Philippe Vauchel dans Sherpa aux Vacances Theatre Stavelot

écrit par Anonyme (non vérifié)
le 20/07/2010

Chapiteau comble pour cette soirée de voyage avec Philippe Vauchel. Après ses précédents spectacles, la Grande Vacance » et « Nos Petites vacances », le comédien nous emmène-t-il avec son nouveau spectacle : « Sherpa » au bout du monde…ou au plus profond de nous- mêmes ? Comme il nous le confiera à l’issue du spectacle, le comédien se disait quelque peu ailleurs…non pas au sommet, sur le toit du monde et sur la terre des sherpas mais aux côtés de sa compagne et de leur petite fille née il y a quelques heures à peine…Gageons que la scène de la naissance de son personnage (qui deviendra un mystérieux voyageur de la vie), ce jaillissement dans le monde avait ce soir des accents de vécu ! C’est pourtant adossé à la génération qui le précède, sa mère- sous les traits d’une marionnette- qu’il commence le spectacle en dévalant les marches des gradins, comme je vis il y a quelques mois les marcheurs sur les montagnes d’altitude au Népal. Le plateau, telle une vallée, est nu de toute décoration, les objets laissés là sont les accessoires du théâtre : lampes, banc, table et tasses de café. Sans loge ni coulisse, la structure du chapiteau n’en est que plus visible, son ossature apparente. On remarquera la prestation d’un comédien de circonstance ou d’occasion( !), Robert Koekelberg, qui accueille le duo mère-fils sur la scène !
C’est l’histoire d’un cœur gros, apte à grimper haut mais aussi gonflé de nostalgie, et bouffi des relations qu’il ne tissera pas- avec les morts, avec les vivants de par le monde, avec les pas encore- nés. Il convie le public à une minute de silence en saccades pour ces « tout cela de non advenu ». Seuls silences sans doute dans l’assistance entre les nombreux éclats de rire qui accompagne chaque prestation scénique du comédien Vauchel. Il n’hésite pas à mettre à nu des bribes de son histoire, de ceux qu’il a observés et aimés sur ce bout de terre du sud de la Belgique, avec pour tout bagage humanité, douceur et rire.
Une dédicace toute particulière de sa part à l’attention du Festival de Stavelot, à qui va son cœur léger et sa préférence dans le monde des festivals!
M.V
~~~~~~~~~~~

Steve Houben en soirée de clotûre des Vacances Théâtre Stavelot 2010

Le Festival Vacances Théâtre de Stavelot s'élance sur la piste d'une programmation étonnante

Le restaurant, le chalet suisse de Sart-lez-Spa dans les caves de l'abbaye de Stavelot

Momentum, spectacle visuel aux Vacances Theatre de Stavelot

La chanson du Mal Aimé par Fanchon Daemers

Stavelot vacances au théâtre

video 05: Le restaurant, le chalet Suisse de Sart-lez-Spa dans les caves de l'abbaye de Stavelot

video 04: La chanson du Mal Aimé par Fanchon Daemers

video 03

video 02

video 01

Le Festival Vacances Théâtre de Stavelot s'élance sur la piste d'une programmation étonnante

1464 lectures