La Fondation Saint-Hubert organise un concert de trompes de chasse

écrit par admin
le 16/07/2007
La Fondation Saint-Hubert organise un concert de trompes de chasse

La trompe de chasse, à bout de souffle
La chasse à courre tombe peu à peu dans l’oubli. Les trompes de chasse ne font plus vibrer les tympans.

En Belgique, les équipages de vènerie sont de plus en plus rares. Et la décision du Parlement wallon d’interdire la pratique de la chasse à courre ne fera qu’accentuer cette rareté. C’est tout un patrimoine historique, culturel et musical perdu.

La Fondation Saint-Hubert veut redonner un souffle à cette tradition. C’est pourquoi, elle organise un concert de trompes de chasse.

Il aura lieu dans le cadre prestigieux de la Basilique de Saint-Hubert le samedi 11 août 2007 à 18h30. Il sera assuré par le Royal Forêt Saint-Hubert et leurs amis des trompes Saint-Hubert de Luxembourg.

Les spectateurs auront le plaisir de (re)découvrir les sonorités si particulières de la chasse à courre. Des sonneurs étrangers seront invités au concert.

En réunissant des adeptes de ce style de chasse, la Fondation Saint-Hubert fait honneur à la ville de Saint-Hubert, capitale européenne de la chasse et de la nature.

La chasse à courre, une pratique ancestrale

La vénerie ou chasse à courre est un mode de chasse ancestral. L’animal sauvage (cerf, sanglier, renard ou lièvre) est poursuivi par une meute de chiens jusqu’à sa prise éventuelle. En réalité, ce sont donc les chiens qui chassent. L’homme, lui, ne fait que de les contrôler. Pour cela, il utilise un instrument : la trompe de chasse.

C’est en France que ce type de chasse à émerger. C’est donc à nos voisins français que nous devons l’invention de la trompe de chasse.

Les premières fanfares de chasse remontent à 1723. L’auteur, le marquis de Dampierre écrivit les premières des 3 000 fanfares qui constituent aujourd'hui un patrimoine musical exceptionnel.

A ce répertoire de base est venue s’ajouter toute la musique de fantaisie destinée à honorer certaines personnes, à partager des anecdotes, à célébrer des messes… C’est ce qu’on appelle le répertoire de fantaisies.

A cors et à cris

La trompe de chasse est un instrument sans piston, basé sur la gestion de la "colonne d’air". Anciennement fabriqué de cornes d’animaux, puis de bois, il est aujourd’hui composé de cuivre ou de laiton.

Pour donner une idée de la pression qu’il faut mettre pour sonner de cet instrument, il faut imaginer dérouler sous ses yeux un tuyau de 4,53 mètres de long…

Cet instrument est avant tout un moyen de communication entre chasseurs et chiens. A chaque situation sa fanfare. L’animal est repéré, on sonne « la vue », l’animal sort du bois, on sonne le « débuché » ! Les chasseurs ont donc inventé leur propre langage codé. C’est d’ailleurs de la chasse à courre que provient l’expression « à cors et à cris ».

Infos pratiques :

Concert samedi 11 août à 18h30
Prix place de concert : 12,5 euros (achat sur place)

Pour plus d’infos : contacter Anaïs Sorée
Tel : 061/32.53.96
GSM : 0485/13.49.50
Email : contact@fondation-saint-hubert.be

  • La Fondation Saint-Hubert organise un concert de trompes de chasse
  • La Fondation Saint-Hubert organise un concert de trompes de chasse
  • La Fondation Saint-Hubert organise un concert de trompes de chasse
  • La Fondation Saint-Hubert organise un concert de trompes de chasse
  • La Fondation Saint-Hubert organise un concert de trompes de chasse
  • La Fondation Saint-Hubert organise un concert de trompes de chasse
  • La Fondation Saint-Hubert organise un concert de trompes de chasse
1838 lectures
Portrait de admin
admin

Administrateur d'Ardenneweb, nous proposons du contenu journalier gratuitement.