Edouard Mondron - Blancpain Endurance Series @ Paul Ricard

Edouard Mondron Edouard Mondron Edouard Mondron Edouard Mondron Edouard Mondron Edouard Mondron Edouard Mondron Edouard Mondron Edouard Mondron Edouard Mondron Edouard Mondron Edouard Mondron Edouard Mondron Edouard Mondron Edouard Mondron Edouard Mondron Edouard Mondron

De bon augure avant les 24 Heures de Spa
Alors que les 24 Heures de Spa, épreuve phare de la Blancpain Endurance Series, s’annoncent dans une poignée de semaines à peine, Edouard Mondron et l’ensemble des concurrents de cette série faisant la part belle aux courses de longue haleine ont pris d’assaut le High Tech Test Track Paul Ricard ce week-end, pour la troisième joute de la compétition 2012. Et dans les rangs du Boutsen Ginion Racing, la satisfaction est légitimement au rendez-vous au terme de trois heures de course très intenses. En compagnie de ses équipiers Nico Verdonck et Jack Clarke, Edouard Mondron a démontré que les soucis électroniques apparus en début de saison sur la McLaren MP4-12C sont désormais oubliés.

« Et dès l’instant où tout tourne correctement, les résultats suivent, explique Edouard. Notamment ce dimanche, puisqu’à l’issue de son relais, Nico pointait au 4ème rang absolu, imposant notre McLaren Boutsen Ginion Racing comme la meilleure MP4-12C du plateau. » Ayant pris le deuxième relais à son compte, Edouard devait composer avec une stratégie finalement peu payante - l’équipe avait choisi de ne pas s’arrêter lors d’une neutralisation en début de course -, mais aussi avec des soucis de freins apparus à la fin du relais de Verdonck. « Rien de catastrophique, mais cela m’empêchait de prendre la corde comme je le voulais, poursuit Mondron. J’étais obligé d’être moins agressif dans les phases de freinage, ce qui nous a coûté un peu de temps. Je suis néanmoins passé de la 22ème à la 15ème place lors de mon relais. Jack Clarke a également été confronté à ce souci en fin de parcours, avant d’être contraint d’effectuer un Splash, la McLaren se révélant assez gourmande en carburant. Résultat : un 14ème rang absolu, et la place de 2ème meilleure McLaren au terme de la course. » Sur un total de 54 bolides présents dans le Var, faut-il préciser…

Au terme de cette joute française de la Blancpain Endurance Series 2012, Edouard Mondron va gagner le circuit de Spa-Francorchamps, où aura lieu ce prochain week-end le troisième round du Belgian Racing Car Championship (BRCC), nouvelle compétition nationale de référence, mais aussi les très attendus 3000 Km de Spa, épreuve majeure du Be Trophy. Le jeune pilote prendra successivement le volant de la Porsche 911 GT3 Cup Scuderia Caira et de la Be Cox #63 Kronos Racing, ses équipiers en vue du double tour d’horloge étant son frère Guillaume, Ghislain de Mévius et Mathieu de Robiano. Avec peut-être une surprise dans le courant de la semaine.

« Ensuite, il sera déjà temps de penser aux 24 Heures de Spa, se réjouit Edouard, que j’aurai l’immense plaisir de disputer au volant de la McLaren MP4-12C Boutsen Ginion Racing, avec Nico Verdonck, Jack Clarke et… Eric van de Poele ! Faire équipe avec Eric est tout simplement magique, et comme nous serons quatre pilotes, la voiture relèvera cette fois de la Pro-Am Cup. Les ingénieurs de McLaren sont 100% à nos côtés dans les épreuves de la Blancpain, et ils ont à cœur de réaliser de chouettes choses lors de ce qui sera la plus grande course du monde exclusivement réservée aux bolides de Grand Tourisme issus de la catégorie FIA GT3. Le sommet de la saison, assurément… » A ce sujet, toute personne ou société souhaitant vivre cette grande aventure en compagnie d’Edouard Mondron et au sein du Boutsen Ginion Racing peut se manifester dès maintenant auprès de Vanessa Bouchat, à l’adresse vanessabouchat@gmail.com.

Com. & Patrick Davin
Photo : Patrick Davin

Mes autres reportages Ardenne Web