Festival mondial de Folklore de Jambes-Namur, du 18 au 21 Août

écrit par YvesCalbert
le 31/07/2017
Festival mondial de Folklore de Jambes-Namur, du 18 au 21 Août

Avis à nos lecteurs: 2 entrées gratuites à gagner pour la représentation du vendredi 18 août, à 20h, pour l’avant-première du 57ème « Festival mondial de Folklore de Jambes-Namur ». Veuillez lire les conditions de participation en dessous de cet article!

Le monde entier, ou presque – seule l’Océanie n’étant pas représentée – nous attend, à l’ « Espace Laloux », sis au Parc Astrid, à Jambes-Namur, du 18 au 21 août, à l’occasion du plus ancien Festival de Folklore de la « Fédération Wallonie-Bruxelles », le 57ème « Festival mondial de Folklore de Jambes-Namur », mettant en valeur la tradition d’acceuil des Jambois, devenus Namurois en 1977.

Au programme, notons le retour de l’Afrique, avec le Botswana, représenté, pour la première fois, à Jambes, par un groupe de Gabane, le «Ngwao Letshwao Performing Arts». Fondé en 2005, cet ensemble nous propose les danses et musiques folkloriques de groupes ethniques autochtones de l’Afrique australe, tels celles des tribus Bakalaka, Bakwena, Balete, Bangwaketsi et Basarwa. Dirigé par des professionnels de la musique traditionnelle, ce groupe, lauréat de plusieurs prix, s’est déjà produit en Argentine, en Australie, ainsi que dans divers pays européens et africains, les Services duProtocole gouvernemental botswanais faisant souvent appel à lui pour accueillir divers Chefs d’États, lors de leurs visites officielles au Botswana.

Deux autres pays seront représentés pour la première fois, à Jambes. Pour l’Amérique latine, succédant à L’Equateur et au Mexique, de la « Fiesta Latina » 2016, organisée par ce même « Festival mondial de Folklore de Jambes-Namur », l’Uruguay, avec le «Ballet Folklórico Canelones – Danza Independiente », provenant de Canelones. Souvent au programme de la télévision uruguayenne, cet ensemble rend compte, sur scène, d’un étonnant syncrétisme, la traditionvoulant que les « blancos » (à l’origine, les émigrants espagnols, français et italiens) aimaient davantage chanter, alors que les « colorados » (émigrants de race noire) éprouvaient un plaisir particulier, utilisant leurs percussions, à danser et à fêter le carnaval.

Pour l’Asie, un an après avoir fêté le 150ème anniversaire des relations diplomatiques entre la Belgique et le Japon, le « Pays du Soleil levant » sera représenté par le « Wadaiko Nagi, Japanese Drums and Dance Ensemble », en provenance de Ueda, sise dans la Préfecture de Nagano. Formé de 21étudiants, principalement issus de l’ « Université de Nagano« , dirigés par Kazuhiko Matsuda, ils nous présentent des rythmes énergiques, joués avec des tambours, et des rythmes plus calmes, comme ceux de la flûte, imitant le souffle d’une brise maritime.

Si ce dernier pays sera donc présent, pour la première fois, à Jambes, l’Asiesera, également représentée, moins de deux mois avant l’ouverture officielle d’ « Europalia Indonesia », par un payshabitué de rendre visite au public namurois, l’Indonésie, avec, cette année, nous venant de Banten, sur l’île de Java, l’« Ensemble Bireun Seudati ». Créé en 2006 par des étudiantsde l’ « Université Pelita Harapan », cet ensemble se produit accompagné de divers percussions traditionnelles comme les gendang, pupuik et talempong, aux sons hors du commun, mettant en valeur la beauté et la diversité de la culture indonésienne.

A noter qu’en 2015, lors de la participation d’un autre groupe indonésien au « Festival mondial de Folklore de Jambes-Namur », leur Ambassade l’avait invité à Bruxelles, afin de danser devant notre Manneken-Pis, vétu à l’indonésienne.

Située aux portes de l’Asie, au sud de l’Oural, l’Europe est, notamment, représentée par une République de la Fédération de Russie, celle du Bachkortostan (ce nom émanant du groupe ethnique des Bachkirs, musulmans d’origine mongole, et du suffixe persan -stan) représentée par le « Dance and Songs Ensemble Aytugan », nous venant d’Ufa. Cette République étant habitée par une multitude d’ethnies, cet ensemble – créé en 2010, à la demande de la «State Aviation Technical University», composé d’étudiantsissus des diverses facultés de cette Université, et dirigé par Sayfullina Alfiya – nous propose un programme d’une riche variété, incluant des danses rituelles des peuples Bashkirs et Tatars, revétus de costumes lumineux et colorés.

D’Arménie, nous vient le « National Dance Ensemble Geghard », en provenance d’Erevan, créé en 1981, par Albert Kiziryan, leur actuel directeur artistique. Leurrépertoire inclut des danses des bergers, des jarres, des montagnards, voire des épées, la musique de cette dernière ayant été composée par Aram Khachaturyan.

Plus proches de nous, deux ensembles wallons:

– L’un nous venant de Marche-en-Famenne, « La Plovinète ». Fondé en 1961, son nom provient du nom d’un quartier marchois qui, chaque année, lors de sa kermesse, se voit arrosé d’une pluie fine. Si les hommes portent une vestedite « de bucheron », mi-tissu, mi-velours, et un chapeau de feutre gris, à bord plat, les femmes, quant à elles, sont revétues une jupe à plis-plats, sous laquelle vous pourrez apercevoir les pantalons et jupons à dentelles de leurs grands-mères, leur blouse étant à manches bouffantes et jabots de dentelle, appelée «casawé», leurs cheveux portant une « Cawète », garniture réalisée en dentelle de Marche-en-Famenne, une ville possédant, depuis 1970, son « académie de dentelle ».

– L’autre possédant son local à l’arrière de l’ « Espace Laloux », cet ensemble appartenant donc bien au patrimoine jambois et namurois, à savoir, la « Frairie des Masuis et Cotelis Jambois », fondée en 1960, par Jean Mosseray, également fondateur du « Festival de Folklore de Jambes », aujourd’hui devenu mondial. A leur programme, arèdjes, quadrilles, matelottes, troïkas, mazurkas, passe-pieds, polka noire, valses, …, sans oublier le « Branle de Mariembourg », une danse qui fut présentée à Louis XIV et à sa cour, après le siège de Namur, en 1692. Ayant représenté Jambes et Namur dans une vingtaine de pays européens, au Canada, aux Etats-Unis et au Sénégal, un de ses couples est statufié à l’entrée de Jambes, via le Pont des Ardennes, alors qu’à l’occasion de son 50ème anniversaire, en 2010, notre « Manneken-Pis » a reçu un de ses costumes, aux tons chatoyants, tels qu’ils étaient portés au 18ème siècle, la « Frairie » se voyant décerner le titre de « Société Royale »par Denis Mathen, Gouverneur de la Province de Namur. A souligner que ses deux groupes se produiront durant le Festival, le second étant composé d’une vingtaine d’enfants.

Ancien danseur de la « Frairie des Masuis et Cotelis Jambois », Maxime Prévot, Bourgmestre de Namur, ayant la Culture dans ses attributions a écrit: « Du mot folklore, le dictionnaire Larousse dit: ‘aspect pittoresque de ce qui tranche avec les habitudes’ et c’est bien là la meilleure façon de décrire l’ambiance qui règne à Jambes durant quatre jours. Le Folklore rassemble et si l’on y ajoute la devise de ce festival, ‘Folklore = Amitié’, tous les ingrédients sont réunis pour faire de ce Festival une réussite. »

Enthousiaste, il ajoute: « Cette édition est aussi l’occasion de saluer le choix d’une nouvelle ligne graphique pour le Festival, un coup de neuf et de peps pour la communication et l’image d’un événement d’envergure mondiale. » A Namur, nous avons la conviction qu’il faut sauvegarder les traditions de notre cité, mais aussi continuer à écrire l’histoire culturelle locale, une histoire humaine bien vivante et bien vécue. C’est dans ces termes qu’est décrit notre patrimoine folklorique dans notre livre blanc de la Culture: ‘Namur Confluent Culture’. »

Programmation des spectacles, le répertoire des différents ensembles étant différent à chaque représentation:

– vendredi 18, à 14h: centré sur l’Intergénérationnel, petits enfants et grands parents étant les bienvenus, l’Echevinat de le Cohésion sociale soignant leur accueil, et à 20h, Avant-Première de ce 57ème Festival.
– samedi 19, à 20h: Gala d’Ouverture, un authentique hymne à la paix.
– dimanche 20, à 15h: « Panorama », l’occasion de ce déplacer en famille, à une heure accesssible pour tous.
– lundi 21, à 20h: Gala de Clôture, nous permettant de partager ces derniers éclats de fête.

A noter que le dimanche 20, à 20h, de manière informelle, mais avec leurs instruments, les groupes nous proposeront leur « Bal du Monde », apprenant quelques-unes de leurs danses au public Namurois, chacun étant le bienvenu pour danser, ce soir là, sur des rythmes africains, asiatiques, latinos, arméniens et bulgares, allant ainsi directement à la rencontre des artistes, dans un agréable moment de convivialité.

… Mais le Folklore sera aussi présent à Namur, aux « Jardins du Mayeur » (le samedi 19, à 12h, lors de réception officielle de la Ville de Namur, ouverte à tous), à Jambes, sur la Place de Wallonie (le dimanche 20, à 11h30, après un service religieux oeconémique, à 10h, durant lequel chaque groupe proposera une intervention musicale ou chantée), dans les rues jamboises (le dimanche 20, à 09h30, par la brocante vers l’église St.-Symphorien, et à 11h15, de l’église à la Place de Wallonie) et namuroises (le samedi 19, à 11h30, de la Place d’Armes à l’Hôtel de Ville, via le marché hebdomadaire), prouvant, qu’un an après avoir organisé les « Européades du Folklore », Namur demeure une Ville ouverte sur le Monde.

A noter que le lundi 21, quatre Maisons de Repos recevront l’un des ensembles, une occasion unique pour leurs résidents de partager un agréable moment musical à la rencontre d‘artistes venus d’un pays parfois très lointain. Un moment qui peut se révéler particulièrement émouvant pour ces personnes qui, souvant, éprouvent des difficultés à se déplacer, les danseurs, chanteurs et musiciens n’hésitant pas à aller vers eux, histoire d’échanger un sourire, voire quelques mots, nos Maisons de Repos pouvant, parfois, compter des résidents originaires du même pays qu’eux.

Enfin, avant la dernière représentation, une réception privéesera offerte au Palais Provincial, le Gouverneur, Denis Mathen, n’ayant jamais caché son intérêt pour le plus ancien Festival de Folklore de de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

… Et comme l’écrit Geneviève Lazaron, Députée provinciale en charge de la Culture: "Il est important de ne pas oublier nos racines. Notre folklore, nos traditions constituent les fondements de notre identité propre. Une motivation au rassemblement, à l’échange et à la transmission. Préserver le folklore et les traditions, les entretenir, les faire vivre, les mettre à l’honneur, comme à l’occasion du ‘Festival Mondial de Folklore de Jambes-Namur’, c’est les consolider, c’est aussi s’assurer de leur transmission auprès des plus jeunes générations. Mais pas seulement ! Les traditions se partagent. Le folklore, au même titre que laCulture au sens large, est une fenêtre ouverte sur le monde, une ouverture à l’autre. A cette richesse qui existe d’ici et delà et qui fait de notre société, une société multiculturelle et haute en couleurs" .

Alors ne manquons pas le rendez-vous incontournable de l’été – de l’artisanat des différents pays représentés, ainsi qu’une petite restauration et des cocktails, incluant des « burritos » mexicains et des « mojitos » cubains, étant disponibles à l’ « Espace Laloux » -, Jambes nous offrant, durant le troisième week-end d’août, une réelle ouverture sur l’amitié entre les peuples, devenant la « Capitale mondiale du Folklore » et ce pour la 57ème fois. Vive le Folklore et bon Festival à tous!

Prix d’entrée à un spectacle: 15€ (12€: seniors & membres « dapo » / 10€: membre d’un groupe de min. 20 pers. / 8€: de 8 à 12 ans / 0€: – de 8 ans). Prix d’un Pass pour les 5 Spectacles: 60€ (50€: seniors & membres « dapo » / 35€: de 8 à 12 ans / 0€: – de 8 ans). Prix d’entrée au « Bal du Monde » (dimanche 20, à): 5€ (pour tous, sauf – de 12: 0€). Site web: www.festifolkjambes.be.

Soulignons que l’ « Espace Laloux » ne comptant que 400 places, il est prudent de réserver à l’avance:
– à la « Tour d’Anhaive » de Jambes, au 081/32.23.30 (de 14h à 18h, sauf le lundi) ou au 0479/06.02.02;
– à l’ « Office de Tourisme » de Namur, au 081/24.64.49 (de 09h30 à 18h, 7 j./7);
– aux différentes librairies « Night & Day », via leur site web www.librairie.be (7j./7);
– à l’ « Espace Laloux » de Jambes, 1h avant chaque représention, dès le vendredi 18, à 13h.
A l’ « Espace Laloux » comme à la « Tour d’Anhaive », pas de « banconcact » disponible.

Yves Calbert.

Pour gagner l’une des entrées offertes par "Ardenneweb", soyez rapides à nous répondre:

* Quels sont les trois pays qui seront représentés pour la première fois, en 57 éditions du « Festival mondial de Folklore de Jambes-Namur?

La réponse est à envoyer avant le 15 août à croatyves@gmail.com! Les heureux gagnants seront avertis par e-mail.

  • Festival mondial de Folklore de Jambes-Namur, du 18 au 21 Août
  • Republique du Bachkortostan, Fed. de Russie
  • Prefecture de Nagano, Japon
  • Ile de Java, Indonesie
  • Botswana
  • Uruguay
  • Armenie
  • Belgique: Ensemble "Plovinete"
  • Belgique: "Masuis et Cotelis Jambois" (Costume offert au Manneken-Pis (c) "Masuis.be")
  • Avec le Bourgmestre de Namur (c) "Masuis.be"
  • Chants et Musiques du Monde a l eglise de Jambes
  • Dans les "Jardins du Mayeur", avec Stephanie Scailquin, Maxime Prevot, Ann Leon, Maria-Teresa Rodriguez et Gevevieve Lazaron
  • Defile dans les Rues de Jambes
  • Au "Palais Provincial", avec G. Lazaron, Deputee Provinciale, et D. Mathen, Gouverneur de la Province de Namur
  • Festival mondial de Folklore de Jambes-Namur, du 18 au 21 Août
829 lectures
Portrait de YvesCalbert
YvesCalbert