WAIMES Souvenirs, souvenirs, …relance d’une soirée Oberbayern

écrit par francois.detry
le 18/10/2010
1. Spectacle du 23 octobre 2010

La gageure relevée par l’ASBL « Wèrtchène » a connu un succès certain puisque la salle dévolue à cette relance d’une soirée Oberbayern a réussi à rassembler un public désireux de retrouver l’ambiance des années 60 – 80. Participants en tenue de circonstance, chopes de bière adéquates, sièges occupés en position debout, tout a contribué à satisfaire cette assistance nostalgique ou rajeunie. A l’instar de cette époque glorieuse ( de 1962 à 1986 ), l’ambiance Oberbayern était assurée par la « Royale Echo de la Warchenne » et l’animation confiée à DJ Denis Jansen coutumier de ce type de festivités. En cours de soirée, il était appel au spectacle « Elvis Presley, a musical legend » qui a ravi les fans de l’idole trop tôt disparue et à surprendre le public. Patrice Bougenies officiait dans le rôle du « King » dont il chante le répertoire depuis 20 ans, et qui, pour ce faire, était entouré par l’orchestre de Thierry Vingre ( 9 musiciens et 3 choristes ). D’autres animations - surprises telles que le sciage d’un tronc d’arbre au rythme de la fanfare ont contribué à l’ambiance de ces soirées mémorables. Il y a un an, les sociétés de Waimes décidaient de se regrouper en ASBL sous la dénomination de « ASBL Wèrtchène ». Afin de fêter le premier anniversaire de cette jeune structure autant que de répondre à la demande de nombreux nostalgiques des ambiances musicales d’antan, des soirées qui ont participé à la réputation de la localité, les 15 groupements composant cette ASBL se sont attachés à organiser une soirée bavaroise en ce samedi 23 octobre sur les lieux mêmes qui ont vu défiler autrefois nombre de vedettes en prestation sous chapiteau d’abord, en salle ensuite devant un public nombreux appréciant cette rencontre festive à souhait et à de multiples reprises présentée par Michel Lemaire, l’animateur de la RTB. En fonction du succès reçu par cette réédition, pareille manifestation pourrait prendre place à l’avenir dans le calendrier annuel des festivités locales.
( 60 photos sur le site "www.ardenneweb.eu " )
François DETRY
----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Elvis Presley, a musical legend

Elvis Presley, a musical légend est un spectacle est tout en crescendo… destiné à ravir les fans et à surprendre le public.
Pour chanter Presley : Patrice BOUGENIES qui connaît bien le répertoire et qui chante Presley depuis plus de 20 ans ! Il sera entouré par l’orchestre de Thierry VINGRE (9 musiciens et trois choristes).
Considéré comme le premier artiste rock de l'histoire, Elvis Presley, alias le "King" a marqué de sa voix de velours l'Amérique des années sixties. Issu d'une famille pauvre, le jeune Elvis est chauffeur- livreur, tout en rêvant sur des airs de gospel et de blues. C'est durant l'été 1953 qu'il décide de s'essayer à la chanson et enregistre son premier morceau "My Happiness" chez Sun, petite maison d'édition.
Son timbre particulier le fait rapidement connaître au point que son premier 78 tours sort en 1954. "That's Allright Mama", chanson de blues à l'origine, Elvis la transforme en rock'n'roll haletant.
L'accueil est retentissant, de même que les concerts du jeune homme au balancement du bassin donnant une pulsion sexuelle à ses chansons qui fait hurler les groupies. Après un passage à l'armée en 1958, il revient à la musique et joue des films à l'eau de rose lui assurant le succès. Mais les temps sont durs pour le jeune Elvis. Pendant qu'il officiait sous les drapeaux, quatre garçons dans le vent ont débarqué dans la chanson : les Beatles. L'échec de son mariage avec Priscilla Beaulieu, et surtout la mort prématurée de sa mère, laisse Elvis
désemparé. Dirigé par un agent sans scrupules faisant fit des problèmes de santé de la star, Elvis s'épuise dans un rythme effréné de concerts. Le King n'est plus le fringuant jeune rocker en blouson noir mais un chanteur en pattes d'eph bouffi par l'alcool et la drogue ainsi que par un régime alimentaire gargantuesque. Victime d'un malaise sur scène en 1977, il meurt dans sa demeure de GraceLand à 42 ans, vidé et détruit par les médicaments.
Le spectacle commencera par Ainsi parlait Zarathoustra, morceau qui ouvrait tous les concerts d’Elvis entre 1970 et 1977. La chanson d’entrée sera C.C. Rider, on entendra aussi des morceaux célèbres comme Johnny Be Goode, Are you lone some to night ? Love me tender, Closing Vamp qui servait de musique de sortie à Elvis, différents medleys etc. Chansons incontournables et rythmées afin de replonger le public dans l’ambiance blues, gospel, etc.
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Dans les archives de « l’Echo de la Warchenne »

En 1961,lorsqu’il fut question de choisir un thème pour participer au carnaval de Malmedy, quelqu’un proposa au Comité de l’Echo de la Warchenne de représenter les Bavarois . La musique bavaroise ne peut se jouer correctement en marchant. Il fallait donc trouver un char susceptible de transporter les musiciens.
Ce n’était pas évident. C’est alors que le jeune Président d’Honneur, José Wergifosse, proposa de mettre à la disposition de la fanfare un vieux bus destiné à la casse. Après avoir enlevé la partie
supérieure de la carrosserie on y installa des gradins. Confortablement assis, les musiciens donnèrent le meilleur d’eux-mêmes et le succès rencontré à Malmedy fut tel que le comité organisa,
fin 1961, un bal sur le même thème à la Salle Bastin à Waimes. Près de 700 personnes, nettement plus que permis, se pressèrent dans la salle. Ce nouveau succès et la demande évidente du public
incitèrent le comité à organiser de véritables soirées bavaroises dans le courant du mois d’août 1962. Comme aucune salle de Waimes n’était en mesure d’accueillir le public attendu, la décision de monter un chapiteau fut prise. Le montage commença quelques jours avant la première soirée et alors que l’ossature était presque terminée, tout s’écroula.
Jules Fagnoul, vice-président, réussit à louer in extremis un chapiteau en Hollande et celui-ci fut monté en un temps record pour l’époque. Les fêtes se déroulèrent d’ailleurs sous chapiteau jusqu’en 1970. Le succès grandissant des fêtes, le public de plus en plus nombreux et un orage violent qui mit à mal le chapiteau finirent par convaincre le une grande salle. Les démarches administratives
furent entreprises, un terrain fut acquis près de la Plaine de Jeux pour un prix très raisonnable grâce à Joseph Cremer et le devis fut établi le 29 janvier 1971. Le 17 mai 1971, la firme Lecoq entamait les travaux et les terminait le 9 juillet. Une salle de 65 m de long sur 28,7 m de large avec des loges, deux podiums, des bars, des sanitaires et une capacité d’accueil de 4000 places allait être inaugurée le 7 août 1971 en présence de M. Hoen,Commissaire d’Arrondissement. Le coût de la salle, imprévus et TVA compris, dépasse largement les 3 millions de francs.
La recette du succès des soirées bavaroises de Waimes est d’avoir su marier deux publics à priori différents.
Un public familial amateur de musique traditionnelle et un public plus jeune amateur de vedettes et d’orchestres «yéyé » comme on disait à l’époque. Et ça a marché ! Aux flonflons de la fanfare suc-
cédaient les stridulences des guitares électriques, le tout scandé de «Prosit» et arrosé de multiples chopes de bière blonde. De nombreuses vedettes et non des moindres se sont succédées sur le
podium de Waimes. La liste qui figure dans les pages suivantes est éloquente.
Pour les organisateurs, un nom émerge de ce panel : Salvatore Adamo. Après avoir connu un succès mémorable en 1963 alors qu’il débutait, il fit littéralement salle comble en 1971 où l’on dénombra 4000 entrées payantes. Une situation qui donna des frissons au service d’ordre. Mais il n’y eut pas d’incidents à déplorer. C’est d’ailleurs une des caractéristiques des soirées bavaroises de
Waimes : réunir des milliers de spectateurs dans une ambiance conviviale sans problèmes majeurs. On frôla pourtant l’incident grave en 1972 lorsque Pierre Perret, vers la fin de son show, entama son succès de l’année : « Ouvrez la cage aux oiseaux » . Le ministre de l’agriculture de l’époque, Léo Tindemans, venait de l’ouvrir au sens propre en interdisant la tenderie. Pour quelques spectateurs - tendeurs, la chanson de Pierre Perret relevait de la provocation et ils l’arrosèrent du contenu de leurs chopes. Les organisateurs avaient bien prévenu le chanteur du climat ambiant mais ce dernier n’avait pas voulu, à juste titre, s’auto - censurer. Une courte bagarre s’ensuivit entre deux ou trois tendeurs et quelques fans de Perret. Mais les coups furent très limités et on ne déplora qu’un saignement de nez ! Par contre le récital de Pierre Perret resta inachevé.
L’organisation des fêtes bavaroises nécessitait bien sûr une organisation sans faille.75 à 80 personnes assuraient le bon déroulement de la soirée. La consommation de bière pouvait atteindre et dépasser les 10.000 litre s .L e succès des fêtes bavaroises est aussi lié au duo Hebers-Wergifosse. Le premier dont les compositions originales constituèrent souvent des succès et le second dont l’image en culotte de cuir et chapeau bavarois donnait une note plus vraie que nature au spectacle.
Les soirées bavaroises furent aussi l’occasion de sortir Waimes de l’anonymat touristique. Le succès des premières soirées présentées par Michel Lemaire soirées, la présence de Michel Lemaire et le plateau de vedettes attirèrent immanquablement l’attention des médias et plus particulièrement des radios qui programmèrent de nombreuses émissions estivales au départ de Waimes.
Parmi celles-ci, nous épinglerons les célèbres « Villes- Vacances » de Jean- Claude Ménessier. Son émission, très populaire, imposait un certain nombre de défis aux localités concurrentes. C’est ainsi que les Waimerais durent fabriquer une boîte à musique qui jouait la Brabançonne, qu’ils réussirent à décrocher un ministre un quinze août. Le ministre de la Défense de l’époque, Charles Poswick, arriva à Spa en avion, descendit en parachute et fut amené à Waimes dans les délais impartis! Un autre défi consistait à rassembler à Waimes 100 personnes de Wasmes et d’organiser un jumelage avec la commune boraine. José Georges et son émission sur Radio Liège où il était secondé à l’époque par Mamine Pirotte,contribuèrent aussi au succès des soirées bavaroises dont les retombées économiques furent loin d’être négligeables pour le commerce local.
Mais l’Oberbayern de Waimes ne se limita pas aux soirées bavaroises.
Rapidement, la renommée de la fanfare fut telle qu’elle se produisit sous le label Oberbayern à de multiples soirées. Il serait fastidieux de les épingler toutes mais il est assez amusant de relire le
contrat qui engageait la fa n fa re de Waimes pour le Bal des Petits Lits Blancs à Liège le 31 décembre 1964. Il y était stipulé que l’orchestre était censé représenter l’Allemagne et que les musiciens devaient éviter de parler français…. Ce qui posa quelques problèmes à José Wergifosse lorsqu’une personnalité présente et sa charmante épouse l’accostèrent dans la langue de Goethe. Le
Président d’Honneur ne sut que répondre des « Ja, Herr ! Ja, Herr ! » en attendant qu’un musicien vienne alimenter davantage la conversation !
Au début des années 80, les Soirées Bavaroises déclinèrent rapidement.
Les causes de ce déclin sont multiples. Les lois sur l’alcool au volant n’étaient pas particulièrement propices aux fêtes de la bière. Ajoutons-y que les jeunes et les moins jeunes qui avaient fait le succès des soirées dans les années 60 avaient 20 ans de plus, de la bedaine et quelques cheveux en moins. Et peut-être plus tellement l’envie de sortir. Quant aux jeunes des années 80, ils n’étaient
plus très sensibles au charme de la musique bavaroise. Ajoutons-y le prix des vedettes qui devenait prohibitif. Les meilleures choses ont une fin et le fait d’avoir tenu l’affiche pendant 25 ans n’est pas le moindre des mérites des Soirées Bavaroises de Waimes….

LA CHOPE

Paroles et musique : Alfred HEBERS

1. COUPLET Au mois d’août chaque année,
les vacances terminées,
à Waimes l’on se rend
pour y faire une cure de bon sang,
dans cette folle ambiance,
les soucis, on balance,
à pleins poumons on chante,
ce refrain qui nous hante,
REFRAIN
1 chope,2 chopes,3 chopes,
O-la-i-O-la-i-O-la-op,
4 chopes,5 chopes,6 chopes,
O-la-i-O-la-i-O-la-op,
7 chopes,8 chopes,9 chopes,
O-la-i-O-la-i-O-la-op,
10 chopes,11 chopes,12 chopes,
O-la-i-O-la-i-O-la-op,(bis)

2. COUPLET Tout comme les musiciens,
prenons notre chope en main,
amusons-nous un brin,
en fredonnant ce p’tit refrain,
suivons bien la musique,
ce sera magnifique,
et tous à l’unisson,
appelons le garçon, (au refrain)

P.S. POUR LES AUTOMOBILISTES
Si vous chantez le refrain sans bégayer, vous pouvez continuer. Mais si vous bégayez,il est temps d’arrêter

1962 Les Cousins
1963 Camillo ; Adamo ; Robert Cogoi
1964 Alice Dona ; Nana Mouskouri ; Michel Fugain
1965 Monty ; Eddy Mitchell ; Daniel Gérard ; Jean Constantin
1966 Guy Mardel ; Marc Aryan ; France Gall ; François Deguelt ; Ariane et les 10/20
1967 Pascal Danel ; Serge Davignac ; Ariane et les 10/20 ; Enrico Macias
1968 Marc Aryan ; Michel Polnareff
1969 Luigi ; Richard Anthony ; Hector Delfosse
1970 Jean Vallée ; Johnny White ; Michel Delpech
1971 Adamo ; Daniel Gérard ; Antoine ; Jacques Hustin
1972 Pierre Perret ; Michel Delpech ; Hugues Aufray ; Frédéric François
1973 Jean Vallée ; Annie Duparc ; Rika Zaraï
1974 Patrick Juvet ; C. Jérôme
1975 Annie Duparc ; Frédéric François ; Dave
1976 Joe Dassin
1977 Michèle Torr ; Claude François
1978 Gérard Lenorman ; la Bande à Basile
1979 Anne – Marie David ; Rika Zaraï ; Sacha Distel
1980 Hervé Vilard ; Plastic Bertrand
1981 Marcel Amont ; Annie Cordy ; Nicolas Peyrac
1982
1983 Jean Vallée

  • 1. Spectacle du 23 octobre 2010
  • 2. Elvis etait de la partie .....
  • 3. Salle Oberbayern de Waimes
  • 4. Pochette du disque Oberbayern
  • 7. Le Comite organisateur de 1962
  • 8. Le podium Oberbayern
  • 9. Michel LEMAIRE, animateur frequent de cette soiree
  • 10. M. Lemaire au milieu des musiciens
  • 11. Tenue de circonstance
  • 12. Tenue de circonstance
  • 13. La choppe participe a l'ambiance
  • 14. José Wergifosse et la reine d'un jour
  • 15. Les scieurs de bois
  • 16. L'incident lors du concert de Pierre PERRET
  • 17. Le car amenage pour les sorties carnavalesques
  • 18. Le char bavarois au carnaval de Malmedy
  • 6. Serieux durant l 'execution
  • 5. Participation en famille
  • 48. Patrice Bougenies alias Elvis et son orchestre
  • 47. Patrice Bougenies alias Elvis et son orchestre
  • 46. Patrice Bougenies alias Elvis et son orchestre
  • 45. Patrice Bougenies alias Elvis et son orchestre
  • 44. Patrice Bougenies alias Elvis et son orchestre
  • 43. Patrice Bougenies alias Elvis, son orchestre et ses choristes
  • 19. Des participants de tous ages
  • 42. Patrice Bougenies alias Elvis, son orchestre et ses choristes
  • 41. Patrice Bougenies alias Elvis et son orchestre
  • 40. Patrice Bougenies alias Elvis et son orchestre
  • 39. Patrice Bougenies alias Elvis, son orchestre et ses choristes
  • 38. Patrice Bougenies alias Elvis et son orchestre
  • 49. Patrice Bougenies alias Elvis et son orchestre
  • 50. Patrice Bougenies alias Elvis et son orchestre
  • 37. Patrice Bougenies alias Elvis et son orchestre
  • 36. Patrice Bougenies alias Elvis et son orchestre
  • 35. Patrice Bougenies alias Elvis et son orchestre
  • 34. Patrice Bougenies alias Elvis et son orchestre
  • 33. Interview par televesdre
  • 32. La " Royale Echo de la Warchenne "
  • 31. La " Royale Echo de la Warchenne "
  • 30. La " Royale Echo de la Warchenne "
  • 29. Animations diverses ...
  • 28. La " Royale Echo de la Warchenne "
  • 27. La " Royale Echo de la Warchenne "
  • 51. La " Royale Echo de la Warchenne "
  • 26. La " Royale Echo de la Warchenne "
  • 25. La " Royale Echo de la Warchenne "
  • 24. La " Royale Echo de la Warchenne "
  • 23. Ambiance ...
  • 22. Tenues de circonstance
  • 21. La " Royale Echo de la Warchenne "
  • 20. La " Royale Echo de la Warchenne "
  • 52. La " Royale Echo de la Warchenne "
  • 53. DJ Denis Jansen au pupitre
  • 54. La " Royale Echo de la Warchenne "
  • 55. La " Royale Echo de la Warchenne "
  • 56. Ambiance ...
  • 57. Ambiance ...
  • 58. Ambiance ...
  • 59. Le sciage rythme du tronc
  • 60. Le tronc ampute ...
4484 lectures
Portrait de francois.detry
francois.detry