La saison des moules s’annonce prometteuse

écrit par VandenHende
le 08/07/2015
La saison des moules s’annonce prometteuse

La saison des moules commence aujourd’hui avec l’arrivée des premières moules provenant des fonds zélandais. Les mytiliculteurs sont très satisfaits de la qualité et du poids de chair de la nouvelle récolte.
Le secteur attendait avec impatience que la saison commence pour que le consommateur puisse à nouveau se régaler. Les échantillons prélevés la semaine dernière dans l’Escaut oriental et la mer des Wadden ont été évalués positivement à la criée de Yerseke.
Les moules sont de bonne qualité et présentent un goût saumâtre exquis qui les rend si uniques. « Le goût est excellent et les moules sont un peu plus grosses et bien charnues », explique Nico van Zantvoort, crieur à Yerseke.
La croissance des moules dépend des conditions naturelles. Elles ont besoin d’environ deux ans pour arriver à maturité. Le nombre de moules prêtes à être récoltées est limité au cours des premiers mois de la saison, qui dure de juillet à avril. Ce n’est que plus tard que l’on saura réellement quelle quantité sera disponible.
Les moules de Zélande restent un mets populaire. Dans les semaines qui viennent, des millions de kilos de moules de Zélande seront écoulés sur le marché belge, où les moules sont bien ancrées dans les habitudes alimentaires. Aux Pays-Bas également, les ventes augmentent légèrement chaque année. Dans les deux pays, le secteur mytilicole mène une campagne de promotion afin d’encourager le consommateur à manger encore plus souvent des moules.
Les mytiliculteurs zélandais pêchent actuellement leurs moules dans leurs parcelles, qu’ils apportent ensuite à la criée de Yerseke. La nouvelle récolte sera disponible dès demain dans les poissonneries, les supermarchés et les restaurants.

  • La saison des moules s’annonce prometteuse
  • La saison des moules s’annonce prometteuse
  • La saison des moules s’annonce prometteuse
  • La saison des moules s’annonce prometteuse
1207 lectures
Portrait de VandenHende
Van den Hende"