Rallye de Hannut - Van den Heuvel et Tuffano dans la douleur.

Photos Patrick Davin Photos Patrick Davin Photos Patrick Davin Photos Patrick Davin Photos Patrick Davin Photos Patrick Davin Photos Patrick Davin Photos Patrick Davin Photos Patrick Davin Photos Patrick Davin Photos Patrick Davin Photos Patrick Davin

Avec 211 voitures au départ, le Rallye de Hannut a établi un nouveau record de participation dans un rallye moderne. Malheureusement, ce qui devait être une grande fête du sport automobile amateur a tourné au drame. Dans l’ES 2 (Braives), le Hollandais Gert Huzink a perdu le contrôle de sa Fabia WRC et a sectionné un pylône électrique bordant la route. Les câbles que celui-ci supportait sont tombés sur des spectateurs se trouvant à priori en sécurité. L’un d’eux, Stéphane Lucchese, bien connu dans le monde du rallye dont il était un des acteurs depuis de nombreuses années, est malheureusement décédé par électrocution.
Pour toute dérisoire qu’elle puisse paraître dans ces conditions, la course a quand même eu lieu et elle a été fertile en rebondissements. Handicapé par des conditions climatiques matinales défavorables à sa Porsche 996 GT3, Patrick Snijers a rapidement vu s’envoler ses espoirs de succès. Ainsi, dans la catégorie D4 qui regroupe les montures chaussées de pneus « Racing », la tête de l’épreuve a d’emblée été l’apanage de Jasper van den Heuvel (Mitsubishi Lancer Evo.10), qui a constamment augmenté son avantage sur ses poursuivants pour remporter une incontestable victoire.
Après 1h26’35’’ d’efforts, le pilote hollandais s’impose avec une avance de 2’14’’ sur les frères Colsoul (Lancer Evo.10) et de 2’35’’ sur Patrick Snijers.
Dans la catégorie D1-2-3 qui concentre les montures équipées de gommes conventionnelles, c’est la Peugeot 306 du duo Tuffano-Castermans qui a tiré les marrons du feu pour s’imposer avec 1’19’’ d’avance sur la Mitsubishi Lancer Evo.7 de Laurent Benoît et 1’53’’ de marge sur la Renault Clio de Frédéric Deroubaix.
(Com. et Patrick Davin).

Le classement final D4
1. Van den Heuvel-Kolman (Mitsubishi Lancer Evo10) en 1h26'35"
2. Colsoul-Colsoul (Mitsubishi Lancer Evo10) + 2'14"
3. Snijers-Dethier (Porsche 996 GT3) + 2’35"
4. Laruelle-Francken (Mitsubishi Lancer Evo9) + 3'37"
5. Colsoul-Jamoul (Mitsubishi Lancer Evo10) + 4'34"

Le classement final D1-2-3
1. Tufano-Castermans (Peugeot 306) en 1h34'23"
2. Benoît-Vandersmissen (Mitsubishi Lancer Evo7) + 1'19"
3. Deroubaix-Blaton (Renault Clio) + 1'53"
4. Beaufort-Brouir (Renault Clio) + 2'09"
5. Servais-Wyderkoswki (Renault Clio) + 2'25"

Pour plus de photos, cliquez sur www.racing-pictures.be

GD