Aywaille. "Patrimoine et Eau"

écrit par georges.dubois
le 24/04/2014
Aywaille. "Patrimoine et Eau"

Récemment, M. Francis Oger, Président de l’UPOA (Union des Pêcheurs de l’Ourthe et de l’Amblève) a pris la parole pour inaugurer un panneau didactique situé à proximité du pont aqualien qui traverse l’Amblève au bout de la place Thiry.
L’UPOA est non seulement responsable de la gestion piscicole de la rivière, mais encore elle en assure la protection. Cette protection se fait par évaluation des besoins du cours d’eau et en le faisant mieux connaître au moyen de panneaux d’information à tous ceux qui longent ses berges ou habitent à proximité. Sont abordées, sommairement vu l’espace réduit, les spécificités de la zone aquatique où ils sont dressés et des mises en garde et infos utiles sur la faune, la flore ou encore les sociétés de pêche locales.
Les curieux apprendront entre autres que les truites, ombres, chabots ou vairons apprécient les eaux rapides, fraîches et bien oxygénées tandis que les barbeaux préfèreront des zones plus profondes au courant plus faible et à la température plus élevée. L’Amblève abrite aussi des ablettes, gardons, chevaines, perches et brochets notamment, dont il n’est pas fait mention sur le panneau didactique.
Aux abords de la rivière, en faisant preuve de patience, on pourra admirer le martin-pêcheur ou le cincle plongeur.
La sollicitude du monde qui veille sur les rivières n’empêche malheureusement pas des plantes invasives d’occuper le terrain, comme la Berce du Caucase, responsable d’urtications pouvant provoquer de graves brûlures. Le Contrat de Rivière de l’Amblève a déjà mené des campagnes visant à débarrasser de nombreux sites de cet hôte indésirable.
Les pouvoirs publics, universités et associations diverses impliquées dans la protection des rivières entreprennent des actions pour améliorer la qualité de l’eau et répondre aux directives européennes en la matière pour 2015 (équilibre écologique, stations d’épuration pour combattre la pollution domestique).
L’UPOA et les sociétés de pêche en général, tout comme le CRA, sont tout disposés à répondre aux demandes d’information qui leur parviendront.
G. Dubois.
Photos : Christine Heinesch – CRA.

  • Aywaille. "Patrimoine et Eau"
  • Aywaille. "Patrimoine et Eau"
  • Aywaille. "Patrimoine et Eau"
  • Aywaille. "Patrimoine et Eau"
  • Aywaille. "Patrimoine et Eau"
  • Aywaille. "Patrimoine et Eau"
  • Aywaille. "Patrimoine et Eau"
  • Aywaille. "Patrimoine et Eau"
  • Aywaille. "Patrimoine et Eau"
1096 lectures
User default img
georges.dubois