Les maladies animales, transmissibles à l'homme.

écrit par mami
le 08/03/2009
La renarde

Les maladies animales, transmissibles à l’homme !

Nous sommes à l’aube du printemps. Perpétuel recommencement du cycle de la nature qui, nous le souhaitons,
nous fera oublier les rigueurs de cet hiver.
Nous attendrons avec impatience et émerveillement la pousse de la nature !
Au-delà, nous aurons ce fantastique plaisir à pénétrer dans nos jardins et forêts, sans pour cela, oublier les petits risques qu’ils comportent.
C’est-à-dire, le monde animal génère, de temps en temps, des maladies qui peuvent être transmises à l’homme.
Certes, il ne faut pas s’inquiéter outre mesure, mais il vaut mieux prévenir que guérir !
Nous ne décrirons que quelques cas qui ont retenus notre attention, et que beaucoup d’entre-vous, connaissent.
Nous laisserons à d’autres, vous conter les autres maladies liées aux animaux, en particulier, au gibier.
Pour votre information, ces maladies sont répertoriées sous le terme « Zoonose ».
A l’égard de celles-ci, nous vous informons que le monde de la chasse est depuis quelques mois soumis à des règles strictes de procédures de vérification du gibier abattu. A savoir, chaque territoire de chasse, doit faire examiner son gibier par une personne responsable qui a été formée à cet effet. Celle-ci aura suivi une formation et subit un examen pour acquérir la connaissance à pouvoir déterminer si un gibier est sain ou pas et également à remplir la déclaration qui doit obligatoirement accompagner, dorénavant, tout gibier vendu ou cédé. (fiche individuelle)
Il est rassurant de constater que cette mise en demeure, permettra de consommer du gibier en toute tranquillité

La maladie de Lyme
Décrite en 1910 par A. Afzelius et identifiée en 1975 par Allen Steere, à Lyme, Connecticut au USA. Cette maladie est provoquée par la piqûre d’une tique forestière (dans le jardin également).
La fixation de la tique doit durer au moins 24 heures pour que l’infection se produise. Nous laisserons, cependant, le soin aux médecins de vous décrirent les symptômes attachés à cette maladie.
Malgré tout, sachez que cela peut-être grave et les premiers signes peuvent survenir après un mois.
Afin de vous rassurer, surveillez l’endroit de la piqûre et si vous constatez une zone circulaire rougeâtre qui augmente ; n’hésitez pas, allez chez votre médecin !
On nous dit aussi, que la population des tiques infectées augmente chaque année, dés lors, lorsque vous rentrez de votre jardin ou d’une promenade forestière, vérifiez si vous n’avez pas de tique fixée à votre corps ! Et si d’aventure, vous remarquez une tique… Vous l’enlevez avec une pince à épiler ou une pince à tique.
L’échinococcose
Maladie rare mais qui peut, aussi, être grave !
C’est un parasite que l’on retrouve le plus souvent chez le renard.
L’homme peut se contaminer en ingérant des œufs du parasite. Ces œufs existent dans les déjections du renard, mais aussi chez d’autres animaux comme par exemple les rongeurs. Leurs excréments se retrouvent sur les baies et les végétaux sauvages. Dés lors, lorsque vous allez à la cueillette, évitez de prélever les fruits trop bas et portez des gants.
Au retour de votre expédition, lavez-vous les mains et nettoyez votre récolte.
Les œufs sont détruits par la cuisson.
La rage
Principalement chez le renard. (La Belgique en est, actuellement, pratiquement indemne.)

Les autres :

La trichine (sanglier)
La brucellose (sanglier et ruminants)
Les salmonelloses et la pasteurellose (tous les gibiers),….etc.

Enfin quelques précisions au sujet de la photo

En fait, il s’agit d’une renarde, qui, voici quelques années, se baladait très près de certaines maisons du village.

La photo fut prise au travers d’une porte-fenêtre à une distance de +ou- 50 cm.

MGM

  • La renarde
3610 lectures
User default img
mami

A lire aussi

1

Tourterelle

1

orvet

BERCE DU CAUCASE