MALMEDY Autour du Cwarmè

Preface de Marie MORAY Marie MORAY    Les petits lutins au Cwarme d' Mamdi Marie MORAY   Le conte a lire Marie MORAY   Le conte a lire Marie MORAY    Tous les masques reunis devant la Cathedrale Marie MORAY    Les Pierots devant le monastere Marie MORAY  Trouv'le, grosse Police, Djoupsene, .. devant la Cathedrale Marie MORAY    Le jeu des" Longs Nes" Marie MORAY   Les " longues bresses : les longs bras ( qui decoiffent devant l'Hotel de Ville Marie MORAY   Les savadjes - cayets et les  boldijs au Pont Neuf  Marie MORAY     Les " sotes "  et les " cwapis "  dans la rue Neuve et devant la chapelle de la Redemption Marie MORAY   Les  " harlikins " et les " savadjes "  devant la Maison Villers et la Fraternite Marie MORAY    Les " haguetes " et les " veheus " devant la Maison Cavens Marie MORAY   Plusieurs masques sur la Place Albert Isabelle Rome    Le " savadje -  cayets " Isabelle Rome   La " Grosse Police " Isabelle Rome    Les "longues brèsses " : les longs bras qui décoiffent Isabelle Rome   La haguete : depuis le debut du 19e siecle, le deguisement comprend un bicorne a plumes d'autruche, une cagoule qui masque le visage et l'aigle bicephale Isabelle Rome    Le " Trouv le " (personnage qui personnifie le Carnaval Isabelle Rome   " La " Djoupsene" Isabelle Rome   Le " sotes "

Alors que les différentes sociétés préparent leurs effectifs respectifs durant les quatre jeudis précédant le week-end du Cwarmè, lui-même occupant quatre autres journées, les carnavalisants révisent quant à eux l’état de leur costume et autres ustensiles durant de longues semaines avant l’événement. Si les masques traditionnels sont de sortie uniquement lors de la parade du dimanche, de nouveaux accoutrements sont à confectionner chaque année selon les sujets retenus par les groupements organisateurs. Nous avons découvert deux artisanes qui, dans l’ombre, témoignent de leur passion carnavalesque par des activités diverses. Ainsi Isabelle Rome s’est attachée à reproduire chacun des 15 masques dans la broderie sur tissu, suivront les monuments de la Cité de bord de Warche. Après dessin, scannage, coloriage, élaboration point par point à l’ordinateur, la tâche se porte ensuite sur la machine à broder. La réalisation de la Haguète lui aura demandé 3 mois de travail. En finalité, ses objets d’artisanat se retrouvent sur des sets de table, des tabliers, voire sur des t-shirts. Pour ce qui est de Marie Moray, c’est le conte, son histoire et ses illustrations, qui retient son attention. Réalisant tout d’abord le dessin au crayon, elle le colorie avant de le scanner, le découper de manière à arrondir mes angles, le plastifier avant la reliure. La dernière histoire imaginée par la conteuse relate la visite de lutins à Malmedy et découverte du Cwarmè, ses masques et ses costumes mais aussi les rues et bâtiments de la Ville parfaitement reproduits, tous endroits que ces petits lecteurs ont déjà parcourus et vus et qui suscitent leur curiosité. Les productions artisanales de ces deux illustratrices originales du Cwarmè sont exposées à la Maison du Tourisme de Malmedy. ( Photos sur www.ardenneweb.eu )

François DETRY