Bali (10 jours)

écrit par AudreyHulet
le 02/09/2016
Riziere de Jatiluwith

Bali, l’île la plus touristique de l'archipel indonésien, est un petit paradis sur terre.
Du sommet des volcans jusqu’au sable blanc, en passant par les forêts tropicales, les temples et les rizières, l’île a de quoi charmer bon nombre de visiteurs.

Partie pour un voyage d'un an avec mon compagnon, nous avons démarré notre itinéraire par 10 jours à Bali.

Uluwatu (3 jours)

Situé dans le sud-ouest de Bali, Uluwatu est connu pour avoir les meilleurs spots de surf de l’île. La ville est très fréquentée par les australiens qui, en quête de nouvelles vagues, viennent y passer leurs vacances.
Face aux vagues, l’ambiance et l’énergie sont détonantes. On y retrouve cependant le charme de Bali et ses paysages à couper le souffle.

À Uluwatu, le moyen le plus facile et économique pour se déplacer est le scooter. C’est avec beaucoup d’excitation et un peu d’appréhension que nous avons testé l’expérience.
Une fois ajustés à la conduite à gauche, nous avons sillonné les collines d’Uluwatu à l’aide de notre deux roues.

Notre coup de ♥ : Le magnifique temple d’Uluwatu, au bord des falaises et surplombant l’océan, offre un panoramique spectaculaire. À voir de préférence au coucher du soleil.

L’anecdote : L’essence se vend le long des routes dans des bouteilles de vodka recyclées.

Ubud (3 jours)

Situé au centre de l’île, Ubud est la plaque tournante de Bali. C’est à partir de là que partent la plupart des excursions. Les activités près et dans Ubud sont nombreuses et on peut facilement y passer une semaine pour avoir le temps de pouvoir tout faire.
Le centre d’Ubud est très animé. Les restaurants, salons de massage et échoppes se succèdent dans une atmosphère de grand marché.
Ubud est cependant emplis de temples hindous qui sont en décalages complets avec la frénésie décrite plutôt.

La location de scooter est déconseillée par les locaux. La corruption est très présente à l’intérieur de l’île et nombreux touristes se trouvent régulièrement dépouillés par la police locale.
Nous avons donc opté pour le taxi privé. Nous louons un chauffeur privé (entre 30 et 40 euros la journée) qui nous emmène aux différents lieux touristiques que nous voulons visiter.
Cela nous a permis d’aller visiter de nombreux temples tels que les temples de Goa Gajah, Ulun Danu et le Palais Royal pour ne citer qu’eux. Nous avons également eu l’opportunité de nous balader à travers les rizières de Tegallalang et de Jatiluwih, de visiter une plantation de café et d’y goûter le fameux Kopi Luwak (café récolté dans les excrément du Luwak), de flâner dans des marchés locaux et d’y goûter des fruits exotiques tels que le mangoustan ou encore le ramboutan.

Notre coup de ♥ : Les rizières!
Il est difficile pour nous d’en recommander une plus qu’une autre, les deux étant fabuleuses.
Tegallalang est plus touristique mais on peut vraiment se perdre dans les terrasses, les sentiers sont plus étroits et on s’y sent plus immergés.
Jatiluwih à coté, est plus isolé et moins touristique. Classé au patrimoine mondial de l’Unesco, le panorama qu’offre ses rizières à perte de vue face aux 3 volcans est grandiose.
Petit conseil: y aller à l’aube pour éviter les touristes et avoir une vue sans nuages.

L’anecdote : Impossible de marcher 2 mètres dans le centre d’Ubud sans qu’on nous accoste pour nous proposer un taxi ou un tour d’une journée.

Gili Air (4 jours)

Entre Bali et Lombok se trouvent les 3 petites îles de Gili:
Gili Trawangan est la plus connue des trois îles pour son côté festif. Gili Meno, située entre Gili T et Gili Air est la plus petite et la plus calme. Gili Air est l’île la plus proche de Lombok et est un doux mélange entre la vie agitée de Trawangan et le romantisme de Meno.

Les véhicules à moteurs sont inexistants sur Gili Air, on s’y déplace principalement en vélo (loués par les locaux) ou en cidomo (petite calèche tirée par un poney).

Le tour de l’île peut se faire facilement à pied en moins de 2 heures.
Les restaurants longent les plages et il est récurrent d’y manger les pieds plongés dans le sable et à quelques pas de l’eau. Les plats y sont excellents, offrant un large choix de nourritures crues, végétaliennes et végétariennes. Les jus frais sont partout, un pur bonheur, un vrai petit coin de paradis!
L'île est idéale pour se reposer et se ressourcer en fin de voyage.

Notre coup de ♥ : Les jus !
Rien de tel que pour se refaire une santé, ils sont frais, exquis, pas chers et partout !

L’anecdote : Il n’est pas rare de surprendre, ou plutôt de se faire surprendre par un varan (genre de grands lézards pouvant atteindre les 3 mètres de long) présents un peu partout sur l’île.

Pour conclure, notre expérience nous fait dire que 10 jours à Bali, c’est un peu trop court. Une quinzaine de jours nous paraissent plus judicieux afin de pouvoir visiter les meilleurs endroits tout en profitant de quelques moments de détente (surtout si vous venez d’Europe et devez faire face au décalage horaire).

© Audrey Hulet
www.audreyhulet.be
Instagram

For the English version, check out my blog post here

Lien vers mon article sur mon expérience à l'hotel Slow Villa : Best hotel in Gili Air

  • Riziere de Jatiluwith
  • Temple Ulun Danu a Bendugul
  • Gili Air
  • Gili Air
  • Gili Air
  • Le temple Goa Gadjah
  • Le temple Goa Gadjah
  • Gili Air
  • Gili Air
  • Gili Air
  • Riziere de Jatiluwith
  • Botanical Garden Ubud
  • Fruit Market de Bendugul
  • Uluwatu
  • Uluwatu : station essence
  • Uluwatu Temple
  • Uluwatu
  • Rizieres de Tegallalang
  • Gili Air
  • Gili Air
1037 lectures
Portrait de AudreyHulet
Audrey Hulet