ARSENIC MET EN SCENE MACBETH DANS UN THEATRE ITINERANT INEDIT, LA TOUR VAGABONDE

écrit par admin
le 11/09/2007
La tour Vagabonde , Copyright Mireille Bailly

LUXEMBOURG (GDLux) – CHARLEROI (B) – BRUXELLES (B) – HUY (B) – NANCY (F) - OTTIGNIES LOUVAIN-LA-NEUVE (B) – MONTARGIS (F) – SENART (F) – MONTPELLIER (F)

Cet automne, Arsenic fixe rendez-vous au public dans un théâtre itinérant unique et inédit: la Tour Vagabonde. Evoquant le théâtre élisabéthain par sa structure à étages, cette tour de bois étonnante abritera MacBeth, la plus dense des tragédies de Shakespeare. La mise en scène du spectacle est signée Axel De Booseré, la scénographie et les costumes sont de Maggy Jacot. L’univers meurtrier, fantastique et poétique de Shakespeare sera sublimé par des marionnettes créées spécialement par Petr Forman (Tchéquie). Le jeu d’acteur et la manipulation des marionnettes sont confiées à Mireille Bailly, Cédric Célorio Lopez, François de Saint Georges, Antonio Fernandez Reina, Jean-Luc Giller, Patrick Lerch, François-Michel van der Rest. Le projet est placé sous la direction de Claude Fafchamps.

Créé à Liège en 1998, Arsenic est la plus importante compagnie de théâtre contemporain itinérante de la Communauté française de Belgique. Son théâtre engagé puise dans les multiples esthétiques d’hier pour recomposer des kaléïdoscopes propres à exprimer les sentiments d’aujourd’hui. Soucieux de s’adresser à tous les publics, Arsenic donne à ses créations des accents de théâtre populaire et des airs de fête. Pour aller à la rencontre de tous, Arsenic joue à surprendre en invitant les curieux dans des structures nomades en perpétuelle métamorphose.

Contact
ARSENIC - 80, rue de Porto – 4020 Liège Belgique
Tel : +32 4 344 01 77 – Fax :+32 4 344 54 62

MacBeth
Shakespeare
Une fantasmagorie pour acteurs et marionnettes dans la Tour Vagabonde

Tournée 2007-2008

Luxembourg du 1 au 5 octobre 07
Place Guillaume 1er à 2525 Luxembourg
Infos et réservations : 0035 2 47 08 95 1 - www.theatres.lu

Charleroi du 26 octobre au 03 novembre 07
Rue Paul Janson à 6001 Marcinelle (site SNCB)
Infos et réservations : +32 71 31 12 12 – +32 71 31 40 79 - www.charleroi-culture.bewww.ancre.be

Bruxelles du 14 novembre au 1er décembre 07
Lieu à confirmer
Infos et réservations : +32 2 203 53 03 - www.theatrenational.be

Huy du 12 décembre au 28 décembre 07
Avenue Delchambre à 4500 Huy (en face du centre culturel)
Infos et réservations :
+32 85 21 12 06 (Huy) - www.acte2.be
+32 342 00 00 (Liège) - www.theatredelaplace.be
+32 81 226 026 (Namur) - www.theatredenamur.be

Nancy du 11 janvier au 26 janvier 08
Lieu à confirmer
Infos et réservations : +33 3 83 37 42 42 - www.theatre-manufacture.fr

Ottignies Louvain-La-Neuve du 8 avril au 12 avril 08
Site du Bois des Rêves (Ottignies)
Infos et réservations : +32 10 41 44 35 - www.poleculturel.be

Montargis du 24 avril au 27 avril 08
Villemandeur, devant le lycée Durzy
Infos et réservations : +33 2 38 95 02 15- www.agglo-montargoise.fr

Sénart du 21 mai au 31 mai 08
HORSLESMURS au Carré Sénart, Lieusaint
Infos et réservations : +33 1 60 34 53 60 - www.scenenationale-senart.com

Montpellier – du 12 juin au 21 juin 08 (dates susceptibles de bouger légèrement)
Festival Printemps des Comédiens - Lieu : à confirmer
Infos et réservations : +33 4 67 63 66 67 - www.printempsdescomediens.com

MacBeth…
A l’arrière d’une ferme fribourgeoise bicentenaire, une double porte s’ouvre sur Les Ateliers de l’Orme. C’est cet atelier de construction qui a fait naître, l’accouchant poutre par poutre, un lieu théâtral exceptionnel, d’inspiration élisabéthaine : la Tour Vagabonde. Depuis l’extérieur l’endroit subjugue, y entrer émerveille. La formidable énergie de ces bâtisseurs a rayonné depuis la Suisse jusqu’en Belgique, point d’ancrage d’Arsenic. Et le désir des créateurs de spectacles a rejoint le rêve des constructeurs visionnaires.

Pour ce lieu hors du commun, Arsenic a cherché un projet artistique inspiré par cet espace ; une pièce qui l’habiterait pleinement et jouerait de ses spécificités ; une pièce qui aurait été écrite pour lui ; la pièce pour laquelle ce théâtre a été construit. C’est MacBeth qui s’est imposé ; MacBeth et son univers fantastique, MacBeth et sa descente aux enfers. Un projet de spectacle hors cadre pour un lieu hors cadre ; où la tragédie épique est traversée par le fantastique, un drame onirique dans lequel acteurs et marionnettes se répondent.

Pour mener ce projet à bien, le tandem belgo-suisse sera rejoint par un autre créateur singulier, le Tchèque Petr Forman qui apportera sa science des marionnettes à l’ensemble. Il est difficile de présager où mène une aventure… Mais si le mot « aventure » convient bien au théâtre alors, ce qui est clair, c’est qu’avec La Tour Vagabonde, Arsenic, Petr Forman et MacBeth, les ingrédients sont réunis pour entreprendre une aventure théâtrale peu banale.

Dans notre monde, la fin justifie les moyens. « Grandir ou mourir » est un credo qui s’est répandu du cercle de l’entreprise à la sphère individuelle et s’érige comme modèle de référence. Aussi l’histoire de cet homme, MacBeth, au faîte de sa réussite sociale et personnelle, qui cède à l’appel des chimères du pouvoir absolu, nous a-t-elle provoqués.
Est-il judicieux de sacrifier ses valeurs morales et politiques au profit d’un projet de réussite personnelle, telle est la question que nous soumet la pièce. Comme une évidence, elle interroge le monde contemporain, trouvant une résonance peu glorieuse mais bien humaine dans certains faits émanant des sphères politiques et du monde des affaires. Et, au-delà des arcanes des pouvoirs, elle interroge chacun d’entre nous sur les choix fondamentaux et parfois radicaux qu’il égrène au long de sa vie et met en exergue l’irréversibilité de certains de nos actes.
Pour MacBeth, la consécration ultime semble à portée de main, accessible, immédiate. Poussé autant par la tentation que par son ambition, il commet l’irréparable et sombre rapidement dans un enchaînement paranoïaque et sanglant.
Ce parcours de MacBeth, du rêve aux cauchemars, du fantasme aux hallucinations, sera l’épine dorsale de la représentation.
Nous suivrons dans l’interprétation de l’acteur, le questionnement et les doutes, les résolutions sanglantes et la folie naissante ; le gâchis d’une vie, les meurtres ; une tragédie née d’un mauvais choix…

MacBeth est une pièce fantastique. Elle nous plonge dans un univers où l’expression des désirs prend des formes concrètes et la culpabilité une matérialisation ; Apparitions de sorcières, de spectre et d’objets sanguinolents nous ont incités à voir dans cette ?uvre une tragédie onirique où le prodigieux développé par l’auteur s’amplifie d’autres représentations décalées du réel. C’est ainsi que le travail sonore des voix et des ambiances mais surtout l’utilisation de marionnettes accentuera les visions de Macbeth.
Citons pour l’exemple cette marionnette de taille humaine qui, dans les scènes oniriques, évolue dans tout le volume de la tour élisabéthaine. Personnage volant, elle confronte MacBeth à son image, à ses choix et à son destin. Ou celle à l’image de Lady MacBeth qui lentement tombe du haut de la tour au moment du suicide de celle-ci. Ou encore MacBeth au centre d’un théâtre devenu castelet entouré de marionnettes auxquelles il s’adresse, vision démentielle d’un homme égaré par ses choix.
Les marionnettes agiront comme autant de mise en étrangeté qui imprimeront progressivement à l’action une nature de plus en plus inquiétante comme si, au plus proche de la folie de MacBeth, nous suivions en lui sa perception de plus en plus altérée d’un réel dont il perd le fil, entraîné par un processus paranoïaque.

Le projet particulier demandait une adaptation de l’?uvre initiale. Il est clair que la présence importante de marionnettes demandait à elle seule un traitement spécifique de la pièce. Mais, au-delà de cette singularité, la pièce elle-même nous a incités à un travail d’écriture.
MacBeth est la tragédie la plus fulgurante de Shakespeare. Pièce d’action, elle devait à l‘époque de sa création tenir en haleine les spectateurs accrochés par la rapidité de son déroulement. Cette fulgurance devrait retrouver l’impact initial dans cette version contemporaine de notre MacBeth revisité.
Mais MacBeth est aussi une pièce psychanalytique, proche du mythe dans laquelle Shakespeare révèle les tensions et les contradictions qui tendent la psychologie humaine. Il nous amène à suivre, à vivre aux côtés de son héros vacillant, les questions qui le parcourent. Derrière la référence historique et le destin royal du rôle-titre, l’humanité, l’universalité du héros shakespearien s’affirme. La tempête intérieure qu’il se livre crée en nous un surprenant processus d’identification qui, malgré l’acte qu’il commet, nous amène à une singulière empathie avec lui. Et nous voilà, tremblant devant ses choix, espérant un ultime revirement, désolé de sa chute, autant de sentiments qui nous rendent l’humanité du monstre si proche de la nôtre et ancre la pièce dans une catharsis face à un « Grandir ou mourir » nécessairement à re-questionner.

La compagnie Arsenic
C’est en 1998 qu’Axel De Booseré et Claude Fafchamps décident de monter leur propre troupe en réponse à un constat : le public des théâtres est essentiellement composé d’habitués, soit une population trop restreinte, en regard à la fois de l’ensemble de la société mais aussi de l’investissement des pouvoirs publics et des artistes dans la création de spectacles.

Forts d’une expérience d’une dizaine d’années dans la production et la création de spectacles en salle, ils veulent rendre au théâtre populaire ses lettres de noblesse et ouvrir la culture au plus grand nombre, sans pour autant qu’en pâtisse la qualité artistique. C’est ainsi que la scénographe, Maggy Jacot, invente pour la première création d’Arsenic une tente en forme de boîte autorisant toutes les transformations. Cet outil mobile allié à la volonté de proximité de la compagnie a permis d’aller à la rencontre de publics différents et nombreux pendant plusieurs années. Chapiteau chatoyant et spectacles ludiques renforçaient l’idée que le spectacle doit être ressenti comme une fête, avec le but de créer des liens sociaux par le plaisir. Cette première boîte à surprise artistiques sera rejointe ensuite par une autre plus surprenante encore : un camion théâtre. Avec cette salle de spectacle hyper-mobile, Arsenic a encore accentué sa proximité avec les publics, rejoignant la population habituellement exclue des circuits de production et de diffusion.
Avec la Tour Vagabonde, on retrouve la recherche d’Arsenic de lieux itinérants singuliers, capables de plonger les spectateurs dans des contextes puissants, favorisant l’ouverture à l’imaginaire.

Une soirée sans histoires, leur première création a été récompensée du Prix du Meilleur Spectacle Jeune Compagnie. Inspirée par le théâtre de foire, elle proposait aux spectateurs un voyage déjanté dans l’univers du Théâtre du Grand Guignol. Vint ensuite le dîner spectacle Chez Marie - Bastringue, qui remporta également un franc succès. Avec Le Dragon, Arsenic allie divertissement et démarche de réflexion. Coproduit par le Théâtre National, ce spectacle fait événement : Prix du Meilleur spectacle, plus de 200 représentations, près de 50.000 spectateurs, Festival d’Avignon…
Leur quatrième création ne fut pas en reste. Eclats d’Harms Cabaret a sillonné la Belgique francophone avant de présenter (avec la même équipe mais en néerlandais) le spectacle dans de grands festivals en Flandre. Ce spectacle a connu une carrière internationale importante avec des programmations à Saint-Étienne, Montluçon, Aurillac, Fribourg, Neuchâtel, Nancy.

Enfin, le camion théâtre du spectacle Dérapages a donné plus de 400 représentations dans toute la Communauté française et étonné le festival « Paris Quartier d’été », par la pertinence de son action contre l’extrême droite et la singularité de sa recherche artistique.

Le théâtre des frères Forman (Tchequie)
Le théâtre des frères Forman est une communauté vivante sans scène permanente, c’est un ensemble complet, une communauté unie par une perception particulière du travail mais également de la vie. Une communauté de nomades du théâtre qui savourent le charme du / des voyage(s). Le mouvement, le jeu, les rencontres et l’indépendance les amènent dans des lieux qui ne sont souvent pas théâtraux, mais qui provoquent par leur atmosphère, leur histoire, leur force intérieure. Une nouvelle équipe est formée à chaque projet, et chaque fois, cela crée une charge originale légèrement différente, une atmosphère propre nécessaire pour trouver la forme dramatique appropriée.

Durant ses études de marionnettiste à la Faculté des Arts, Petr Forman approche le théâtre de rue et intègre, avec son frère Matej, la « Famille Vana » au festival « Théâtre de Foire » sur l’île Strelecky, à Prague. Ensemble ils travaillent dans la compagnie Tuju et fondent ensuite le « Théâtre des Frères Forman ».
Avec leurs spectacles, ils voyagent en Europe et un peu partout dans le monde. Dans leur compagnie, Petr est acteur, marionnettiste et metteur en scène.
En 1992, « L’Opéra Baroque » rencontre un succès considérable. Ils le joueront plus de 800 fois.
Ils ont également créé « Kejklir matky Bozi » (1993), « Sedlak, cert a baba » (1994) et « Prodana nevesta » (1996).
Par la suite, ils s’attaquent à des projets plus ambitieux comme « Les Voiles Ecarlates » (2000) joué sur une péniche transformée en théâtre. Ils montent l’Opéra de Philip Glass : « La Belle et la Bête » (2003) sur la scène du Théâtre National de Prague, puis « Klapzubova jedenactka » (2005) créé pour le Théâtre Minor à Prague. Dernièrement, ils ont créé avec leur père, Milos Forman la comédie musicale « Une promenade bien payée » au Théâtre National de Prague et ont représenter la République Tchèque à la Quadriennale de la Scénographie de Prague.
Parallèlement à ces projets, ils entament dès 1997 une longue collaboration avec la compagnie itinérante française La Volière Dromesko sur le spectacle « La Baraque ».

Les Ateliers de l’Orme (Suisse)

La Tour Vagabonde
Près de quatre cents ans après que Shakespeare eut accueilli les spectateurs londoniens du « Globe Theater », la fondation de la Tour Vagabonde se lance dans la rénovation d’un espace inspiré du théâtre élisabéthain né voilà près de dix ans au sein des Ateliers de l’Orme à Treyvaux, dans le canton de Fribourg.

Les Ateliers de l’Orme
Jean-Luc Giller*, ingénieur, constructeur-décor, machiniste, régisseur plateau.
Marie-Cécile Kolly*, ébéniste-restauratrice, sculpteur, scénographe.
Louis Yerli, technicien de scène, régisseur général, sonorisateur, décorateur, constructeur-décor, réalisateur, acteur, metteur en scène.
Valérie Yerli Favre, secrétaire.

*Tous deux, par ailleurs cofondateurs de La Pinte à Fondue petit restaurant culturel itinérant

Un théâtre en forme de « trou à coqs »
La forme particulière de ce théâtre est unique : la scène élisabéthaine n’est pas un plan, mais un volume de jeu. L’espace de jeu principal est situé dans le vide central. Le spectateur fait partie intégrante du jeu, plus que dans tout autre théâtre, sans qu’un « mur » imaginaire ne le sépare des acteurs. C’est par conséquent à une expérience très intense pour tous, public et acteurs, qu’un tel lieu convie. Un lieu qui, par sa configuration même, est d’essence populaire : pas de mur, pas de distance, juste l’alcôve d’une rencontre passionnelle, « un lieu de communion humaine, un creuset de civilisation » selon la définition du théâtre chère à Victor Hugo.

Un théâtre itinérant
Grâce à sa structure démontable, elle est à même de parcourir le monde. L’itinérance permet l’ouverture vers d’autres horizons culturels. Lieu de partages artistiques et humains, elle offre l’opportunité d’enrichissements mutuels. Aller vers le public sans attendre qu’il vienne à soi permet une relation autre, plus spontanée, moins convenue.

L’itinérance réveille un rêve ancien de voyage, de liberté, de nomadisme, enfoui en chaque homme. Maillon d’une chaîne séculaire, la Tour Vagabonde renoue avec la tradition d’ « arpenteur de chemins » du baladin, du saltimbanque passeur d’histoires.

Coproduction/Diffusion :
Une création de Arsenic – Centre itinérant de création artistique et d’action culturelle (Liège)

en coproduction avec
le Grand Théâtre de Luxembourg et le Théâtre des Capucins (Luxembourg)
le Théâtre de la Place – Centre dramatique de la Communauté française Wallonie Bruxelles (Liège)
le Théâtre de l’Ancre et le Festival Charleroi bis-ARTS (Charleroi)

en coréalisation avec
le Théâtre National de la Communauté française Wallonie Bruxelles (Bruxelles)

avec l’aide
du Ministère de la Communauté française Wallonie-Bruxelles (Service du Théâtre – Tournées Arts et Vie - Commissariat Général aux Relations Internationales),
de la Région Wallonne (Emploi – Direction des Relations Internationales),
et de la Loterie Nationale

Distribution :

Un spectacle de Maggy Jacot et Axel De Booseré
Mise en scène : Axel De Booseré accompagné de Petr Forman pour l’univers des marionnettes
Scénographie, costumes et marionnettes : Maggy Jacot
Création espace sonore : François Joinville
Création éclairage : Gérard Maraite
Assistanat à la mise en scène : Mireille Bailly
Assistanat décor : Rudiger Flörke
Direction technique : Stéphane Kaufeler
Régie générale : Marcel Maus
Régie générale de la Tour Vagabonde : Louis Yerly
Régie lumière : Guillaume Van Derton
Régie son : Florent Baugnet
Réalisation des costumes : Christine Piqueray, Myriam Simenon, Agnès Brouhon, Fabienne Damiean
Coutures décor : Claudine Maus
Réalisation du décor : Ateliers du Théâtre National
Accessoires : Marie-Claire Dardenne, Juliette Baudoin
Réalisation des marionnettes : Zdenek Hlavacek
Production, Diffusion et Administration de la tournée : Jean-Michel Flagothier
Production : Pascale Mahieu
Communication et Presse : Emmanuelle Wégria
Secrétariat : Graça Gonçalvez Do Pilar

Direction du projet : Claude Fafchamps

Jeu d’acteurs et manipulation des marionnettes :
MacBeth : Patrick Lerch
Lady MacBeth : Mireille Bailly
Banquo : Antonio Fernandez Reina
Malcolm : Cédric Célorio Lopez
Seyton : François de Saint Georges
Duncan : Jean-Luc Giller
MacDuff : François-Michel van der Rest

  • La tour Vagabonde , Copyright Mireille Bailly
  • La tour Vagabonde,  Copyright Veronique VERCHEVAL
2808 lectures
Portrait de admin
admin

Administrateur d'Ardenneweb, nous proposons du contenu journalier gratuitement.