de soldes. 80 % des commerçants les estiment indispensables pour liquider les articles démodés ou difficilement vendables. Pour 57 %, elles assurent une rentrée indispensable de liquidité.
Les commerçants interrogés souhaitent une meilleure harmonisation de la législation européenne en la matière. Il n’existe pas de réglementation au Grand Duché du Luxembourg et les soldes sont plus précoces en France. Cette situation se ressent surtout au cours des soldes d’été ! La principale conséquence d’une suppression des soldes constitue enfin un scénario catastrophe. Avec la crainte d’une concurrence accrue en provenance du commerce intégré et la difficulté dans la gestion des stocks !

communiqué par
UCM-Lux ASBL
ARLON
~~~~~~~~~~
Florenville et ses commerces, L’U.C.M. Lux précise…

L’enquête sur le commerce à Florenville a suscité des réactions, et c’est tant mieux. Si les différentes parties prenantes se manifestent, c’est de bon augure pour l’avenir. L’U.C.M. Lux précise que son enquête est indicative de l’état d’esprit des commerçants de Florenville, et parfaitement représentative puisque 50 % des commerçants y ont répondu.
Comme lors des autres démarches menées sur Virton, Marche et Bastogne, le Collège communal a disposé du rapport au préalable, et a eu huit jours pour réagir. Dans le cas présent, il n’y a eu aucune réaction.
Dans la première partie du document distribué, les chiffres en matière de diminution et de vieillissement de la population,…, sont factuels et ne prêtent donc pas à critique. Le plus important est la mise en œuvre d’une stratégie à court, moyen et long terme afin que Florenville redevienne une destination dynamique et touristique de très bonne qualité. Il va sans dire que le respect de l’environnement et le développement durable doivent être intégrés dans la démarche de prospective.
L’U.C.M. Lux propose des recommandations pratiques qui n’ont pas été mentionnées dans les différents articles de presse et par les différentes personnes interrogées. Forte d’une expertise en matière de développement commercial, l’U.C.M. entend travailler en synergie avec la Commune, l’Association des Commerçants,... Si ceux-ci le souhaitent.
Enfin, le commerce indépendant est appelé à évoluer et à s’adapter un peu partout. C’est pourquoi, avec la Province de Luxembourg et IDELUX, l’U.C.M. Lux entend soutenir le développement des commerces avec des conseils personnalisés et des actions de promotion telles les Routes du Commerce et Vitrines !

UCM-Lux ASBL
Avenue Nothomb, 10, bte 7, 6700 ARLON

1783 lectures
Portrait de admin
admin

Administrateur d'Ardenneweb, nous proposons du contenu journalier gratuitement.