Prévention de la Maltraitance des personnes âgées

écrit par admin
le 11/03/2007

Congrès international francophone 29-30 mars, concernant la prévention de la Maltraitance des personnes âgées
http://www.apia-senior.be/ VIOLENCES FAMILIALES et MALTRAITANCES.
Il y aurait énormément à écrire depuis au moins vingt ans, par des femmes - qui se taisent - concernant une maltraitance des adultes, qui touche à plus de 80% des femmes et 20 % des hommes. Maltraitance qui est le plus souvent le fait d'autres femmes ! Une réalité difficilement révélée et jamais pénalisée. Qui fait pourtant l'objet de dizaines de pages de descriptions sur Internet et ...presque jamais dans une Presse belge peu motivée.
De nos jours, les aliments sont sensés faire maigrir et l’eau purifier le crime !
En matière de maltraitance, les coups ne sont pas les pires sévices
La première attitude, abondamment montée en épingle comme l’expression de la maltraitance, consiste particulièrement en rudoiements, tutoiements, mépris de la vieillesse, railleries grossières ou détournements s’inscrivant surtout dans le cadre de la cupidité et d’un manque d’éducation..
La seconde attitude, plus discrète mais bien plus effrayante s’apparente à des sévices que l’on pourrait croire d’une époque révolue. Tels que :
L’abandon d’une pauvresse de 80 ans, isolée, aveugle et grabataire, sans soins, baignant dans ses excréments, avec du pain rassis et un broc d’eau tiédie durant tous les week-ends. La solution la mieux adaptée n’étant pas nécessairement, comme on le prétend, la maison de repos.
C’est la solitude, sans une parole, même pour servir les repas, plongeant très rapidement dans la sénilité.
C’est couramment ceinturer un vieillard sur une chaise, le lit ou…le WC pour l’empêcher de circuler.
Cela peut même aller jusqu’à la privation de nourriture pour “ y passer plus vite” !
La publicité elle-même banalise l'intérêt financier d'un décès souhaité, aisément "purifié"!
La formation d’un jeune enfant assistant à un tel spectacle familial est bien plus dangereuse pour la société que la manipulation de certains jeux de guerre sur le Net. Certains l’omettent commodément !
En conclusion, le domicile privé n’est pas toujours l’endroit le mieux protégé des prédateurs !
EUTHANASIE et prétendument suicide assisté
Apia-senior soulignait récemment la confusion volontaire établie entre les actes de malveillance relativement bénins comme le tutoiement et la maltraitance réelle (1). Cette dernière pouvant parfois être considérée, par des exemples vécus, comme des actes réels de torture à l’égard de personnes vulnérables et sans défense, dont la protection est fréquemment défaillante. Il en est de même de l’inadéquation des statistiques mettant en cause les communautés linguistiques ( !) avec une prétendue ignorance de la loi par les médecins en matière d’euthanasie (www.gov.be/ministère santé/euthanasie).C’est omettre sciemment une information essentielle concernant l’interdiction faite aux malades ou accidentés devenus inconscients (par exemple un Alzheimer atteint d’un cancer en phase terminale) ou jugés séniles sans expertise approfondie (par exemple sous tutelle). Comme de mettre en évidence le nombre important de personnes devenues âgées, se sentant abandonnées ou insuffisamment soignées, qui choisissent l’inappétence (anorexie) et l’auto-mutilation comme moyens d’en terminer avec la vie.
Robert Balsaux, président de l'APIA asbl www.apia-senior.be l’un des dix sites les plus visités
Robert BALSAUX

APIA Avenue des Déportés, 15
6140 Fontaine-L'Evêque
Tél : 0472-77.88.37
Mail : info@apia.be
www.apia-senior.be

2005 lectures
Portrait de admin
admin

Administrateur d'Ardenneweb, nous proposons du contenu journalier gratuitement.