Blancpain Endurance Series

BMW AG et Marc VDS Racing BMW AG et Marc VDS Racing

Blancpain Endurance Series 2013 @ Circuit de Monza - Maxime Martin a donné le maximum

Si la première manche de la compétition allemande VLN avait été annulée en raison de la neige et du verglas recouvrant la Nordschleife du Nürburgring, la Blancpain Endurance Series a pris son envol dans une ambiance printanière ce week-end dans le parc de Monza.
Quelque 60 bolides étaient de la partie, signe de l’excellente santé de cette compétition. Sur le rectiligne tracé de la région de Milan, les pilotes des BMW Z4 GT3 s’apprêtaient à souffrir en raison d’une vitesse de pointe moindre que certains autres bolides. Associé à Bas Leinders et Yelmer Buurman sur la Z4 GT3 de pointe du Marc VDS Racing, Maxime Martin a donné tout ce qu’il a pu, et les résultats ont été probants.
« On a réalisé une bonne qualif, puisque je me suis retrouvé 7ème, explique Maxime. Quand on sait que la deuxième meilleure BMW était 29ème, on peut être satisfait. En course, Bas n’a pu contenir l’un ou l’autre adversaire bénéficiant d’une meilleure vitesse de pointe en ligne droite, mais il s’est maintenu dans le top 10. Au moment de procéder au premier pit-stop, deux Porsche étaient partiellement immobilisées sur notre emplacement, conséquence de ce peloton très impressionnant. Résultat : 35 secondes perdues ! Yelmer s’est fendu d’un bon relais, mais une crevaison lente l’a handicapé. Il a tiré le plus loin possible avec un pneu plat, de manière à ce que je puisse accomplir la dernière partie de course sans repasser par le stand. Je suis donc parti pour un relais de 68 minutes, alors qu’à Monza, un plein de carburant en autorise 63, au grand maximum… »
Et Maxime de se lancer dans une course poursuite doublée d’une course à la consommation ! « Nos ennuis n’étaient pas encore terminés, puisqu’un porte-moyeu ou un roulement a fait des siennes à l’arrière, ce qui rendait le comportement de la voiture assez bizarre en ligne droite. Qu’à cela ne tienne, j’ai croisé le drapeau à damier en 6ème position dans la Classe Pro. Une fois la ligne franchie, j’ai immobilisé l’auto, toujours en raison de ce problème de roue qui s’agravait. Les commissaires l’ont poussée jusqu’au Parc Fermé, et ils ont demandé à un de mes mécanos de les aider. Un team concurrent y a vu une entrave au règlement, et on a hérité d’une pénalité, de quoi nous faire perdre un rang. Frustrant… »
Après ce week-end à émotions en Italie, Maxime Martin s’apprête à reprendre la direction des Etats-Unis, où se déroulera ce samedi la deuxième manche de l’American Le Mans Series, sur le tracé urbain de Long Beach. Pour l’occasion, le Bruxellois, pilote officiel BMW Motorsport, retrouvera la Z4 GTE du BMW Team RLL de Bobby Rahal. « Je vais une fois encore devoir tout découvrir en un minimum de temps, sourit Maxime. Non seulement, je ne connais pas le tracé de Long Beach, mais le temps de roulage sera limité à sa plus simple expression là-bas. Les concurrents de l’ALMS ouvriront en effet le bal vendredi matin, avec deux heures d’essais libres qui serviront surtout à nettoyer la piste. Ensuite, il y aura une qualif pour un seul pilote l’après-midi, et la course samedi, juste après la qualif de l’IndyCar. On peut donc s’attendre à une piste très changeante au niveau du grip… Même si Long Beach compte une longue ligne droite, les nombreux virages serrés devraient permettre au châssis de la Z4 GTE de s’exprimer pleinement. Cela promet donc d’être bien sympa, et je me réjouis de découvrir cette piste qui a accueilli le Grand Prix F1 des Etats-Unis entre 1975 et 1983. »
Le départ de la deuxième manche ALMS sera donné à 16h30, heure locale, soit minuit et demi chez nous. La durée de l’épreuve sera de 120 minutes.

(Com. & Patrick Davin)