SASKATCHEWAN - Mondes d'Ailleurs

écrit par Alexandre.Siquet
le 09/03/2008
(c) Saskatchewan Tourism

La dernière frontière... un des derniers grands espaces du continent américain. Le Nord du Saskatchewan est parsemé de milliers de lacs, plus de 32.000 hectares de forêts avec des comptoirs qui en font le paradis des aventuriers.

Une grande partie du Nord peut être visité en véhicule pour y admirer de nombreux panoramas et l'avion vous amène au camps de pêche et de chasse.

La vaste forêt boréale et les joyaux bleus des lacs sont des "musts" à voir et les prairies vues du ciel ressemblent à un patchwork coloré; le Nord ressemble à une peinture abstraite de vert et bleu.

L'eau est partout, depuis les bassins des rivières comme Clearwater ou Churchill jusqu'au chutes et cascades au nombre desquelles Nistowiak et Hunt en passant par les grands lacs de pêche Wollaston et Athabasca et des milliers d'autres plus petit. 270 ans seraient nécessaires pour pêcher une journée dans chacun d'eux.

Au coeur du Centre, la région des parcs, une transition entre les forêts et les champs formant un pont entre les grands espaces du Sud et les forêts rudes et sauvages du Nord.

Quelques uns des plus beaux parcs du Saskatchewan s'y retrouvent, Prince Albert National Park, où il est possible de faire l'expérience des franges Sud de la forêt boréale, et des parcs provinciaux comme Meadow Lake et Greenwater Lake.

Le Pays des parcs est spectaculaire pour le canoë et l'escalade en bonne saison mais également en hiver pour les amateurs de ski de fond et le scooter des neige.

Les grandes plaines du Sud sont caractérisées par une mer de champs ondulant sans fin vers l'horizon et des aurores ravageuses; les champs de blé et d'orge ressemblent à une mer d'or en fusion.

Des champs jaune brillant de canola et de moutarde en fleur, le bleu-pourpre des champs de lin, ajoutent à ce tapis de couleur.

Bien que leur nombre soit restreint, les vieux modèles d'ascenseurs à grain en bois servent toujours comme poteaux indicateurs de ville dans beaucoup d'endroits.

Le Sud est également connu pour ses grands espaces d'herbe grasse, territoire de quelques-uns de plus grands espaces vierges du continent, prairies naturelles, conservées dans le Grassland National Park. Dans ce pays de végétaux et animaux rares, un véritable tableau de fleurs, des antilopes pronghorn sont souvent aperçues, le bétail broute d'énormes terres de pâturage et les cowboys montent toujours la garde.

A certains endroits, des montagnes s'élèvent vers le ciel, les collines de cyprès du Sud Ouest atteignent une hauteur de 1.392 mètres du niveau de la mer, le point le plus haut entre le Labrador et les Rocky Mountains; environ la même altitude que Banff dans l'Alberta. Le secteur, avec ses espaces plantés de pin "lodgepole" et de sapins blancs, est resté intact.

Les régions des Duck Mountain et Moose Mountain de l'Est contrastent brusquement avec le prairies environnantes. Les trois régions comprenant des parcs provinciaux vantent les hautes terres boisées, la vie sauvage abondante et les panoramas spectaculaires.

La vallée Qu'Apelle est un merveilleux jardin humide, baignée il y a des siècles par des torrents d'eau glaciale. S'étirant le long de deux-tiers du Sud du Saskatchewan, la vallée s'étire en une enfilade de huit lacs depuis Buffalo Pound à l'Ouest jusqu'aux lacs Round et Crooked dans l'Est; c'est un parterre gigantesque de villages, parcours de golf et parcs provinciaux.

Près de la frontière Sud, gentilhommières et ranchs montrent le chemin de larges panoramas parsemés de buttes de grès érodés taillées de falaises comme les Killdeer Bandlands et les sections spectaculaires de la Frenchman River Valley préservées dans le Grassland National Park.

Juste vers l'Est, les Big Muddy Badlands sont célèbres pour leur folklore western autant que pour les vues colorées. La région entre le Canada et les Etats-Unis a été patrouillée par une bande de 30 hommes nommés les Outlaws de Big Muddy Country. Les Badlands on été la cachette de nombreux voleurs de chevaux et la retraite d'aventuriers.

Un pays de contrastes, le Saskatchewan offre même des régions ressemblant à des déserts de sable; le Great Sand Hills de 1.900 kilomètres carré au Nord de Maple Creek. Les dunes de sable actives et la végétation semi-aride fournit leur habitat aux antilopes, cerfs communs, rat-kangourous et autres animaux plus petits. D'autres régions plus petites mais similaires se retrouvent au Douglas Provincial Park sur les plages du lac Diefenbaker et le long du bout Sud-Est du lac Good Spirit près de Yorkton.

Un des sites naturels du Saskatchewan est en quelque sorte un désert, les Athabasca Sand Dunes, dans le coin Nord-Ouest de la province sur la plage Sud du lac Athabasca. Couvrant 2.000 kilomètres carré, ce sont les dunes de sable les plus nordiques du monde et aussi les plus hautes d'Amérique du Nord pouvant atteindre 30 mètres de haut pour 1.500 mètres de long. Cinquante deux espèces de plantes rares se cachent dans la région, 10 d'entre elles sont uniques à ces dunes. Les dunes de sable ont été déclarées parc sauvage provincial en 1992.

© 2006 ardenneweb.eu - Alexandre Siquet
Commentaires:
© Saskatchewan Tourism
Photographies:
© Saskatchewan Tourism
© Douglas E. Walker
© Brenda Johnson

daryl.demoskoff@sasktourism.com
www.sasktourism.com

MAISONS BOIS ET TRADITIONNELLES par FARMSBORO

  • (c) Saskatchewan Tourism
  • (c) Saskatchewan Tourism
  • (c) Saskatchewan Tourism
  • (c) Saskatchewan Tourism
  • (c) Saskatchewan Tourism
  • (c) Saskatchewan Tourism
  • (c) Saskatchewan Tourism
  • (c) Saskatchewan Tourism
  • (c) Saskatchewan Tourism
  • (c) Saskatchewan Tourism
  • (c) Saskatchewan Tourism
  • (c) Saskatchewan Tourism
1803 lectures
User default img
Alexandre.Siquet