Rapport trimestriel du European Restructuring Monitor (ERM) : la plupart des suppressions d'emploi sont dues à des restructurati

écrit par admin
le 31/07/2007

DUBLIN, 31 juillet/PRNewswire/ -- Un total de 72 051 suppressions d'emploi ont été annoncées en Europe entre le 1er avril et le 30 juin 2007, en conséquence de restructurations dans 335 sociétés, révèle le dernier rapport trimestriel du European Restructuring Monitor (ERM). Le Royaume-Uni enregistre le plus grand nombre de pertes d'emplois, suivi de la Pologne, de l'Italie, des Pays-Bas et de l'Allemagne. Ces cinq pays représentent 67 % de toutes les suppressions d'emploi au cours de ce trimestre.

Comme dans les éditions précédentes du rapport trimestriel de l'ERM, la restructuration interne demeure la raison la plus fréquente des pertes d'emploi (55 %), suivie par les faillites/fermetures (21 %) et les fusions/acquisitions (15 %). Il est surprenant de noter que les opérations extraterritoriales et les délocalisations représentent moins de 3 % de toutes les pertes d'emplois.

Sur cette même période, 95 588 nouveaux emplois ont été annoncés. Selon l'ERM, la grande majorité (97 %) de toutes les nouvelles créations d'emplois prévues proviennent d'un développement des activités commerciales. Le secteur du commerce est en tête, avec 14 300 nouveaux emplois, suivi par l'annonce de 12 400 emplois dans le secteur des postes et télécommunications. Les nouveaux États-membres représentent 73 % de ces créations d'emplois.

Ce rapport trimestriel inclut un dossier spécial sur la Bulgarie et la Roumanie, explorant les questions économiques et propres au marché du travail relatives aux restructurations d'entreprises. Au cours du second trimestre de 2007, 2 200 nouveaux emplois ont été annoncés en Bulgarie et 6 000 en Roumanie. Le rapport fournit également un bref aperçu des récentes activités de restructuration à Malte et à Chypre.

L'European Restructuring Monitor (ERM) est un outil qui enregistre les cas de restructuration industrielle tels qu'ils sont rapportés par la presse. Toutes les annonces impliquant des réductions ou créations d'au moins 100 emplois ou touchant 10 % de la main d'˛uvre de sites employant au moins 250 personnes sont prises en compte. Les cas sont identifiés par le biais de la consultation des quotidiens et de la presse financière des 27 États-membres de l'Union européenne et de la Norvège.

Le rapport complet est disponible sur http://www.eurofound.europa.eu/publications/htmlfiles/ef0775.htm

2190 lectures
Portrait de admin
admin

Administrateur d'Ardenneweb, nous proposons du contenu journalier gratuitement.