LES BELGES ENTRENT DANS l’ERE DE “L’ACCÈS UNIVERSEL” La tendance passe de la connectivité et de la communication à la mobilité

écrit par admin
le 16/06/2007
Lexmark international,impression sans fil,wifi

Lexmark International, Inc. (NYSE: LXK) donne le ton en matière d’impression sans fil. Afin de démontrer l’importance de cette nouvelle technologie, Lexmark s’est lancé dans une étude de marché à l’échelle mondiale. Il ressort notamment de cette étude que les consommateurs marquent un intérêt plus grand pour la technologie sans fil que pour Internet et que la technologie sans fil augmente la productivité. Saisissant la balle au bond, Lexmark intègre la fonction Wi-Fi à toutes ses nouvelles imprimantes bureautiques tout-en-un et couleur.

“Lexmark est le premier fabricant d’imprimantes sur le marché à proposer la technologie sans fil de série sur ses nouvelles lignes d’imprimantes tout-en-un et couleur,” explique Danny Molhoek, General Manager de Lexmark Benelux. “Cette (r)évolution ne s’est pas faite tout seule. L’étude de marché indique que le changement le plus notoire se situe dans le comportement des consommateurs à l’achat. Si auparavant la communication était la première préoccupation de nombreuses familles, l’accent s’est aujourd’hui déplacé vers la mobilité. Au cours des dernières années, les familles des 4 coins de l’Europe ont massivement souscrit à des connexions Internet haut débit pour communiquer, partager des informations, surfer et faire des achats en ligne. De nouvelles possibilités s’ouvraient à elles et leur ont fait découvrir le potentiel d’Internet. Maintenant, elles veulent aller encore plus loin : elles veulent pouvoir accéder à Internet et à l’information en ligne de n’importe où, la mobilité est maintenant au centre de toutes les attentions. Elles veulent aussi pouvoir installer leur imprimante n’importe où dans la maison, sans devoir se démener avec des câbles. Les consommateurs cherchent avant tout des appareils portables, flexibles qui accroissent leur mobilité au maximum. Ils entrent littéralement dans l’ère de “l’accès universel”. Avec le temps, de nombreux consommateurs sont habitués à faire confiance à la technologie mobile, que ce soit au travail ou chez eux : le wi fi à l’intérieur et à l’extérieur mais aussi les appareils portatifs tels que les ordinateurs portables, les notebooks, les smartphones, les lecteurs mp3, les appareils numériques ou encore les blackberries pour n’en citer que quelques-uns. Ils veulent profiter chez eux aussi des avantages de la technologie sans fil et, en plus, sont prêts à mettre la main au porte-feuille. L’impression sans fil n’en est qu’à ses premiers pas mais son avenir est garanti, à la maison comme au bureau. ”

L’étude de marché, qui a été menée par Ipsos pour Lexmark dans diz-huit pays ( France, Royaume-Uni, Allemagne, Italie, Espagne, Pologne, Autriche, Belgique, Pays-Bas, Suisse, Danemark, États-Unis, Canada, Mexique, Australie, Japon, Brésil et Afrique du Sud), corrobore ces propos. Dans chaque pays, Ipsos à interrogé un panel de 500 individus issus de milieux différents afin de garantir un résultat aussi précis et fiable que possible.

La technologie sans fil devance Internet
Le Lexmark Productivity Tracker (cf. le schéma récapitulatif des résultats de l’étude ci-dessous) ne laisse aucun doute sur le sujet : Internet est le grand vainqueur en matière d’accroissement de la productivité au cours des 50 dernières années. Les Belges partagent cet avis : la large majorité (54 %) estime qu’Internet est l’outil de travail le plus productif des 50 dernières années. L’ordinateur portable arrive en deuxième place avec 47%, suivi par le GSM avec 40% et le courrier électronique avec 24%. Il apparaît cependant que la Belgique distille ses éloges quant à la grande toile avec parcimonie : en Italie et en Pologne, par exemple, presque trois quarts des personnes interrogées voient en Internet l’outil de travail apportant la plus grande valeur ajoutée, et dans les autres pays cet valorisation est également plus élevée qu’en Belgique.

Bien qu’Internet garde son importance en tant que stimulateur de productivité (35%), presque la moitié (47 %) des Belges estime que la technologie sans fil comptera pour la plus importante valeur ajoutée en matière d’accroissement de la productivité au cours des cinq prochaines années. Les Belges octroient le même score aux puissantes applications informatiques. Sur ce point, les Belges sont en accord avec la moyenne européenne. Les cartes à puce remportent un succès non négligeable parmi la population belge, qui considère à 41% qu’elles sont également profitables à la productivité.

Dans l’ensemble, la technologie sans fil recueille un résulat colossal : 92% des Belges interrogés sont convaincus que les applications sans fil revêteront une importance particulière dans les cinq années à venir. Ailleurs en Europe, les résultats sont tout aussi impressionnants. Presque la moitié des Belges (43 %) affirment disposer d’un réseau de connexion sans fil à la maison. La Belgique se situe ainsi 2% au dessus de la moyenne européenne. Le message est clair : l’avenir se place sous le signe de la flexibilité et la tendance à “l’accès universel” est déjà à nos portes.

Sans fil ?
Partout dans le monde, les personnes interrogées s’accordent à dire que la technologie sans fil apporte fléxibilité et mobilité accrues. Pour 88 % des Belges, c’est l’argument le plus décisif. Environ la moitié des personnes interrogées en Europe pense que la possibilité de partager un seul appareil entre plusieurs utilisateurs représente aussi un avantage. Ce sont surtout les Italiens, avec 58%, qui considèrent ce facteur de partage comme un atout majeur. En Belgique, cette fonctionnalité semble encore devoir se faire connaître un peu : à peine 42 % de la population estime que le partage est un gros avantage. Environ un quart des personnes interrogées en Europe voit, en outre, un gain de temps dans la technologie sans fil. Les Belges sont dans la moyenne avec 24%. Finalement, l’aspect pécuniaire est mis sur le tapis : en moyenne, un individu sur cinq pense que travailler sans fil est un gain d’argent. Les Belges et les Allemands arrivent en tête avec 36 %, contre 13 % en France, 27 % en Angleterre, 18 % aux Pays-Bas et 17% en Suisse, par exemple.

En moyenne, de 10 % à 20 % des sondés affirment qu’ils comptent investir dans la technologie sans fil au cours des 12 prochains mois. Il est évident que les dépenses en technologie sans fil se situent au premier plan dans tous les pays européens (à l’exception des Pays-Bas) en matière de divertissement. “Pour nous, il est clair que la ‘Maison connectée’ s’est faite une place sur tous les marchés. ” explique Danny Molhoek. “Nous nous attendons à ce que cette tendance continue sur le même mode jusqu’en 2012.” Concrètement, 19% des Belges pensent investir dans la technologie sans fil dans le courant de l’année prochaine pour le loisir. Aux Pays-Bas, les résultats se limitent à 6% mais on monte jusqu’à un quart des personnes interrogées en Italie et en France (avec respectivement 24 % et 26 %). Les ordinateurs portables et notebooks représentent également un sérieux poste d’investissement dans les 12 prochains mois : la moyenne européenne se situe à 17%. En Belgique, 16 % des personnes interrogées comptent acquérir un nouvel ordinateur portable ou un notebook. Ce qui est remarquable c’est l’intérêt porté aux imprimantes sans fil : plus d’un européen sur dix compte acheter une imprimante sans fil. En Italie, il est question de presque 1 sur 5. En Belgique, 10 % des personnes interrogées pensent acheter une nouvelle imprimante Wi Fi. “Nos nouvelles imprimantes sans fil s’inscrivent parfaitement dans cette tendance”, déclare Danny Molhoek. “Au cours des dernières années, Lexmark a investi énormément dans le développement de cette technologie. Qui plus est, les imprimantes Lexmark sont très accessibles, qu’il s’agisse de la facilité d’utilisation que du prix : nos modèles d’entrée de gamme sont déjà disponibles à partir de seulement 89 euros. Ainsi, nous voulons offrir à tous une chance d’augmenter la productivité.”

Les applications de la technologie sans fil sont multiples et variées. Presque tout le monde y a recours pour la connexion Internet. La Belgique arrive ici en tête de peloton avec 97 %. Dans les autres pays, le score est également élevé et dépasse les 90%. Environ deux tiers des personnes interrogées utilisent la technologie sans fil pour relier différents appareils ou pour faire passer des données d’un appareil à l’autre : d’un GSM vers un PC portable, du PC portable vers une imprimante, d’un appareil numérique vers une imprimante, d’un Blackberry vers un notebook, etc. Les Belges sont également familiarisés avec ce concept : 60 % affirment déjà utiliser la technologie sans fil à cet effet. Le Danemark est le seul pays à être légèrement en-dessous avec 37 %. Presque deux tiers ont recours au Wi-Fi pour pouvoir circuler librement ou pour pouvoir utiliser certains appareils depuis divers endroits de la maison ou au bureau. Ici, l’Autriche et l’Espagne arrivent en tête avec respectivement 66 % et 65 %. Les Belges sont un peu à la traîne avec un résultat de 50 %. Ces chiffres montrent également que l’impression sans fil est déjà bien intégrée et commence à grimper : environ la moitié des personnes interrogée utilise le Wi-Fi pour imprimer. L’Autriche et l’Allemagne montent sur le podium avec 54 % et 52 %, alors que la France arrive en queue de peloton avec 31 %. La Belgique occupe une position intermédiaire avec 40 %. Pour le travail à domicile, l’impression sans fil joue également un rôle important. Certaines disparités sont à souligner ici aussi entre différents pays européens : en France, seulement 9% des interrogés affirment utiliser une connexion Wi-Fi pour travailler à domicile alors qu’en Pologne le score atteint les 76%. Ici aussi, les Belges restent un peu en retrait avec à peine 28%. Il est évident que cette proportion va augmenter et ce, en fonction de la place croissante en Belgique pour le télétravail. Toutefois, les Belges reconnaissent volontiers leur intérêt pour la technologie sans fil : 72 % sont convaincus que la technologie sans fil favorise la productivité. Cet avis est partagé par la plupart des pays européens, avec des records en Italie (89%) et en Pologne (84%).

Ou avec fil ?
Les personnes ne disposant pas encore de réseau sans fil ont formulé différentes raisons. La moitié estime ne pas en avoir l’utilité particulière. En Belgique, cet avis est partagé par 60% de l’échantillon. Environ un tiers explique ne pas disposer du matériel adéquat à la maison. Ce fut la réponse donnée par à peine un quart des personnes interrogées en Belgique. Le prix joue également un rôle important dans cet état de chose : environ un quart des personnes interrogées estime que la technologie sans fil est trop chère. La question de la sécurité a aussi une influence pour certains. Ainsi, 15 % des Belges s’inquiètent quant à la sécurité d’un réseau sans fil. En Espagne et en Pologne, cet avis n’est partagé que par 8% alors qu’en Allemagne, ce pourcentage grimpe jusqu’à 31%. Une petite minorité trouve que l’installation des appareils sans fil est trop compliquée. Les proportions varient entre 3% et 11% en Europe. La Belgique enregistre quant à elle un pourcentage de 5% d’individus à s’inquiéter de l’installation.

Détail amusant : parmi les personnes ne disposant pas de connexion sans fil à la maison, environ 1 sur 10 confie utiliser la connexion d’un voisin! C’est surtout le cas en Pologne et en Espagne où cette réponse a été donnée respectivement pour 16 % et 13 %. Les Belges sont bien plus braves... même si 8% avouent emprunter la connexion du voisin ...

Bien qu’ils ne disposent pas d’un réseau de connexion sans fil à la maison, un peu plus d’un quart des interrogés reconnaît l’utiliser ailleurs, souvent au travail. En Belgique, cette proportion atteint 22%.

Malgré les remarques exprimées ci-dessus, parmi les interrogés qui ne disposent pas de réseau de connexion sans fil, environ la moitié affirme vouloir investir dans la technologie sans fil et ce, dans un avenir proche. En Belgique, le pourcentage atteint 42 %. La fonctionnalité devance souvent l’aspect esthétique : environ 82 % des Européens veulent avant tout une technologie qui fonctionne bien et qui augmente la productivité. C’est l’avis de 72% des Belges. Le design des appareils sans fil arrive en seconde place.

A la question portant sur les raisons qui poussent à investir dans la technologie sans fil, deux tiers répondent résolûment qu’il s’agit de la mobilité et de la flexibilité. Un tiers des répondants veut connecter différents appareils entre eux et environ un quart est persuadé de gagner du temps. En Belgique, ces arguments se chiffrent respectivement à hauteur de 57 %, 26 % et 26 %.

Une fois le réseau sans fil installé, il servira en premier lieu à assurer l’accès à Internet. En deuxième lieu, il s’agira de relier entre eux différents appareils ; en troisème lieu, ce sera pour pouvoir se déplacer librement dans la maison ; et en quatrième lieu, pour pouvoir travailler de la maison. Les Belges suivent également ces priorités avec, respectivement 78 %, 36 %, 21 % et 18 % des suffrages.

Bien qu’ils ne disposent pas d’un réseau sans fil à domicile, bon nombre d’interrogés estiment que la technologie sans fil stimule effectivement la productivité. En Belgique, lanterne rouge, cette réflexion vaut pour seulement 34 % des interrogés. Au Royaume-Uni, ils sont la moitié des non-utilisateurs à être convaincus des avantages de la technologie sans fil et à vouloir en profiter. En Pologne, ce chiffre monte à 65%.

Conclusion
La conclusion de l’étude de marché de Lexmark est simple : si au cours des 50 dernières années, l’intérêt des consommateurs portait sur la connectivité et la communication, il devrait en être autrement pendant les cinq prochaines années durant lesquelles c’est la mobilité qui suscitera l’intérêt général. Les consommateurs veulent désormais pouvoir se connecter à Internet et communiquer... quand et où ils le veulent. L’avenir ne réside plus qu’en Internet seul. Les innovations technologiques qui permettent davantage de flexibilité dessineront l’avenir et le marché des appareils sans fil, tels que les réseaux, les imprimantes, les cartes à puce et autres appareils portatifs, promet de s’épanouïr pleinement.

Anke Santens

A propos de Lexmark

Lexmark International, Inc. (NYSE : LXK) commercialise divers produits, solutions et services d’impression et d’imagerie auprès des entreprises et des particuliers dans plus de 150 pays. Grâce à un large éventail de produits et de services d’impression accessibles, abordables et très fiables, Lexmark aide ses clients à renforcer leur productivité et la qualité d’impression aussi bien au bureau qu’à la maison. Lexmark est constamment à la recherche de solutions d’impression respectueuses l’environnement. La marque occupe plus de 13.000 personnes dans le monde et a réalisé en 2006 un chiffre d’affaires de 5,1 milliards de dollars. Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site www.lexmark.be

  • Lexmark international,impression sans fil,wifi
1354 lectures
Portrait de admin
admin

Administrateur d'Ardenneweb, nous proposons du contenu journalier gratuitement.