Houffalize Événements cyclistes : une crise sociétale

écrit par ReneDislaire
le 14/08/2017
Le bus 1011 Houffalize Liege quitte Houffalize

Houffalize : événements cyclistes : une crise sociétale
Plus la saison cycliste avance, plus ça ronchonne à Houffalize
L’Échevinat des sports avait annoncé (au moins) 25 jours d’événements perturbateurs, en se félicitant de la longue liste de ces journées (pas qu’elles soient perturbatrices, il va de soi).
Dans la population, on assiste à un ras-le bol de plus en plus sans restriction. Avec, comme dans tous les cas d’irritation à vif, de malencontreux excès de langage : un bon cycliste est un cycliste mort . Et chacun y va de grands principes et de désagréments ponctuels tantôt préoccupants, tantôt dérisoires.

Bye bye le bus 1011 Athus Liège ?
Un exemple macro avec des chiffres irréfutables
La ligne des TEC Athus Arlon Bastogne Houffalize Liège, l’historique et unique dorsale de l’est de la Belgique.
Limitons-nous à cet exemple. Un samedi, jour ouvrable comme ce fut notamment ce 12 août (BinckBank Tour). Aller et retour de Houffalize vers Liège, au départ et à l’arrivée à Houffalize, où il existe un seul arrêt au centre-ville, place du roi Albert.
Départ vers Liège : 8h14
Retour : rentrée de Liège à Houffalize : 19 heures
À cause de l’événement sportif, comme à chaque fois, l’arrêt de la place du roi Albert est supprimé, Houffalize est contourné par l’autoroute. Toute la journée.
Ne pouvait-on vraiment pas maintenir ces deux passages du bus en toute compatibilité entre bus et événement sportif ? Poser la question…

Qui emprunte ce bus ?
Profil des usagers privés de bus le samedi :
Des étudiants qui vont signer un bail pour le kot à Liège
Des personnes qui vont visiter un parent à la Citadelle
Des personnes + 65 profitant du bus gratuit
Des personnes allant à Liège pour du shopping, et rétives aux parkings liégeois
Des personnes qui ont peur de circuler en pleine ville de Liège
Des scouts qui rentrent vers le centre du pays
Des gens qui se rendent dans leur famille à Manhay
Des gens qui vont : une belle journée à la mer
Des gens qui vont à l’aéroport, et veulent économiser le parking onéreux une semaine.
Etc…

Que se dit-il aux TEC ?
Dans le milieu des chauffeurs comme de la direction, on est enclin à ironiser.
Il se dit que Houffalize est la seule ville des provinces de Liège, Namur et Luxembourg (au moins) à connaître autant de suppressions de bus sur l’année, toute la journée qui plus est.
Tant mieux disent les chauffeurs avec humour, la descente et la remontée de Houffalize est le tronçon le plus difficile du trajet.
Tant mieux disent des usagers non houffalois, le voyage est plus rapide et plus favorable au sommeil par l’autoroute…
Et pourquoi tant qu’à faire ne pas les supprimer tous les samedis et dimanches de l’année ? Les agendas seraient plus simples à gérer.

Une solution ?
À bonne source, et il n’y en a qu’une, les TEC sont tenus au strict respect de l’ordonnance de police, qui détermine le début et la fin de l’activité ; en l’occurrence, Houffalize les détermine sans restriction « toute la journée ».
Il suffirait, comme cela se fait dans les autres communes dans le même cas, de déterminer que l’événement est compris entre 9 et 18 heures, et 4 passages du bus sur 6 pourront rendre aux Houffalois le service qui leur revient.

Qui est responsable ?
Le bourgmestre. Mal conseillé par les organisateurs de l’événement ? Par ses adjoints? Laissons-lui le bénéfice du doute.
Mais le bourgmestre cumule, c’est imposé par la loi, en siégeant dans le conseil de police, et dans des cas d’espèce il exerce la responsabilité de donner des directives au Chef de corps de la police locale. Bien sûr que ça ne concerne pas que le bus…

Ça sent venir les élections
disent les vieux routards.
Les cyclistes envahisseurs vont-ils provoquer une nouvelle affaire Dreyfus ? L’expression a été créée pour célébrer le Roc d’Ardenne.
Car un fait, bien pénible, est indiscutable : pour parler trivial, ça fout un fameux bordel dans la population. Il suffit d’écouter ce qui se dit et ce qui s’écrit dans le groupe facebook local; la polémique commencerait d'ailleurs à s'étendre à d’autres événements que les « cyclistes ».
Pour ce qui est de ce 12 août, sur l’affaire de la ligne 1011, il y a trois mois et demi que fut lancée l’alerte, largement diffusée. À la commune, il semble qu’on n’est pas attentif aux réactions et suggestions, selon d’où elles viennent.
Et samedi, les autorités ont fêté des cyclistes inconnus pendant que Byzance était à feu : ça en a inquiété plus d’un.

Houffalize est-elle encore une ville où il fait bon vivre ?
En campagne électorale, depuis plusieurs mandatures, le groupe actuellement au pouvoir a ressassé le slogan : Houffalize, une ville où il fait bon vivre.
Vu les affrontements qui vont empirant, le slogan devrait évoluer vers un Houffalize, une ville où il fait bon vivre ensemble .
À cet effet, quel que soit le futur pouvoir communal, l’Échevinat des affaires sociales, s’il existe, devrait peut-être s’activer sous la notion d’Échevinat de la cohésion sociale : car c’est bien au-devant d’une crise sociétale que nous sommes.
L’Échevinat de la communication, s’il existe, devrait peut-être davantage entrer dans le moule des nouvelles formes que prennent désormais les relations entre citoyen et pouvoir politique. Sinon le décalage ira toujours croissant.
Certes les réseaux sociaux relèvent-ils de l’instantané, et la chose publique de réflexions à plus long terme.
« Mais le pire des risques c’est de ne pas en prendre », entendions-nous il y a vingt ans déjà dans un séminaire sur la politique communale face aux nouvelles technologies de l’information et de la communication.

René Dislaire © le 14 août 2017
(philologue UCL, 1966 ; licence Sciences politiques, économiques et sociales, et Communication sociale, UCL, 1968)

Présentation: Houffalize: événements cyclistes : une crise sociétale? Fin de la saison touristique 2017 à Houffalize. Le « trop c’est trop » d’événements cyclistes perturbateurs devient de plus en plus pénible à vivre.
==========================================
Du même auteur : liens vers une partie des articles sur Houffalize publiés en 2017
Cyclisme Lectures au 11.09.2017 : 1296 dont 464 pour un article
* Houffalize - Événements cyclistes : une crise sociétale - 2017
* Houffalize : La complainte du Bois des Moines – Sonnet - 2017
* Houffalize – Roc d’Ardenne – C’est le Dakar sans Balavoine - 2017
* Houffalize : Binckbank Tour : Infos ? Intox ? - 2017

Culture Lectures au 11.09.2017 : 912
* 1. Saint Sébastien, autel de Ste-Catherine à Houffalize : Jean Pécourt - 2017
* 2. Le St-Sébastien de Jean Pécourt : Houffalize rencontre l’homoérotisme. Jean Pécourt - 2017
* 3. Houffalize. Un culte gay-friendly? - 2017
Religion et linguistique « branchée » Lectures au 11.09.2017 : 186
* 15 août 2017 : Houffalize - l’Assomption à N.D. de Forêt. Yess - 2017
Le wallon de Houffalize Lectures au 11.09.2017 : 980
* Li grande èwe : L’Ourthe à Houffalize, expressions en wallon - 2017
* Houffalize, mots et expressions en wallon. La guerre, les vairons, chimagrawes, hannette…- 2017
* Dictons (fictifs) de printemps en wallon de Houffalize - 2017
« Le tank » Lectures au 11.09.2017 : 1152 dont 481 pour un article
* Houffalize, son char, son tank, son Panzer, son Panther - 2017
* Houffalize, le tank et Koursk - 2017
* Houffalize- Un tank vers sa toilette, des toilettes itou - 2017
La guerre 1939 – 1945 Lectures au 11.09.2017 : 380
* Paul Delsemme, le dernier ancien prisonnier de guerre houffalois, est mort (2017)
* Interview (2010) : Paul Delsemme, le plus jeune et denier prisonnier de guerre houffalois
Tourisme Lectures au 11.09.2017 : 543
* Houffalize : Vayamundo - Jeu d’anagrammes - 2017
* 08.2017 – Poème 20 vers - Manger local, c’est capital (sus à l’huile de foie de morue) - 2017
* « Libellules et renoncules « (sonnet) - 2017
Culture, histoire : les écoles communales Lectures au 11.09.2017 : 310
* Histoire des écoles communales de Houffalize - 2017
* Houffalize: Le coût environnemental de la construction des écoles communales (1870) - 2017
Mobilité Lectures au 11.09.2017 : 310
* Houffalize : un trottoir casse-gueule » - 2017
Carnaval du Soleil Lectures au 11.09.2017 : 584 dont 486 pour un article
* Houffalize – Carnaval du Soleil – Valou Manitou, reine carnaval – lipogramme - 2017
* Houffalize – Carnaval du Soleil – confettis canon (humour) - 2017

  • Le bus 1011 Houffalize Liege quitte Houffalize
971 lectures
Portrait de ReneDislaire
René Dislaire