BD : "Blake et Mortimer" : "La Vallée des Immortels", Tome 1

écrit par YvesCalbert
le 22/01/2019
"Menace sur Hong-Kong" (c) Teun Berserik et Peter van Dongen/"Dargaud"

« Menace sur Hong-Kong » (Ed. « Dargaud »/56 p./237 x 310), premier volet d’un diptyque, « La Vallée des Immortels », commence exactement là où
« Le Secret de l’Espadon » s’achève. Les amateurs de « Blake et Mortimer » retrouvent, ici, quelques-uns des ingrédients qui ont assuré la renommée de la saga d’Edgar-Pierre Jacobs (1904-1987) : la grande aventure, l’exotisme, qui s’exprime dans les ruelles dangereuses de Hong-Kong, l’atmosphère londonienne digne des plus belles pages de « La Marque Jaune » et la science-fiction, incarnée par le nouvel engin imaginé par le professeur Mortimer, le
« Skylantern », le tout relevé par quelques figures de traîtres et par un Olrik plus machiavélique que jamais.

Synopsis : « À Lhassa, le palais impérial du dictateur Basam-Damdu est anéanti par une escadrille d’ « Espadons ». Pendant que, dans la Chine voisine, les communistes de Mao affrontent les nationalistes de Chiang Kai-shek, le Seigneur de la guerre Xi-Li cherche à mettre la main sur un manuscrit qui lui permettra d’asseoir son pouvoir sur l’ « Empire du Milieu ». Face aux menaces qui planent sur la région, le capitaine Francis Blake est chargé d’organiser la défense de Hong-Kong, qui, à l’époque, était encore une colonie britannique… »

Écrit par Yves Sente (°Bruxelles/1964) – déjà scénariste de sept autres albums de « Blake et Mortimer », d’autres de « Thorgal » et de« XIII » -, ce 25ème album de « Blake et Mortimer », le 13ème depuis la reprise, en 1996, de leurs aventures par d’autres auteurs, est dessiné, à quatre mains, par Teun Berserik (°Den Haag/1955) – auteur d’un roman graphique consacré aux premières années de Vincent van Gogh, lauréat, en 2013, du « Prix du meilleur Roman graphique », remis par « Het Stripschap », une association néerlandaise de bandes dessinées – et Peter van Dongen (°Amsterdam/1966), connu, aux Pay-Bas, pour sa série « Rampokan », dans laquelle il revisite la guerre d’indépendance indonésienne, que sa mère, indonésienne, a vécue.

Questions à Yves Sente, directeur éitorial des "Editions du Lombard", en 1993, avant de devenir le principal scénariste (8 albums sur 13 produits par les successeurs d’E.-P. Jacobs) :

Pourquoi Hong-Kong ? « C’est l’éditeur, Yves Schlirf, qui me le suggéra, cette ancienne colonie britannique étant à la fois exotique et très « blake et mortimerien ». Rappelons que leur créateur, E.-P. Jacobs n’a situé qu’une seule de leurs aventures au Royaume-Uni, ses personnages ayant toujours voyagé d’un pays à l’autre, dans le meilleur des lecteurs découvrant différents lieux et thèmes de l’action, d’un récit à l’autre. »

Comment préserver la cohérence temporelle entre ses albums scénarisés par différents auteurs ? « Il est interdit de modifier le passé des personnages, chaque nouvelle histoire devant respecter la trame narrative et les élements nouveaux des albums précédents. »

Pourquoi le dessin de Teun Berserik et Peter van Dongen évoque-t-il celui du « Mystère de la Grande Pyramide » ? « Dans le ‘Journal Tintin’, ‘Hergé’ (Georges Remy/1907-1983) avait décrété que tous les dessinateurs devaient adopter le le style ‘ligne claire’, ce qui est le cas avec cet album d’E.-P. Jacobs, ce qui lui fut facile, puisqu’il avait aidé ‘Hergé’ à redessiner plusieurs albums de ‘Tintin’ durant la seconde guerre mondiale. Et si nos deux dessinateurs néerlandais ont une approche graphique un peu différente, elle reste très ‘jacobsienne’. »

Quels sont les atouts de vos deux dessinateurs ? « Ils maîtrisent parfaitement les contraintes de la ‘ligne claire’, un style graphique particulièrement difficile, ne tolérant pas la moindre erreur de dessin, chaque trait devant être placé au bon endroit. Avec maestria et fidélité aux traits ‘jacobsiens’, ils ont su relever ce défi graphique, ce qui ddevrait répondre aux attentes des lecteurs les plus exigeants. »

Vous évoquiez « Hergé », ne notons-nous pas quelques allusions à son univers ? « Elles ne font que poursuivre la tradition des clins d’oeil qe ce sont envoyés Jacobs et ‘Hergé’ dans certains de leurs albums respectifs. »

Questions à Teun Berserik et Peter Van Dongen :

N’êtes-vous pas influencés par le graphisme du « Mystère de la Grande Pyramide » ? PVD : « C’est notre histoire préférée, la plus ‘ligne claire’. Enfant, j’ai commencé à dessiner en recopiant ‘Hergé’. Mais, au fil du temps, ma ‘ligne claire’ est devenue de plus plus réaliste. Quand j’avais une vingtaine d’années, j’ai commencé à étudier le travail de Jacobs et je me suis aperçu que mon style s’était rapproché du sien. »

Vous avez dessiné cette histoire à deux, mais comment vous êtes-vous réparti les rôles ? TB : « Chacun dessine ses pages. même notre scénariste a du mal à savoir qui a fait quoi, sinon pour les engins, qui sont davantage ma spécialité ! »

Comment avez-vous intégré les longues séquences de textes propres à cette série ? TB : « Nous avons demandé à Yves Sente de condenser son texte, ce qu’il a toujours accepté bien volontiers. Parfois, nous avons réparti un texte sur deux cases au lieu d’une seule. » PVD : « L’exercice a parfois été délicat… Nous avons dû effectuer un important travail de découpage préparatoire et de répartition entre le texte et l’image. »

Combien de temps avez-vous pris pour encrer vos dessins ? PVD : « Cinq à six mois, peut-être. La réalisation de chaque page a été plus longue que prévue, ayant dû reporter le dessin finalisé sur une feuille à part, avant de passer à l’encrage. » TB : « Pour le prochain album, je pense que nous encrerons directement sur les pages crayonnées, afin de gagner du temps. Ce processus d’apprentissage a été long et constant, vu que c’était notre premier album de « Blake et Mortimer ». Désignés, en juillet 2015, comme dessinateurs du dyptique ‘La Vallée des Immortels’, nous avons donc pris trois ans – ce qui n’est pas excessif, vu le soin méticuleux que nous avons pris pour terminer ‘Menace sur Hong-Kong’, ce qui n’est pas excessif, vu le soin méticuleux que nous avons tenu à apporter à notre travail à quatre mains. »

Justement, vu ce travail de qualité, nous sommes impatients de découvrir la suite de cette « Menace sur Hong-Kong », à paraître en novembre 2019…

Notons que pour tous les amateurs de « Blake et Mortimer », qu’une nouvelle édition de « L’Héritage Jacobs » (Jean-Luc Cambier & Eric Verhoest/Ed.
« Dargaud »/280 p./222 x 278) vient d’être de sortir de presse, avec 56 pages complémentaires, des ajouts aux précédents articles, un ex-libris, plein d’inédits, ainsi qu’une page de scénario de Jean Van Hamme (°Bruxelles/1939).

Ce dernier – ayant reçu, en 2011, le titre de « Commandeur de l’Ordre des Arts et des Lettres », est le lauréat de nombreux Prix (en Allemagne, en Espagne, en France, à Monaco et en Suède) – est le scénariste de quatre albums de « Blake et Mortimer », dont le premier des repreneurs de l’oeuvre de E.-P. Jacobs , « L’Affaire Francis Blake ».

Au travers de nombreux documents – interviews, lettres, notes, dessins, croquis,... –, les auteurs de « L’Héritage Jacobs » rendent compte des différents chemins empruntés par les héritiers de Jacobs pour scénariser et dessiner les nouvelles aventures de « Blake et Mortimer »…

Yves Calbert.

Illutrations: (c) Teun Berserik et Peter van Dongen/ »Dargaud »

  • "Menace sur Hong-Kong" (c) Teun Berserik et Peter van Dongen/"Dargaud"
  • "Menace sur Hong-Kong" (c) Teun Berserik et Peter van Dongen/"Dargaud"
  • "Ligne claire", version "Blake et Mortimer" (c) Teun Berserik et Peter van Dongen/"Dargaud"
  • "Ligne claire", version "Tintin", dans "Le Lotus Bleu" (c) Herge-Moulinsart 2019
  • "Menace sur Hong-Kong" (c) Teun Berserik et Peter van Dongen/"Dargaud"
  • Crayonne pour "Menace sur Hong-Kong" (c) Teun Berserik et Peter van Dongen/"Dargaud"
  • "Menace sur Hong-Kong" (c) Teun Berserik et Peter van Dongen/"Dargaud"
  • Yves Sente, le scenariste bruxellois
  • De g. a d. : Les dessinateurs neerlandais Teun Berserik et Peter Van Dongen
  • "L Heritage Jacobs" (c) "Dargaud"
230 lectures
Portrait de YvesCalbert
YvesCalbert