Tanjona-Tany: Dames D’Amour et Eyal Sela

écrit par admin
le 17/10/2008

Tanjona-Tany signifie Objectif Terre, en malgache. Le nom du projet parle de lui-même.
Eyal Sela, musicien israélien reconnu comme un virtuose dans la pratique d’une large palette d’instruments à vent ethniques, compositeur et directeur musical e.a. du spectacle « Baharti, Il était une fois l’Inde », est considéré comme un maître dans les musiques savantes du Moyen Orient, d’Inde, des Balkans et de Turquie.
Eyal est depuis longtemps attiré par les musiques africaines, fasciné par les polyphonies, les voix, et la personnalité de Lala et Monika, les deux sœurs malgaches, leader du projet « Dames D’Amour », et membres du groupe Njava, le groupe phare et porte-parole des artistes malgaches dans le monde. Lala et Monika ont également été en tournée dans le monde entier avec Deep Forest. Lala est e.a. l’interprète de « Sweet Lullaby », titre rendu célèbre par les spots publicitaires des produits de soins Ushuaïa.
Eyal Sela, Monika et Lala ont en commun la conviction profonde de la richesse que l’on trouve dans la musique multiculturelle. Ils sont dotés de la curiosité et de l’ouverture d’esprit que cela implique. La priorité pour chacun des protagonistes a été très claire : une rencontre humaine avant tout.
Ils se sont rencontrés au moment où chacun d’eux avait le souhait de quelque chose « d’autre », l’envie de réaliser quelque chose de plus proche d’eux-mêmes et qui avait « du sens »…
Ils sont tous trois amoureux de la nature et conscients de la valeur de l’EAU, de par leurs pays d’origine (Madagascar/Yemen/Israel). Désolés des maltraitances que l’on inflige « à notre mère la Terre », des conséquences que cela a déjà sur nos vies et des désastres que cela entraînera pour les générations futures, Eyal Sela, Monika et Lala souhaitent que ce projet soit un porte-drapeau, un hymne à la défense des forêts, des rivières, de la mer et de l’air que nous respirons.
Ce projet a pour but de faire prendre conscience que les perspectives en matière d’eau douce ne sont pas réjouissantes, que sa raréfaction semble inéluctable. Selon une étude des Nations Unies, l'eau pourrait même devenir, d'ici à 50 ans, un bien plus précieux que le pétrole.

TANJONA-TANY se veut porter l’espoir de pouvoir sensibiliser le plus grand nombre à l’avenir qui nous est réservé si notre comportement ne change pas rapidement.

Eyal Sela, Monika et Lala s’entourent pour ce projet de Gilad Ephrat à la contrebasse, Ori Naveh aux percussions et Ravid Kahalani voix/chant.

Le projet sera réalisé pendant une Résidence offerte par la Kulturfabrik à Esh s/Alzette, haut lieu des Musiques du Monde au Grand Duché de Luxembourg en octobre 2008, la résidence se terminera par un concert le vendredi 17 octobre.
La finalité étant la production d’un album enregistré à la Kulturfabrik avec l’aide de l’équipe technique en place, d’un DVD avec le concours de Karim Saoudi, créateur lumières de la Kulturfabrik et d’une tournée Benelux/France dans un premier temps pour voler ensuite vers l’Europe et les Etats-Unis.
Le projet est porté par Go Between, agence internationale de booking et management basée au Luxembourg avec Bill Stern (production) et Sophie Stern (communication).

1480 lectures
Portrait de admin
admin

Administrateur d'Ardenneweb, nous proposons du contenu journalier gratuitement.