L'UCM veut plus de zonings, le ministre n'est pas d'accord!

Philippe Ledent, representant l'UCM en Province de Luxembourg

Le Ministre Henry vient de recaller des projets d’extension de zonings industriels ou artisanaux sur Bertrix (Rouvrou avec Herbeumont), Habay (Coeuvins) et Tintigny notamment ! Ainsi en a-t-il informé les communes et IDELUX. Pour l’UCM, c’est inacceptable ! Tout d’abord, le Plan Marshall 2.Vert prévoit explicitement en matière de développement territorial la poursuite du programme d’équipement des zones d’activités économiques et la volonté de lancer des expériences-pilotes de création d’éco-zonings. Ce même plan prévoit depuis 2008 la définition et la mise en œuvre d’un programme de création de parcs d'activités économiques à équiper. Ensuite, l’UCM Lux estime que même si certains zonings sont actuellement sous utilisés, ou mal utilisés, la Province de Luxembourg, malgré le travail considérable d’IDELUX, souffre d’un déficit d’espace économique, et par conséquent d’activités économiques. Ce constat est amplifié si on considère la Région wallonne dans son ensemble. Si l’on appliquait le même ratio flamand en Wallonie (nombre d’hectares consacrés à l’activité économique/1.000 habitants), il faudrait que l’activité économique wallonne occupe 4.953 hectares supplémentaires. Cet espace supplémentaire est un des éléments indispensables pour nous permettre de combler une partie de notre retard en termes de PIB, sachant que la Flandre continue d’accroître les surfaces destinées à l’activité économique.Rappelons que depuis 2000, d’importants efforts ont été réalisés par IDELUX pour accueillir des petites entreprises dans les zonings. Et il faut s’en réjouir dans la mesure où elles représentent la quasi-totalité de notre tissu économique.Enfin, au sein de plus petites communes rurales, l’UCM Lux ne comprend pas pourquoi des indépendants, des TPE et des PME ne pourraient pas bénéficier d’espaces équipés de qualité au sein de zonings, soit nouveaux ou étendus.
En conclusion, pour l’UCM Lux, il est impératif que l’offre de zonings dans notre province soit revue à la hausse, et que des extensions de zonings soient accordées dès lors que des demandes d’entreprises existent ! Dans ce contexte économique difficile, l’UCM Lux estime que l’urgence doit prévaloir pour répondre aux demandes pressantes d’entreprises en attente des terrains nécessaires au développement de leurs activités. Actuellement, trop peu de réserves sont disponibles, hormis quelques nouveaux zonings thématisés tels que Molinfaing. Dans une province où l’emploi indépendant représente près de 20 % de la population active, où la majorité des entreprises comptent moins de 5 personnes, il est essentiel de leur offrir les meilleures conditions pour se développer !