5èmes « Chambres avec Vues », à Namur, les 17, 18, 24 et 25 Mars

écrit par YvesCalbert
le 19/03/2018
5èmes « Chambres avec Vues », à Namur, les 17, 18, 24 et 25 Mars

En 2010, à l’occasion de la 1ère édition, à Namur, de « Chambres avec Vues », réunissait 150 participants, exposants dans une centaine de lieux. L’événement étant une biennale, la 5ème édition se déroule en 2018, avec plus de … 500 participants, réunis au sein de 200 expositions, réparties non pas uniquement dans le Centre-Ville, mais bien dans 20 des anciennes communes qui forment l’actuelle Ville de Namur.

Donnons la parole à Maxime Prévot, le Bourgmestre de Namur, ayant la Culture dans ses attributions : « Depuis sa première édition, « Chambres avec Vues » permet à un large public de rencontrer les artistes, de mieux comprendre leur démarche, de découvrir des talents qui jusque-là n’étaient que trop peu connus. Cette 5ème édition ne dérogera
pas à la tradition et confrontera des pratiques artistiques distinctes, professionnelles et amateurs, individuelles et collectives. Cette diversité qu’offre la biennale témoigne d’un vivre ensemble bien ancré en cœur de ville et permet un accès aisé au plus grand nombre en démystifiant l’art par son accessibilité en-dehors des lieux de culture habituels. »

« Mais « Chambres avec vues », c’est aussi une manière d’encourager les rencontres entre artistes, trop souvent isolés, afin de développer de vraies synergies et d’entamer un réel travail de coopération. Avec sa singularité et sa générosité, chaque artiste enrichit le réseau, autant que le réseau le lui rend. Une fenêtre s’ouvre sur une culture mêlant métissages, découvertes et échanges, autour d’approches et de conceptions artistiques qui suscitent une perméabilité et une complémentarité des styles artistiques. »

Parmi les lieux originaux, citons en un que peu de Namurois connaissent, le cloître de l’église St.-Jean, dont la charpente fut posée en 1565, sept cent blessés de l’armée espagnole y séjournant, en 1695, de même que des tonneaux de … poudre… Plus pacifiquement, ici, en mars 2018, nous découvrons les oeuvres de 14 artistes, l’un d’eux exposant ses mignons personnages sculptés dans le petit jardin…

Autre lieu historique, l’église baroque St.-Loup, édifiée entre 1621 et 1645, superbement restaurée, où Arthur Rimbaud (1654-1691), qui était accompagné de Félicien Rops (1633-1698), tomba, victime d’aphasie, un mal qui devait l’emporter… En mars 2018, durant deux week-ends, elle accueille une aventure « sur le fil », celle proposée par 694 participants aux ateliers artistiques de l’hôpital psychiatrique du « Beau Vallon », de St.-Servais ;
de « Terre-Franche », le « Centre d’Expression et de Créativité » du « Centre culturel » d’Eghezée ; et du mouvement « Luttes, Solidarités, Travail »,
le « LST Namur » ; sous la conduite du « Clos Copain », un collectif d’artistes, de thérapeutes et d’animateurs culturels, dont des membres de la « Maison du Conte », qui ont le désir d’insufler du champ artistique dans le quotidien et l’environnement des participants à leurs activités…

« Touchant tant aux arts plastiques qu’aux arts de la scène, ces ateliers d’expressions ont pour objet de créer, de se connaître et de rencontrer l’autre. Ils sont des vecteurs de communication, étant, parfois, des leviers thérapeutiques. Ils trouvent sens dans les soins et les projets de vie« , nous confient les organisateurs de cette exposition, qui ne pouvant, bien sûr, toucher à aucun des piliers historiques, ont imaginé que leurs stagiaires crèent leurs propres colonnes, porteuses d’histoires singulières autour du lien et du fil, … Jean-Baptiste Ryelandt, plasticien et coordinateur artistique de « Terre-Franche », écrivant : » ‘Sur le fil’, en équilibre entre ciel et terre, entre noir et blanc entre aigu et grave, entre sérieux et risible, entre vrais mensonges et faux-semblants, entre chien et loup, entre nous, à la limite du possible, de l’harmonie et du dissonant (pour présenter) des créations plastiques et sonores, des installations en attrapes-rêves ou en points de suspension, toujours en lien, en chambres partagées et en points de vues confrontés, parce que tisser des liens est vital pour nous tous qui avançons dans la vie … ‘sur le fil’ … »

… Et ‘sur le fil’ des arts de la scène, sous l’impulsion de « Zone Libre », une « Maison de Quartier » organisée par le « CPAS » d’Eghezée, leurs adolescents nous offrirons, le samedi 24, à 15h, une performance nous interrogeant sur notre apport à l’art et à la communication, exprimant leur point de vue sur le monde actuel, en équilibre entre connexion et déconexion, cette rencontre festive et musicale nous donnant l’occasion de rencontrer ces nombreux artistes amateurs et leurs formateurs, réunis autour d’un bien convivial verre de l’amitié.

Prenant de l’altitude, nous nous retrouvons, longeant la Route Merveilleuse de la Citadelle de Namur, dans un autre édfice historique, la « Tour Joyeuse », une tour de guet, récemment restaurée, accueillant, pour le seconde fois, deux photographes professionnels, Pierre Decoeur et Jacques Leurquin, qui, dans une scénographie particulièrement soignée, nous présentent leurs superbes photographies, certaines d’entre elles étant placées dans des … meurtrières, … la Citadelle étant une ancienne place forte que les militaires ne quittèrent qu’en 1977, alors que le Marquis de Vauban (1633-1707) en avait achevé son édification en 1692 ! …

P. Decoeur & J. Leurquin (Tour Joyeuse)
… De retour en mars 2018, saluons le fait que l’actuel événement « Chambres avec Vues » offre l’opportunité de réunir, au sein d’un même événement, nombre d’artistes amateurs et professionnels, voire de 14 étudiants en arts (Hennou Ben Houssine, Charles Bourdon, Hadrien Bruaux, Fred Collin, Gille Delhaye, Francis Giroux, André Lambert, Marie Louis, Philippe Luyten, Pierre Maurcot, Joëlle Meunier, Monique Minette, Frédérique Targez et Françoise Tilquin), … que nous retouvons face au Beffroi de Namur (qui, édifié vers 1388, figure sur la liste du « Patrimoine mondial de l’ « UNESCO »), dans
la « Galerie du Beffroi », grâce à la « Fondation Ode Pirson », dont l’objectif est de soutenir dans leurs démarches artistiques, les étudiants issus de
l’ « Académie des Beaux-Arts » de Namur et de l’ « EMAP » (« Ecole des Métiers et des Arts de la Province » de Namur). Soulignons le fait que, bien au-delà des deux week-ends, cette exposition, aux oeuvres d’une grande variété, est accessible, gratuitement, du mardi au dimanche, de 11h à 18h, jusqu’au mercredi 28.

Rappelons qu’ Ode Pirson (1941-1969) a suivi les cours de peinture dans l’atelier de Luc Perot (1922-1985) à l’ « Académie des Beaux-Arts » de Namur. Suite à son décès accidentel, sa famille a fait don de ses avoirs dans le but de créer une Fondation portant son nom. L’objectif social de celle-ci est de soutenir dans leurs démarches artistiques, les étudiants issus des deux institutions scolaires déjà citées, la Fondation récompensant, chaque année, un ou plusieurs lauréat(s) de ces deux établissements par un bon d’achat en matériel.

L’autre caractéristique du présent événement, est de (re)découvrir Namur, en nous rendant dans des lieux des plus variés, tels des habitations privées, des entrepôts, des hangars, des garages, des écoles, des cafés, des restaurants, des centres culturels, des bateaux, un … bunker, outre des lieux déjà évoqués le cloître, l’église, la tour et la galerie, sans oublier un cinéma et sa brasserie, le « Caméo » et le « Caféo » des « Grignoux », hébegeant, sept jours sur sept, jusqu’au mercredi 11 avril, les oeuvres d’un sculpteur namurois, Luc Broché, et de son ami bordelais, le peintre Daniel Ferré ; ainsi que des commerces, allant du marchand de fruits et légumes, jusqu’au magasin de matériel artistique, celui de la rue St.-Joseph, accueillant, entre autres, un atelier de … « body paintings » ; en passant par des boutiques vintage ou des bouquineries…

… Venant d’évoquer un atelier, d’autres sont organisés, certains réservés aux enfants, des animations artistiques, diverses performances et des concerts étant programmés, tout au long des deux week-ends, des 17 et 18, 24 et 25 mars, … un catalogue, richement illustré, de … 184 pages étant gracieusement offert, disponible à « Maison du Tourisme » de Namur, au « Syndicat d’Initiative » de Jambes, à la « Galerie du Beffroi », centre névralgique de l’événement, ainsi que dans les différents lieux d’expositions, de Malonne à Gelbressée, de Cognelée à Dave, où plus de 500 céramistes, designers, graffeurs, graveurs, illustrateurs, peintres, photographes, relieurs, sculpteurs, stylistes, vidéastes, … attendent notre visite…

« Chambres avec Vues », un événement culturel gratuit à ne pas manquer ! …

Yves Calbert.

  • 5èmes « Chambres avec Vues », à Namur, les 17, 18, 24 et 25 Mars
  • Pierre Decoeur et Javques Leurquin ("Tour Joyeuse")
  • Le Peintre Daniel Ferre
  • 5èmes « Chambres avec Vues », à Namur, les 17, 18, 24 et 25 Mars
  • 5èmes « Chambres avec Vues », à Namur, les 17, 18, 24 et 25 Mars
367 lectures
Portrait de YvesCalbert
YvesCalbert