Bilan du 10e Festival du court métrage de Bruxelles

01-Kong aan zee grand gagnant du Festival 02-Simple sans chichi ni tralala, tel est E finita la commedia 03-Le film roumain Lampa cu Caciula remporte le Grand Prix du Festival 04-Le court metrage britannique True Colours merite amplement les deux Prix 05-Cette annee, le theme du concours est Cercle 06 07 08 09 reponse quiz-cinema 02

Cette année, le jury du Festival était composé du scénariste et réalisateur québécois Jean François Asselin, du Français Laurent Guerrier, du Festival du court métrage de Clermont Ferrand, de la scénariste et réalisatrice française Marie Hélia, de la comédienne belge Marie Kremer, du comédien belge Frabizio Rongione et du comédien français Jean-Paul Rouve. Au total, 14 Prix différents ont été décernés, récompensant huit films belges et six films internationaux.

Le palmarès national

Le grand gagnant du Festival est sans conteste le court métrage flamand Kong aan zee, lui qui a remporté non seulement le Grand Prix national mais aussi le Prix d’interprétation féminine pour le jeu de sa jeune actrice Emma De Saedeleir. Si ce dernier semble avoir été attribué selon une certaine logique, nous comprenons par contre difficilement pourquoi le film de Frederik De Beul a remporté le Grand Prix, son court étant caractérisé selon nous par une certaine transparence pour ne pas dire par une transparence certaine.

photo: 1=Kong aan zee, grand gagnant du Festival

L’autre grand gagnant de la compétition nationale est un film issu lui aussi du Nord du pays, à savoir Tanghi Argentini, de Guido Thys. Il rafle le Prix de la photo et le Prix d’interprétation masculine pour la performance de l’acteur principal du film, Dirk van Dijck. Tanghi Argentini méritait selon nous le Grand Prix national bien plus que Kong aan zee, en raison de l’excellente exploitation de la part du réalisateur d’une idée de base oh combien savoureuse.

Le Prix de la Communauté française a été remis à Sandrine Stoianov pour son film d’animation Irina et Sandrinka, venant ainsi récompenser à juste titre un travail considérable. Delphine Noels s’en est allée avec le Prix La Deux pour son court Ni oui ni nom, dont nous retiendrons surtout les dialogues savoureux et le jeu des très jeunes actrices. Le Prix du public a été remis à Jean-Julien Colette et Olivier Tollet pour leur film E finita la commedia, démontrant combien une simplicité poussée à l’extrême peut s’avérer payante. Enfin, le Prix de la critique a été décerné à Dji vou veu volti, de Benoît Féroumont.

2=Simple, sans chichi ni tralala, tel est E finita la commedia

Le palmarès international

Le Grand Prix du Festival a été attribué au court métrage roumain Lampa cu Caciula (The Tube with a Hat), de Radu Jude, film emprunt d’une certaine poésie, mais qui ne méritait sans doute pas de remporter ce Grand Prix. Autre Prix majeur, le Prix BeTV a été remis - à tort selon nous - au court néerlandais Raak, de Hanro Smitsman, à qui l’on devait le superbe Dajo, lauréat du Grand Prix du Festival en 2004.

3=Le film roumain Lampa cu Caciula a remporté le Grand Prix du Festival

Deux Prix ont été décernés au film britannique True Colours, de Barney Elliott : le Prix du jury jeune et le Prix d’interprétation masculine pour le jeu de Neil Maskell dans ce drame psychosocial qui constitue au final une bien belle réussite. Le Prix d’interprétation féminine cette fois a été attribué à Leanne Kearney pour son travail dans le court métrage irlandais Joyriders, de Rebecca Daly. Le film français Le Mozart des pickpockets, de Philippe Pollet Villart a reçu pour sa part le Prix du public. Un peu long, ce court exploite au mieux le comique de situation. Enfin, une mention spéciale du jury a été décernée au film français Infrarouge, de Lionel Mougin, qui traduit avec brio la réalité d’un jeune non-voyant.

4=Le court métrage britannique True Colours mérite amplement les deux Prix qui lui ont été décernés

Concours européen
d’écriture de scénario

On reste dans le court métrage avec, cette fois-ci, un concours qui s'adresse à tous les jeunes scénaristes avertis ou non. En 2006, c'est un scénario belge - « Harragas », de Grégory Lecoq - qui a remporté le Grand Prix européen. Ce scénario a également reçu l'aide à la production du Centre du cinéma et de l'audiovisuel de la Communauté française.

Pour la sixième année consécutive, le réseau culturel européen NISI MASA organise en partenariat avec l'association Ciné Script un concours d’écriture de scénario de court métrage. Cette année, le thème du concours est « Cercle ». Le concours est organisé par un réseau de jeunes bénévoles issus de 19 pays européens parmi lesquels la Belgique. L'association européenne et ses relais nationaux ont pour but de faire la promotion du cinéma européen et de sa diversité par le biais de diverses activités culturelles. Cet événement s'adresse aux jeunes âgés de 18 à 28 ans issus de ces 19 pays.

5=Cette année, le thème du concours est « Cercle »

Les trois gagnants européens recevront chacun une bourse d'aide à la production de leurs scénarios. Dix finalistes seront quant à eux invités à participer à un atelier d'écriture scénaristique début 2008. La date limite de participation est le 31 Juillet 2007. Pour prendre des renseignements et/ou s’inscrire au concours, veuillez consulter les adresses suivantes : www.cinescript.be ou www.nisimasa.com.

Bons films !

Jean-Phi
jeanphi111@yahoo.com

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Quiz ciné (2/5)

Questions

13) Comment appelle-t-on, au cinéma, un plan tourné à part et ajouté au moment du montage ?

14) Comment appelle-t-on les ouvriers des studios de cinéma ?

15) Combien d'Oscars le film Ben-Hur a-t-il obtenu en 1959 ?

6=Ben-Hur, de William Wyler est un classique parmi les classiques

16) Au cinéma, comment appelle-t-on le procédé qui permet de filmer de jour les scènes de nuit ?

17) Qu'est-ce qu'un film en « scope » ?

18) De quelles années datent les films dits : « de la Nouvelle Vague » ?

7=Claude Lelouch regrettera toujours d'avoir été mis à l'écart du mouvement

19) Si un enfant joue dans un film, à quel âge pourra-t-il toucher son argent ?

20) Au cinéma, par quel mot de trois lettres désigne-t-on une situation ou un événement qui déclenche le rire ?

21) Qui étaient les frères Lumière ?

8=Les Frères Auguste et Louis Lumière au tricot (© Alain Scheibli)

22) Comment appelle-t-on la recherche des lieux destinés au tournage d'un film ?

23) Qu'est-ce qu'« un enfant de la balle » ?

24) De quel pays Sean Connery est-il originaire : l'Angleterre, l'Écosse ou le Pays de Galles ?

9=Pour beaucoup, Sean Connery et James Bond ne sont qu’une seule et même personne (© Matt Willard)

Lien vers les réponses aux questions AW09-02
http://www.ardennesmagazine.be/rubrique/cinema/2006.htm

http://www.ardennesmagazine.be/rubrique/cinema/cinema_aw09/cine_AW09.htm

Bons films !

Jean-Phi
jeanphi111@yahoo.com