Le Château de Chimay 2016 - Exposition Jean-Luc Moerman

la princesse actuelle le théatre le théatre hall d'entrée le château visite du château

Du 22/04/2016 au 31/07/2016 - CPI : 17/03/2016

LE CHATEAU DE CHIMAY OUVRE SA SAISON TOURISTIQUE 2016 AVEC UNE EXPOSITION DE JEAN-LUC MOERMAN À LA MAISON DES ARTISTES -
Dès le 22 mars 2016, le Château de Chimay entame sa quatrième saison touristique depuis le lancement de son parcours digital. Après Marie-Jo Lafontaine, Koen Vanmechelen et Hans Op de Beeck, cette année, c’est le plasticien belge Jean-Luc Moerman qui présentera ses œuvres dans la Maison des Artistes et le Château de Chimay. Nourri par la culture de la rue à laquelle il participe directement, l’artiste laisse entrevoir dans son travail des sources d’inspiration diverses comme le tag ou le graffiti, la BD, les mangas japonais, l’univers de la science-fiction ou encore de la mode ou de la publicité. Grâce à l’originalité de son style, l’artiste rencontre une renommée internationale avec des œuvres exposées dans des galeries aux quatre coins du monde (notamment aux États-Unis et au Japon). Ses formes abstraites, fortement colorées, organiques et évoquant une permanente évolution font le buzz parmi la jeune génération et convainquent les amateurs d’art.
Le Théâtre du Château de Chimay, dévoile à cette occasion une nouvelle programmation de soirées musique/théâtre placées sous la direction d’Anne Pingen. Nouveauté cette année, le Château de Chimay offre la possibilité aux enfants de participer à des stages lors desquels ils découvrent la magie des contes, la cuisine, le bricolage et la promenade lors de jeux de pistes mais aussi, celle d’organiser des goûters d’anniversaire au sein même du Château. Le tout encadré par l’animatrice Nanny Fanny.
Elle sera aussi l’occasion de découvrir ou, redécouvrir, le restaurant gastronomique du Château, LO’riginal ou d’organiser un banquet ou une réception au Relais des Princes (formule table d'hôtes pour déjeuner, goûters ou dîners de groupes). Dans les deux cas, le visiteur dégustera la cuisine du chef Loïc Pierard, une cuisine moderne à base de produits du terroir qui fait l’unanimité auprès des amateurs.
Depuis la création du parcours digital, le visiteur peut parcourir le Château guidé par un Ipad et découvrir son histoire à travers la projection d’un film en 3D. Une innovation qui convainc les visiteurs puisque, depuis trois ans, le château de Chimay draine un public international toujours plus nombreux (14.283 visiteurs en 2015).
Cette nouvelle saison célèbre également les 90 ans de la Princesse Elisabeth de Chimay.

À PROPOS DE l'INTERVENTION DE JEAN-LUC MOERMAN: Jean-Luc Moerman présente une série d'œuvres récentes dans la Maison des Artistes mais aussi dans le Château de Chimay. Son intervention engagée et radicale comprend, entre autres, un wall painting (composé de stickers) couvrant de lignes sineuses hautes en couleurs toute la cage d'escalier, magistrale, du hall d'entrée du Château. Une armure d'époque est aussi "tunnée" par l'artiste et peinte avec une peinture de carrosserie dont les nuances changent en fonction du soleil. Il expose également un portrait inédit de la Princesse, tatouée, qui est tiré en grand format sur aluminium. D'autres oeuvres existantes (tatouages sur vélo, sur toiles,...) sont également présentées pour la première fois au public. Diverses interventions réalisées in situ (dessins sur papier,...) complètent la proposition. L'écriture graphique si singulière de l'artiste prolifère dans tous les espaces sous la forme d'une installation éphémère. Ayant pris de la distance avec le rythme effréné du marché de l'art, Jean-Luc Moerman revendique l'idée de Liberté. Son intervention à Chimay est motivée par le plaisir de faire et du Savoir-faire. À travers des oeuvres qui sont toutes uniques et réalisées exclusivement par sa main, il remet en question la perception actuelle du Travail : "pour gagner sa vie, suffirait-il aujourd'hui simplement de récolter des "like"... ?" Pour Jean-Luc Moerman, le cadre historique du Château, contrairement à la 'white box' de la galerie, souligne le caractère éphémère, organique et mortel des éléments ("Lucrèce et Kate Moss ne sont-elle pas habitées par les mêmes questions ?"). Il utilise le Temps comme medium au même titre que la couleur. Contrairement au contexte contraignant du marché de l'art qui exige une production rapide, dans le cadre de cette invitation à Chimay, Jean-Luc Moerman peut capturer le temps dans ses toiles : les commencer, les laisser reposer, les retravailler avant de les présenter au public. En évoquant la notion du temps, il interroge également la rupture entre le concept d'immédiateté dicté par la société capitaliste et la notion d'éternité promise par les religions.

Château de Chimay
18, rue du Château
B-6460 Chimay
060 21 45 31
www.chateaudechimay.be
secretariat@chateaudechimay.be