Lierneux - Admission à la retraite de Jeanine Cornet - Bastin.

écrit par georges.dubois
le 26/05/2008
Lierneux - Admission à la retraite de Jeanine Cornet - Bastin.

Lierneux. Admission à la retraite de Jeanine Cornet - Bastin.

C'est le vendredi 23 mai qu'une petite fête était organisée à Verleumont à l'occasion de la mise à la retraite de plusieurs membres du personnel communal, notamment de Jeanine Cornet, préposée au hall de sports de Lierneux. Lors de cette soirée, le discours de circonstance a été prononcé par Pierre Foguenne, échevin des sports, dont voici la teneur.

Chère Jeanine,

Le microcosme lierneusien va voir une de ses figures bien connues donner une nouvelle orientation à sa vie et le petit monde du
sport local perdre en même temps un de ses personnages pittoresques qui, au fil du temps, a fini par rimer avec hall de sports.
Entrée le 2 mai 1984 à l'administration communale après un passage dans le privé et avoir effectué ces 16 dernières années
de bons et loyaux services au hall, le temple des sports de notre bonne vieille cité, tu vas prendre ta retraite, qui attristera sans
nul doute toutes celles et ceux que tu as toujours accueillis avec le sourire et cette bonhomie qui est un peu ta marque de fabrique.
Flexibilité et disponibilité faisaient partie aussi des qualités que l'on te connaissait. Tu y as vu tant d'équipes, quel que fût leur niveau, triompher et arroser leur victoire dans la joie et l'allégresse. D'autres ont sombré corps et âme et noyé leur déception, qui autour de l'une ou l'autre consommation reconstituante, qui autour d'un liquide typiquement belge qui ramollit l'esprit si on en abuse.
Tu y as entendu tenir des propos sportifs assurément, mais aussi à coup sûr quelques insanités, noms d'oiseaux ou obscénités en
tous genres qui auront peut-être coloré tes joues ou soulevé ton indignation.
Côtoyer le monde sportif, qui n'est pas toujours si sportif que cela d'ailleurs, n'est pas une sinécure.
Tu y auras été le témoin de l'éclosion de jeunes talents ou de la détresse de plus d'un adepte du tennis de table, du basket, du
tennis, du volley, du badminton, du mini-foot ... .
Mille excuses, je ne voulais pas endormir l'assemblée en lui assénant tous les noms des disciplines qui peuvent se pratiquer en
nos murs. Comme me l'a dit un jour un professeur, énumérer une suite de plus de trois mots crée l'ennui! Mais notre hall est polyvalent et je ne voudrais pas oublier les sports qui s'y pratiquent ni leurs adhérents, qui ont eu la chance et l'immense plaisir de t'y rencontrer car, soyons-en sûrs, ils se joignent massivement à nous pour te rendre cet hommage bien mérité.
Nombreux sont ceux qui se plairont à te rappeler quelques anecdotes liées à ta fonction. Notamment un soir lorsqu'un client ayant commandé 10 bières s'étonna à la vue du ticket de caisse : un zéro de trop et sa note avait pris des proportions astronomiques ! 100 bières, rendez-vous compte, chère madame !
Qui ne se souviendra de tes célèbres extinctions de voix ? Il fallait en dire bien des choses pour que tes cordes vocales t'abandonnent en plein effort linguistique !
Du bar à la réserve et de la réserve au bar, un oubli par ci, un oubli par là, on redescend, on remonte! Tout bien considéré, tu as pratiqué du sport au hall toi aussi. On dit que la forme s'entretient en gravissant les escaliers. Vu la tienne, tu as dû sûrement en oublier des tas de choses dans cette réserve!
Chère Jeanine, nous te regretterons tous, pour toutes ces qualités que nous avons appréciées depuis ton arrivée au Point du Jour. D'un autre côté, nous nous réjouirons à l'idée que tu puisses profiter enfin de la totalité des tes journées et leur donner le relief que tu souhaites.

Merci au nom de toute la communauté lierneusienne.

  • Lierneux - Admission à la retraite de Jeanine Cornet - Bastin.
1354 lectures
User default img
georges.dubois