De Marrakech à Essaouira

écrit par VandenHende
le 24/05/2016
De Marrakech a Essaouira

Marrakech est une ville à visiter pour sa richesse culturelle, mais cette visite peut aussi être prolongée par quelques jours de détente dans un des hôtels superbes qui se situent dans la palmeraie, à quelques kilomètres du centre-ville. Si vous avez le temps, faites un saut jusqu’à la côte pour découvrir le port de Essaouira (ancien nom Mogador) et son festival Gnaoua et Musiques du Monde. En chemin, vous pouvez visiter la coopérative de production d’huile d’argan.

Marrakech
Marrakech, une des destinations les plus prisées du Maroc, est longtemps restée un centre politique et commercial de première importance pour le pays après sa fondation dès le XIe siècle par la dynastie des Almoravides. De cette glorieuse époque découle nombre des remarquables monuments qui caractérisent la ville, comme ses mosquées ou ses médersas (écoles religieuses). Surnommée Perle du Désert, elle porte merveilleusement bien son nom, car elle a en effet un potentiel énorme pour plaire et séduire ses visiteurs. Surprenante, dotée d’un caractère sans pareil, à Marrakech se refléte une partie du Maroc, ses cultures, ses arts, ses richesses architecturales, ses traditions. C'est une ville à deux visages : d’une part une ville historique représentée par la Médina, et d’autre part une ville nouvelle, constituée de quartiers comme l'Hivernage et Guéliz.

Les visites à ne pas manquer

Jardin de Majorelle
Les jardins de Majorelle rassemblent une collection de plantes rapportées des quatre coins du monde, qui s’épanouissent aux cotés de bassins élégants et de la villa Art déco. Les cendres d’Yves Saint Laurent sont dispersées dans ces lieux.

La Place Djema-el-Fna
Située au coeur de la Médina, la place Djema-el-Fna est à la fois le centre géographique de Marrakech et le lieu de rencontre socio-culturel incontournable de la ville.
Elle est dominée par le minaret de la mosquée Quessabine, entre le souk et le minaret de Kotoubia.
La place Djema-el-Fna n'a pas toujours été la place animée et chaleureuse qu'elle est aujourd'hui.
En effet, son nom en arabe signifie "assemblée des morts", c'était la place de grève où les criminels étaient exécutés et leurs têtes clouées aux murs et exposées aux regards des passants.

Les Souks
Que vous soyez en quête d'une bonne affaire ou tout simplement pour le plaisir des yeux, ne manquez pas une telle visite.
Les souks de Marrakech sont classés parmi les plus grands et les plus beaux du Maroc, on y trouve de tout : artisanat, cuire, poterie, bijoux, épices, babouches, habillements et bien plus encore.

La Koutoubia
Sans aucun doute, l'édifice religieux le plus incontournable de Marrakech.
Pourquoi? Tout d'abord localement parce que les marocains, très pratiquants, se tournent vers elle plusieurs fois par jour lors de l'appel à la prière.
De plus, pour les touristes, la Koutoubia est souvent préconisée pour se réperer et s'orienter dans la ville !
Construite au 12ème siècle sous les ordres du sultan Abdelmoumen (dynastie des Almoravides), la Koutoubia -signifiant "La Mosquée des libraires"- porte son nom du fait de son ancienne localisation était dans le souk des marchands de manuscrits !
L'édifice religieux, bâti dans un style plutôt autère, est composé d'une grande cour, d'une salle de prières, du mur de qibla (indiquant le sens d'orientation pour la prière) et du minaret (la tour utilisée pour l'appel à la prière) atteignant 77 mètres de hauteur !
Lors des heures de prière, ne soyez pas surpris de voir les marocains stopper brutalement leurs activités en cours pour se tourner vers la Koutoubia et pratiquer leur exercice religieux.

Les tombeaux Saadiens
Pénétrez dans les tombeaux Saadiens et découvrez une histoire riche et des ornementations époustouflantes!
Les fondations de ces tombeaux remontent au 16ème siècle, et le développement de ce site s'accentua selon la volonté du sultan Ahmed al-Mansur Saadi.
Le site devînt une nécropole royale en 1557 suite à l'inhumation du premier prince Saadiens.
Néanmoins, ces monuments n'ont été découverts qu'à l'époque contemporaine, vers 1917. Ils furent alors attribués aux services des Beaux-Arts pour leur restauration.
Le mausolée regroupe une soixantaine de Saadiens, une dynastie arabe qui s'imposa au Maroc de 1524 à 1659 et qui prit soin à embellir le site tout au long de leur souveraineté.
Le monument est composé d'une chapelle et de trois salles funéraires. La décoration des trois pièces s'inspire du style hispano-mauresque.
Dans la cour du mausolée sont regroupés les tombeaux des soldats Saadiens à proximité du jardin de la nécropole.

Le Musée Dar Si Said
Ce lieu touristique parcourt l'artisanat marocain du bois au travers des boiseries, céramiques, bijoux et autres objets provenant du travail manuel. Une véritable exposition des arts décoratifs marocains qui souligne la créativité et le savoir-faire des populations marocaines. Le musée, inauguré en 1930, a pris place dans l'ancienne demeure de Si Said, un ministre marocain du 19ème siècle. La bâtisse, richement ornementée, témoigne de l'art architectural domestique qui existait avant l'instauration du protectorat français. A l'entrée du musée, les visiteurs pourront se reposer au pied de la fontaine espagnole arborant deux aigles majestueux aux ailes déployées.

La Medersa Ben Youssef
La Medersa Ben Youssef, plus connue sous le nom d'Ecole coranique, fut bâtie en 1565, sous les ordres du sultan Abdellah Al Ghalib, appartenant à la dynastie sadiennes. Le monument a hébergé durant toute cette période des étudiants marocains provenant de diverses formations notamment théologiques. La Médersa accueillait plus de 900 étudiants dont plus de 100 étrangers. Composée d'un bassin et d'une salle de prière, l'école fut richement décorée: motifs floraux, travail du marbre, décors en cèdre, etc. qu'il est toujours possible d'admirer aujourd'hui. Le site fut restauré durant les années 1950 mais a conservé toute sa splendeur... Impossible d'oublier que les souverains marocains en ont fait l'école coranique la plus reconnue de tout le Maghreb.

La Plais Bahia
Le Palais de la Bahia est reconnu pour la richesse de son architecture. Sa construction est récente, 19ème siècle, et fut inspirée des styles arabe et andalou. Les fondations du palais apparurent en 1880 sous la volonté du vizir Sidi Moussa, à la tête du royaume marocain. Ce dernier souhaitait la construction d'une résidence luxueuse pour le plaisir d'une de ses compagnes. Il offrit alors un palais composé d'environ 160 chambres! Ceci fournirait donc une explication au nom du monument signifiant "palais de la belle"... Autour du bâtiment, les visiteurs pourront se promener dans les cours et jardins qui ont fait la distraction de ses occupants.

La Menara
La Ménara est un vaste jardin planté d'oliviers aménagé sous la dynastie des Almohades à environ 45 minutes à pied de la place Jamaa El Fna, au centre de Marrakech, au Maroc. Au cœur de ce jardin, un grand bassin au pied d'un pavillon sert de réservoir d'eau pour irriguer les cultures. C'est un endroit très paisible, à l'écart du tumulte de la ville. C'est donc un lieu privilégié pour les promenades. Le bassin est alimenté en eau grâce à un système hydraulique vieux de plus de 700 ans, qui achemine l'eau depuis les montagnes situées à 30 km environ de Marrakech. Ce bassin permet l'irrigation de l'oliveraie.

Ou dormir et manger,
Hôtel Le Méridien N’Fis
Avenue Mohammed VI, 4000 Marrakech
Tél : +212 524 339400
www.lemeridiennfis.com
Riad Dar Sbihi
25, Derb Taht El-Khochba, Zaouia El-Abbassia, Marrakech Medina
Tél : +212 524 38 59 58
www.riaddarsbihi.com
Restaurant Dar Moha
81, rue Dar El Bacha, 40000 Marrakech
Tél : +212 524 38 64 00
www.darmoha.ma

Essaouira
Charmant port et station balnéaire animée donnant sur l'océan Atlantique, est un véritable dédale de rues à l'architecture de style portugais, berbère et français. Non loin de là, les amoureux et les familles longent les plages de Cape Sim et de Sidi Kaouki, qui attirent également les surfeurs en tout genre. C'est également un paradis pour la détente. Visite du célèbre port et de la belle plage d'Essaouira, au départ de Marrakech. Essaouira est une ville côtière, à l'atmosphère sympathique et détendue, où le temps semble s'être arrêté. Lors de votre voyage à Essaouira, ne manquez pas la promenade au cœur de la magnifique médina, conçue par Theodore Cornut, à la demande expresse du Sultan Sidi Mohammed Ben Abdallah. Les larges rues de la ville vous permettent de découvrir de nombreuses galeries d'art, boutiques d'artisanat, petites commerces de tout type, cafés et restaurants. Vous pouvez pénétrer dans la ville par l'une ou l'autre des trois portes d'Essaouira : Bab Sbaa, Bab Marrakech et Bab Doukhala. Dans ce quartier, le trafic est peu intense et permet de se promener tranquillement. C'est dans ce quartier de la médina d'Essaouira que se concentrent la plupart des monuments : la tour de l'horloge, l'Istiqlal, Sidi Mohammed Ibn Abdallah (la plus grande mosquée d'Essaouira), le souk « Ibn Youssef », le Jdid, la place Moulay Hassan, la Place Orson Welles (où fut tourné le célèbre film Othello), le square Moulay Hassan et la Scala. En outre, vous pourrez également visiter le vieux quartier juif ou Mellah, désormais abandonné mais qui a encore beaucoup de charme.

Festival annuel Gnaoua et Musiques du Monde
Pour les amateurs de musique, à ne pas rater, le Festival Gnaoua au mois de mai à Essaouira.
Ce festival Gnaoua et Musiques du Monde d’Essaouira est né d’une idée presque folle de créer un rendez-vous musical populaire et gratuit où la musique gnaoua serait la star que le monde viendrait écouter ! Une idée qui a été lancée en 1998 comme une bouteille à la mer qui a fait un long chemin depuis. Avec pour seules valeurs: la liberté, la convivialité, l’universalité et la fraternité, le festival a su faire revivre la mémoire, l’héritage et cette musique gnaoui qui fait résonner les murs d’Essaouira et de plusieurs villes du Maroc. La ville renaît, le Festival lui donne des forces et lui redonne la magie d’autrefois. Elle commence à attirer le Maroc et le monde, elle ensorcèle les musiciens et les mélomanes, tout le monde se retrouve à Essaouira et le festival devient un point de rendez-vous incontournable. Au-delà du pouvoir de rassemblement autour de la musique, le festival a donné un réel statut aux maâlems, longtemps considérés comme des saltimbanques. En quelques années, ces maîtres de la tradition et de la transmission d’un héritage africain, sont devenus de véritables icônes. www.festival-gnaoua.net

Ou dormir et manger ?
Atlas Essaouira & SPA
Boulevard Mohammed V، Essaouira 44000, Maroc
Tél : +212 524 479 999
www.hotelatlasessaouira.com
Riad Chbanate
179 rue Chbanate, 44000 Essaouira - Maroc
Tél: + 212 (0) 524 78 33
www.riadchbanate.com

Huile d’Argan
La seule véritable huile d’argan est produite au Maroc, dans le triangle Agadir, Marrakech, Essaouira.
N’hésitez pas à visiter la coopérative Assouss Argane qui se trouve à mi-chemin sur la route de Marrakech à Essouira.
Exceptionnellement riche en acides gras essentiels oméga-6, en vitamine E et en polyphénols, l'huile d'argan regorge de propriétés hautement hydratantes, antioxydants et régénératrices. Des études menées au Maroc et en Europe ont confirmé qu'elle agissait contre le dessèchement et le vieillissement physiologique de la peau (antirides) en restaurant le film hydrolipidique et en augmentant les apports nutritifs des cellules. Dans la pharmacopée marocaine traditionnelle, l'huile d'argan est utilisée pour les soins corporels visant à contrer les méfaits de l'âge et du climat ainsi que pour traiter des irritations cutanées telles que l'acné, l'eczéma, les gerçures chez la femme enceinte, les brûlures, les coups de soleil, le psoriasis et la varicelle. Les sportifs l'utilisent également pour soulager leurs douleurs musculaires. www.assoussargane.com.

Pour tout autre information visitez aussi : www.visitmorocco.com

  • De Marrakech a Essaouira
  • De Marrakech a Essaouira
  • Essaouira
  • Essaouira
  • Essaouira
  • festival gnaoua
  • koutoubia marrakech
  • marrakech
  • marrakech
  • marrakech menara
  • marrakech place el afna
  • marrakech place el afna
  • marrakech
  • marrakech
889 lectures
Portrait de VandenHende
Van den Hende"