Mexique, Nature et Culture - Mondes d' Ailleurs

écrit par Alexandre.Siquet
le 09/07/2007
Arts and Crafts, Angel

Le climat au Mexique est très varié et dépend essentiellement de la latitude et de l'altitude de chaque région. Plusieurs raisons expliquent cette variété de climats: la latitude géographique du pays (une grande partie du territoire mexicain se trouve au Sud du Tropique du Cancer), son relief abrupt, la différence d'altitudes entre les régions et l'influence des mers qui entourent le pays.

La majeure partie du territoire mexicain est particulièrement aride, notamment le Nord du pays et la péninsule de Basse Californie. Le Sud du Mexique et la péninsule de Yucatan sont des régions chaudes qui enregistrent des précipitations abondantes. Le plateau central est sec et tempéré.

A l'instar des régions tropicales du monde, le Mexique connaît deux saisons, la saison sèche et la saison des pluies. En règle générale, les pluies sont plus intenses et les températures sont en hausse entre les mois de juin et d'octobre. De novembre à janvier, le pays jouit d'un temps sec.

La superficie du Mexique atteint presque 2 millions de kilomètres carrés. Sa géographie est très variée et accidentée. Le Mexique est un pays très montagneux; plus de la moitié de sa superficie est occupée par le Plateau Central, qui est limité à l'est et à l'ouest par deux cordillères (la Sierra Madre Orientale et la Sierra Madre Occidentale) et au sud par d'énormes volcans. En outre, le Mexique compte plus de 13.000 kilomètres de frontière et presque 10.000 kilomètres de côtes baignées par l'océan Pacifique, le Golfe du Mexique, la Mer de Cortès et la Mer des Caraïbes.

Le Mexique est l'un des pays du monde à la plus grande diversité biologique. il compte plus de 30.000 espèces de plantes, 1.000 variétés d'oiseaux et 1.500 espèces de mammifères, reptiles et amphibiens. de nombreux scientifiques estiment que 15% environ des espèces botaniques et animales existant au Mexique sont spécifiques à ce pays et ne peuvent être observées ailleurs.

4 fois la superficie de l'Espagne et une population de 103,4 millions d'habitants; c'est le Mexique divisé en 1 District Fédéral et 31 Etats ( Aguascalientes, Basse Californie, Basse Californie du Sud, Campeche, Chiapas, Chihuahua, Coahuila, Colima, Durango, Guanajuato, Guerrero, Hidalgo, Jalisco, Mexico, Michoacan, Morelos, Nayarit, Nuevo Leon, Oaxaca, Puebla, Querétaro, Quintana Roo, San Luis Potosi, Sinaloa, Sonora, Tabasco, Tamaulipas, Tlaxcala, Veracruz, Yucatan et Zacatecas)..

La capitale, Mexico district Federal, appelée également Ville de Mexico compte 8,6 millions d'habitants.

L'espagnol est la langue officielle mais 50 langues et dialectes indigènes sont également parlés dans diverses régions du pays dont la population est composée pour 60% de métis (Indiens et Européens). La population indigène représente environ 30% de la population totale et les 10% restants sont des citoyens d'origine caucasienne.

Le Mexique fut découvert en 1519. D'après les estimations, la population atteignait alors 10 millions d'indigènes. Son organisation de type féodal était régie par des normes disciplinaires strictes.

Contrairement à d'autres pays colonisés, les indigènes mexicains furent le pilier de l'empire que les espagnols allèrent fonder plus tard. Cette singularité se manifeste clairement dans la diversité ethnique du Mexique de nos jours. Actuellement, le pays compte plus de 15 millions d'indigènes purs, qui parlent près de 50 dialectes.

Les principales périodes de l'histoire du Mexique sont :

ERE PREHISPANIQUE (1200 avant J-C - 1521 après J-C). Cette période est marquée par l'influence de cinq grandes civilisations indigènes :

Les Olmèques (1200 avant J-C - 200 après J-C). Ils créèrent un calendrier très avancé et jetèrent les bases des traditions religieuses, architecturales et artistiques de groupes postérieurs.

Les Mayas (1200 avant J-C - 1400 après J-C). Ils se distinguèrent par leur système mathématique complexe, leur maîtrise de l'astrologie, outre la construction de nombreux centres urbains et l'architecture baroque qui constitue aujourd'hui une part importante du patrimoine culturel mexicain.

Les Mixtèques-Zapotèques (900 avant J-C - 1400 après J-C). Ils furent d'excellents artisans et constructeurs de grandes villes, de temples et de chambres mortuaires. Ils ont également marqué l'histoire par leurs pièces en céramique et leur orfèvrerie.

Les Toltèques (950 après J-C - 1300 après J-C). De puissants guerriers et artisans émérites qui exercèrent une énorme influence sur les cultures maya et aztèque.

Les Aztèques (1345 après J-C - 1521 après J-C). Ils formaient une civilisation florissante lorsque les "conquistadores" espagnols débarquèrent en 1519. Ils élaborèrent un système d'imposition complexe. C'était également de très bons constructeurs. Leur patrimoine linguistique, religieux, artistique, architectural et militaire est le fruit de l'influence des Olmèques, Toltèques et Mayas.

CONQUETE ET COLONISATION ESPAGNOLE (1521-1810.

Après la chute de Tenochtitlan, la capitale aztèque (aujourd'hui D.F.) en 1521, l'Espagne entama une période d'exploration et de conquêtes. L'Espagne et l'Eglise Catholique imposèrent leur autorité ainsi que leurs coutumes sociales et religieuses. Les mexicains conservent de cette époque leur tradition catholique, ainsi que de nombreuses villes situées au centre du pays et disposant de magnifiques édifices.

INDEPENDANCE ET INSURRECTION (1810-1860).

L'influence des révolutions française et américaine ainsi que les conflits entre Créoles (fils des espagnols nés au Mexiques), Métis (fils de père espagnol et de mère indigène) et les péninsulaires (espagnols résidant au Mexique) affaiblirent la domination espagnole. Les leaders créoles recherchaient une plus grande autonomie. En 1810, l'étendard de la révolte fut déployé. Celle-ci dura 11 ans et tua plus de 600.000 personnes. Le chaos politique marqua cette époque. En 1847, les Etats-Unis envahirent le pays. En signant le Traité de Guadalupe Hidalgo qui mit fin à la guerre entre les deux pays, le Mexique fut contraint de céder plus de la moitié de son territoire à un peu plus de 6 dollars le kilomètre carré.

REFORME ET STABILITE (1860-1910).

En 1860, les Lois de la Réforme furent promulguées. Elles visaient à contrôler le pouvoir exercé par le clergé. Les conservateurs et les aristocrates, en quête d'un plus grand pouvoir ecclésiastique et d'un autoritarisme politique, demandèrent l'appui de leurs alliés européens. En 1861, les troupes françaises occupèrent le pays pour renforcer le gouvernement impérial de l'archiduc Maximilien de Habsbourg. Sa tâche fut peu efficace et il finit par être fusillé en 1867.

Benito Juarez, un indien zapotèque d'Oaxaca, qui avait promulgué les Lois de la Réforme, assuma la présidence pendant quatre ans. Au cours de cette période, il réalisa de profondes réformes agraires et diminua considérablement le pouvoir de l'Eglise.

En 1874, Porfirio Diaz, également originaire d'Oaxaca, devint le Président de la République. Cette période dura 34 ans et fut marquée, d'une part, par un progrès important dans l'industrie minière, l'agriculture ou encore l'investissement étranger et, d'autre part, par les différences considérables entre les classes sociales mexicaines.

REVOLUTION ET REFORME (1910-1945).

C'est à cause de ces énormes différences entre les classes que la révolution éclata en 1910. Les deux leaders révolutionnaires, Zapata et Madero, poursuivaient des buts différents : le premier aspirait à un changement économique et le deuxième à un changement politique. Ce qui avait été jadis une rébellion de la classe moyenne devint soudain une bataille dirigée par des paysans qui luttaient pour la séparation de l'Eglise et de l'Etat, le suffrage universel et la fin de la domination étrangère. En 1917, à l'issue de sept années de batailles qui ôtèrent des millions de vies, la Constitution fut signée et, à ce jour, elle continue à régir le Mexique.

Au cours des 20 années suivantes, Plutarco Elias Calles et Lazaro Cardenas jouèrent chacun un rôle prépondérant dans la présidence. Le premier poursuivit durement l'Eglise et fonda le Parti Révolutionnaire Institutionnel (PRI), le parti le plus important du pays. Le deuxième engagea la réforme économique du pays, mena une grande réforme agraire et nationalisa l'industrie pétrolière.

L'ERE MODERNE (De 1945 à aujourd'hui)

A l'issue de la seconde Guerre Mondiale, le Mexique vécut une époque de progrès. L'infrastructure du pays se développa, l'industrie et la production agricole prirent un essor prodigieux, mais des déséquilibres firent leur apparition et ceux-ci nuisent encore aujourd'hui au pays : accroissement rapide de la population, exode rural massif, augmentation de la dette extérieure, dévaluation, inflation, etc...

L'artisanat et la gastronomie du Mexique reflètent également ce passé mouvementé et offrent une créativité inépuisable et caractérisent le Mexique.

Un éventail d'articles est présent dans ce pays célèbre pour la richesse de ses artisanats et manufactures, ainsi que pour le talent et la créativité de ses artistes et artisans. Il est très courant de les voir travailler sur les marchés. La plupart des objets d'artisanats sont élaborés soit pour un usage quotidien soit pour les afficher lors des fêtes. Il existe un très grand choix d'articles : chaussures, sacs et vêtements de cuir à bon marché; animaux et masques sculptés dans du bois ou articles en bois laqué; étoffes telles que couvertures, ponchos, mantilles ou couvre-lits; assiettes et jarres en céramique; bijoux en or, en argent et en cuivre; peintures sur papier d'écorce de ficus, ou articles de poterie décorés à l'aide de peinture à base de suivre.

La gastronomie est un autre exemple de la diversité qui caractérise le Mexique; elle est entièrement régionale. La différence des régions climatiques fait que le type de repas varie énormément d'une région à l'autre. Qui plus est, la superficie irrégulière du pays limite l'homogénéisation des mets et la disponibilité d'ingrédients similaires d'une région à l'autre.

La cuisine mexicaine est également caractérisée par le mélange fascinant d'influences. L'héritage culinaire des cultures précolombiennes s'est uni aux apports espagnols, français et nord-américains, donnant lieu à une excellente fusion de mets qui font de la gastronomie du Mexique un exemple de variété et de créativité.

Quelques exemples d'ingrédients que le Mexique a fait connaître au monde : les haricots, le maïs, la courge, les tomates, l'avocat, la papaye, la goyave, le chocolat, la vanille, plusieurs dizaines d'épices et, naturellement le chile sous ses formes les plus diverses.

© 2006 ardenneweb.eu - Alexandre Siquet

Commentaires et Images:
Photographies © Turismo Mexico
turismo_mexico_prensa@es.bm.com
www.visitmexico.com

Autres pays du monde sur Mondes d’ Ailleurs

MAISONS BOIS ET TRADITIONNELLES par FARMSBORO

  • Arts and Crafts, Angel
  • Barges of Xochimilco
  • Cascada de Eyipantla
  • Danza de los Voladores de Papantla
  • Merida person in Regional Wear
  • Montebello Lagoons
  • Oaxaca Women in Regional Wear and Jewelry
  • Panoramic View at night of the Bay of Acapulco
  • Piramide de los Nichos, Tajin
  • Valentino Mazatlan
  • Valladolid Natural Springs
  • View of Mountains, Chiapas Highlands
1585 lectures
User default img
Alexandre.Siquet