Verviers Radiolène, où es - tu ?

écrit par francois.detry
le 13/01/2010
Le Chateau d'Ottomont qui devrait encore heberger les deux survivants de l'epoque Radiolene.

Radiolène, où es - tu ?

Le 16 août 1982, la RTBF décidait la mise en place sur les hauteurs verviétoises d’ une antenne de décrochage dénommée « Radiolène », allusion à l’activité régionale néanmoins déjà sur le déclin. Les animateurs successifs dont le dernier en date fut Virgile Gauthier, l’actuel Directeur du Musée de l’Abbaye de Stavelot, avaient pour mission de relayer l’actualité de tout l’arrondissement de Verviers et de relater les actions fréquentes et importantes des acteurs culturels, sociaux, économiques, politiques. Jacques Chaumont, père fondateur de la station, a dirigé pendant 25 ans la rédaction et présenté le journal parlé quotidien de la radio verviétoise lors d’interventions de longue durée le matin, à midi et en début de soirée. Des débats étaient programmés le mercredi, des manifestations culturelles telles l’Expo Hergé et sportives comme les Boucles de Spa étaient assurées de la couverture médiatique de Radiolène. Le dernier animateur de l’antenne installée dans le château d’Ottomont fut Virgile Gauthier, le Directeur actuel du Musée de l’Abbaye de Stavelot tandis qu’ Olivier Thunus, un Stavelotain de souche, prenait les rênes de l’information. Au fil des années, des créneaux horaires étaient rabotés et le plan Magellan de 2004 entamait l’agonie de la station. Pour des raisons budgétaires, sa fermeture était décidée pour ce 31 décembre 2009 soit soit après 27 ans de services rendus à la vie régionale. Depuis, les forces vives de la région se sont mobilisées pour sensibiliser la Ministre ainsi que l’administrateur général à ce dépouillement médiatique dont est victime la Cité de la Vesdre et sa grande région. Sensibles à cette démarche, il semble acquis que deux journalistes seraient maintenus en place pour l’information et l’animation régionales qui seraient centralisées par Vivacité Liège, des perspectives de collaboration avec Télévesdre, la télévision régionale, étant aussi évoquées.

François DETRY

  • Le Chateau d'Ottomont qui devrait encore heberger les deux survivants de l'epoque Radiolene.
  • Le Chateau d'Ottomont qui hebergeait Radiolene.
  • Ce pannonceau restera -t - il en place ?
2011 lectures
Portrait de francois.detry
francois.detry