Traitement des eaux en sucrerie

écrit par f.ghigny
le 26/04/2012

Sucrerie Lesaffre
(Nangis- France)
Traitement des eaux Tour de refroidissement

1.Demandes du client :

L’objet initial est de réduire les risques de prolifération bactério, de légionnelle et de limiter le développement de biofilm dans les installations de tours aéroréfrigérantes :
- Réalisation d’un audit des tours aéro de la sucrerie Lesaffre
- Mise en place d’un traitement correctif et/ou préventif
- Réduire le suivi et nettoyage important en campagne et inter campagne.

2.Mise en œuvre :

Observation avant la campagne 2011:
- Présence sur l’ensemble des structures d’un film sec adhérent noir-brun.
- Sur la partie supérieur béton de la tour un film noir se décolle sous forme d’écailles ;
- Les goulottes supérieures présentent des dépôts brunâtres de quelques millimètres à centimètres.
- Une partie des exutoires des répartiteurs sont obstrués par un dépôt gluant.
- Présence importante de « slimes » biofilm.

Observation en campagne dès la 9ème semaine :
- Présence sur l’ensemble des structures d’un film gluant brun.
- Sur la partie supérieur béton de la tour un film noir uniforme
- Les goulottes, garde-corps et caillebotis présentent des dépôts brunâtres atteignant plusieurs centimètres
- Une partie des exutoires des répartiteurs sont obstrués par un dépôt gluant et des oxydes de fer
- Sur les parties inférieur bois, formation de « slimes » jusqu’à +/- 6cm de longueurs
- Le traitement biocide en place n’est pas actif

Actions dès la 9ème semaine :
- Mise en place d’un traitement biocide spécifique pour combattre le développement bactérien et légionelle.
- Une injection de deux types de traitement est faite en choc manuel avec une alternance tous les trois jours durant toute la campagne.
- Nettoyage des goulottes pour assurer une bonne répartition de l’eau dans les tours et assurer un traitement optimal
- Mise en place d’un traitement bio-dispersant WET-Treat® 1012 et d’un biocide non oxydant WET-Traet® 2004
- Evaluer l’efficacité du traitement par la mise en place un suivi bactériologique (légionnelle et mesure ATP)
- Mettre en place un système d’injection automatique de la chimie pour réduire la manutention et les risques humains.

Observation en fin de campagne :
- Les parties inférieures du bassin, les goulottes, les structures bois et les parois internes des tours sont propres.
- Une couche ~ 5-10cm d’un dépôt noir est présente en fond de bassin.

3.Conclusion :

La mise en place d’un traitement avec du WET-Treat® 1012 et du WET-Treat® 2004 a permis de satisfaire aux demandes initiales du client :
- De réduire les risques de développement bactériens et les risques humains
- De limiter le nombre d’heure de prestation humaine sur les tours et les bassins
- De nettoyer et d’éliminer les dépôts et le bio-film sur l’ensemble des installations
- D’assurer une pérennité des installations.

1305 lectures
User default img
f.ghigny

Informations/contact

François Ghigny
Sterpigny,7 6670 Gouvy Belgique
+32 (0)80.51.10.24
+32(0)80.39.92.25