Humour II

écrit par mami
le 05/04/2009
Une petite goutte fait revivre

Humour
-Cheval : le seul animal dans lequel on puisse planter des clous (Jules Renard 1908)
-Un cheval, c’est malcommode au centre et dangereux au deux bouts. (Winston Churchill, 1937)
-Le célibataire est un homme qui a réussi à ne pas trouver une femme (André Prévot, 1947)
-Sept hommes sur dix sont malheureux en ménage. Les trois autres sont célibataires. (François Cavanna, 1994)
-Il n’y a pas de bonheur parfait, comme disait cet homme quand sa belle-mère mourut et qu’on lui présenta la note des pompes funèbres
-Accident de la route : Un cultivateur de Bouzillé est tué par une auto (1956)
-Les africains : pourquoi échangeraient-ils leurs dattes et leur bourricot contre la fumée de nos usines ? A chacun son plaisir ! (François Mitterrand, juin 1945)
-A vingt ans, la femme n’a pas les yeux dans sa poche. A quarante ans, elle a les yeux dans vos poches. A soixante ans, elle a des poches sous les yeux (Eugène Baumont)
-Le secret de ma vitalité ? Je n’ai dans le sang que des globules rouges : l’alcool a tué depuis belle lurette tous mes globules blancs… (Winston Churchill, 1949)
-Mon seul rival international, c’est tintin. (Charles de Gaulle, 1969)
-Tous les hommes sont des comédiens…sauf quelques acteurs (Sacha Guitry)
-Il doit y avoir quelque chose de vrai dans la réincarnation, puisque certaines femmes de trente-cinq ans se souviennent d’évènements vieux d’un demi-siècle (Jean Rostand) --- L’alcool tue lentement. On s’en fout. On n’est pas pressés. (John F.C. Fuller, 1925
« Ne soyez pas si timides : quand vos amis vous disent que vous piquez des fards, ils n’insinuent pas que vous volez les lumières qui sont sur les voitures. Et quand vos camarades veulent aller prendre un verre, ne croyez pas qu’ils projettent de dérober la verrerie du café ».
-« Je suis comme tout le monde. Tout le monde court après sa jeunesse. A douze ans on court après un cerf-volant. Puis, on court après son âme d’enfant. Il faut, de temps en temps se conduire comme des enfants. Ca empêche de vieillir.
_Il y a quelques années, un espion bien connu parcourut notre Ardenne profonde. Cherchant son chemin, il interpella une vieille dame. Cette dernière, avant de lui répondre s’inquiéta de son identité ! L’espion lui répondit, faites comme mes amis, appelez-moi James……James Bond. La petite vieille voulant réagir de la même façon, lui dit, puisque vous êtes si familier, faites-en autant ! Appelez-moi Ray……………….Raymonde !
-Pétanque : est née à la Ciotat vers 1910. Son nom provient du provençal « pieds tanqués » ou en français « pieds joints et touchants le sol ».
-Bowling : nom de l’anglais « to bowl », rouler, lancer. Le premier jeu de quilles remonterait à 5200 av J.C.
-Francis BLANCHE : « Il a un côté sympathique, seulement on le voit toujours de face » - « Rien n’est plus agaçant que de ne pas se rappeler ce dont on ne parvient pas à se souvenir, et rien n’est plus énervant que de se souvenir ce qu’on voudrait parvenir à oublier ». « Je suis très fort en affaires. Le malheur, c’est que les autres le sont encore plus que moi ».
-Qui aime bien ses lunettes, ménage sa monture.
-Mourir gros, mourir maigre ?....La différence est pour les porteurs.
-Il est mort. – C’est affreux, où est-il ? – Dieu seul le sait !
-Quelle est la différence entre une hermine et un ramoneur ?
L’hermine est toute blanche et a une petite queue toute noire. (en hiver)
Le ramoneur est tout noir et a….. une petite échelle sur le dos !
-Un gourmet ? C’est un gourmand qui se domine
-Si elle a oublié ses pilules contraceptives, allez vite chez votre marchand de légumes et achetez-lui une papaye. Car selon, les chercheurs elle contiendrait une enzyme qui attaque la progestérone, hormone déterminante dans le processus de la conception de la femme
-Les rêves ont été créés pour qu’on ne s’ennuie pas pendant le sommeil
-L’homme qui a eu le moins de chance de sa vie : Youri Gagarine. Il est parti d’URSS, il a fait 17 fois le tour de la terre et il est retombé en URSS (Coluche)
-Un homme se rend avec son épouse à l'hôtel, à Genève.
Il y passe trois jours et trois nuits. Au moment de repartir, il tique en voyant la note :
3000 francs suisses, plus 900 francs (suisses, toujours) pour les repas.
Comment ! S’exclame-t-il, Vous me demandez une somme pareille pour les repas?
Mais je n'y ai même pas touché, à votre nourriture ! Je n'ai rien mangé ! Votre nourriture n'est même pas de qualité.
Rien à faire ! Répond le gérant. La nourriture était à votre disposition, et si vous n'y avez pas touché, cela vous regarde !
Vous nous devez 3900 francs !
L’homme réfléchit un moment.
D'accord! Finit-il par répondre. Mais maintenant, c'est vous qui me devez 2100 francs !
Comment ? Demande le gérant.
Je vous paye les 3900 francs, mais vous, vous m'en devez 6000, parce que trois nuits de suite, vous avez couché avec ma femme ! Je compte 2000 francs par nuit, parce que je l'aime beaucoup. 6000 francs moins 3900, ça fait 2100 ! Vous savez compter, non ?
Mais... Je n'ai pas couché avec votre femme ! Balbutie le gérant
-C’est ennuyeux le deuil ! A chaque instant, il faut se rappeler qu’on est triste. (Jules Renard)
-Les curés sont consolés de ne pas être mariés quand ils entendent les femmes se confesser.
-Mort aux cons ! Lance un penseur du Rassemblement du peuple français _ Pardon ? dit le Général qui passe par là. _ Mon général, il faut tuer tous les cons ! _ Le général hoche la tête : _ Vaste programme !
-Les Clinton (Bill) roulent sur la route de l’Arkansas. Ils passent devant une station-service. « Tu vois ce pompiste, dit Hillary à son mari, c’était mon petit ami à l’Université ! » - Bill sourit : « Tu as bien fait de ne pas l’épouser ! Sinon, au lieu de vivre à la Maison Blanche, tu serais ici à vendre de l’essence ! » « Pas du tout, rétorque Hillary. C’est lui qui serait président ! »
-Echange entre une femme députée travailliste et Sir Winston Churchill. Elle « Si vous étiez mon mari, je vous servirais une tasse de thé empoisonnée ». Lui « Si vous étiez ma femme, madame, je le boirais »
-Quand j’apparais en public, on s’attend à me voir hennir, montrer les dents, gratter le sol et secouer le queue, ce qui n’est vraiment pas facile, croyez-moi. (Princesse Anne d’Angleterre, France-Soir, 7 décembre 1992)
-Les cygnes chantent avant de mourir. Certaines personnes devraient mourir avant de chanter. (Georges Bernard Shaw)
-Le baisemain, c’est un bon début. Cela permet de renifler la qualité de la viande (Olivier de Kerauson)
-Quand Edouard Balladur serre des mains dans la foule, il se demande toujours où est le rince-doigts (Jacques Chirac)
MGM

  • Une petite goutte fait revivre
1181 lectures
User default img
mami

A lire aussi

1

Tourterelle

1

orvet

BERCE DU CAUCASE