Limbourg rejoint les plus beaux villages de Wallonie.

Limbourg Limbourg Limbourg Limbourg Limbourg Limbourg Limbourg Limbourg Limbourg Limbourg Limbourg Limbourg Limbourg Soiron Chassepierre Barbençon Barbençon Chassepierre Chassepierre Chassepierre Chassepierre Chassepierre Mirwart Mirwart Mirwart Mirwart Clermont sur Berwinne Clermont sur Berwinne Clermont sur Berwinne Clermont sur Berwinne Clermont sur Berwinne Clermont sur Berwinne Soiron Soiron Soiron Soiron Soiron

En ce samedi 23 avril 2016, en matinée, l’Assemblée Générale de l’association « Les Plus Beaux Villages de Wallonie » tenue au sein même de l’ancien village fortifié de Limbourg, vestige du duché du même nom a validé officiellement les candidatures reçues afin de rejoindre le prestigieux label. Marque d’un dynamisme qu’il convient d’entretenir sans cesse, quatre villages de caractère rejoignent notre réseau cette année : BARBENÇON (Beaumont), CHASSEPIERRE (Florenville), LIMBOURG (Limbourg) et MIRWART (Saint-Hubert). Désormais, ce sont 28 villages qui font partie des « Plus Beaux Villages de Wallonie ». Localisés aux quatre coins du territoire, ils sont le reflet des richesses patrimoniales et touristiques de notre Wallonie rurale. Chacun de ces Beaux Villages possède sa propre identité, son histoire, son ambiance, sa chaleur, son charme qui fait qu’il est toujours unique pour celui qui y habite ou pour celui qui le visite. En début d’après-midi, présidée par son fondateur Alain Colin, l’Assemblée recevait aussi la visite du ministre du tourisme René Collin et du président du parlement de la communauté germanophone Karl-Heinz Lambertz, venus assister à l’événement de ces nouvelles adhésions. Un moment festif qui permettra aux délégations villageoises de signer la charte de qualité et de recevoir, des mains du Président de l’association, le panneau d’entrée du village. Très honorifique, cette adhésion n’en sera pas pour autant qu’une simple marque de prestige, une banale étiquette que l’on appose pour la forme. Comme le rappelaient opportunément à tour de rôles les orateurs de service, l’octroi du label tient compte à la fois des qualités urbanistiques, paysagères et culturelles des villages concernés «Les critères d’attribution tiennent compte de l’authenticité des villages inscrits au catalogue du patrimoine rural remarquable sous l’angle patrimonial bien sûr, mais aussi en fonction du soutien au monde associatif qui est partie prenante dans une dynamique culturelle qui défend le folklore, les traditions et les saveurs locales. Classé patrimoine exceptionnel de Wallonie, le village de Limbourg-Haut – avec ses remparts, ses pavés, son église, ses habitations en pierre – a reçu le titre de «Plus beau village de Wallonie», en intégrant l’ASBL du même nom – rejoignant ainsi, dans l’arrondissement, Olne, Soiron et Clermont. La candidature de Limbourg s’inscrivait par ailleurs dans une stratégie de développement du tourisme plus large: avec la construction d’un parking à deux pas du village, le Collège espère faciliter l’afflux de visiteurs, tout en maintenant la qualité de vie des villageois. À noter que l’objectif est, à moyen terme, de créer une liaison touristique entre Limbourg-Haut et le centre de Dolhain (place Léon d’Andrimont). Histoire que les curieux découvrent bel et bien l’héritage historique du «Vieux Limbourg»… mais aussi ses alentours.

Pour infos :
Localisés aux quatre coins du territoire, ils sont le reflet des richesses patrimoniales et touristiques de notre Wallonie rurale. Chacun de ces Beaux Villages possède sa propre identité, son histoire, son ambiance, sa chaleur, son charme… qui fait qu’il est toujours unique pour celui qui y habite ou pour celui qui le visite. Ci-dessous, nous vous proposons d’aborder plus particulièrement les spécificités et l’atmosphère de ces quatre villages d’exception !

LIMBOURG - Une nature intacte, un patrimoine exceptionnel
Capitale de l’ancien Duché de Limbourg, forteresse réputée imprenable, l’ancienne place-forte de Limbourg se singularise par sa position stratégique située en bord de Vesdre, entre le bocage hervien et le massif ardennais. S’élevant sur un rocher abrupt, l’ensemble architectural de Limbourg a été inscrit sur la Liste du patrimoine immobilier exceptionnel de Wallonie. Outre le site, de nombreux monuments particuliers sont classés depuis les années 1980. A vous qui désirez fuir la vie trépidante de notre époque, venez flâner sur la Place Saint-Georges et ses galets de Vesdre, riches en souvenirs.
Parcourez les venelles bordées de demeures dont le charme a été préservé avec amour. L’Eglise Saint-Georges, la justice de paix (Arvô), les châteaux, la fontaine de la Vierge et la table de pierre
notamment sont autant d’éléments architecturaux qui vous replongeront au Moyen-Âge. Profitez également des vues splendides sur les alentours et en particulier sur l’Hertogenwald.

BARBENÇON - Terre d'émotion et de pierre séculaire
Berceau des seigneurs de Barbençon, le village était réputé pour son activité verrière et marbrière.
En témoigne une des rues les plus typiques : la rue des Marbriers. Celle-ci, avec le quartier de l’église et du presbytère forment le coeur historique de Barbençon et offrent des maisons de caractère
patrimonial remarquable. L’église Saint Lambert, de style gothique et renaissance, a subi une importante restauration de 1967 à 1975. La tour a été construite en 1720 sur un rez-de-chaussée du 16ème siècle. Côté sud, le portail ogival est surmonté d’une pierre armoriée portant l’écusson des « de Ligne » avec la devise « Tant que dure ». L’intérieur de l’église atteste du riche passé de Barbençon : monuments funéraires des grands maîtres verriers et marbriers, maître-autel, cuve baptismale, … Le jubé supporte un orgue restauré vers 1900. Sous les anciens remparts, véritable lieu de villégiature, le site du Lac de Barbençon, havre de paix et de détente vous offre une terrasse accueillante. Laissez-vous entraîner quelques siècles en arrière à la découverte des fermes historiques : Jette Feuille et ses tours du 17ème siècle, La Bouverie et La Perruque, dépendances de l’ancien château, … Côté folklore, venez vivre le Grand Feu, le dimanche qui suit le mardi-gras.
Ambiance et convivialité assurées ! Que ce soit à pied, à cheval, à vélo, offrez-vous la quiétude de suivre sentiers et chemins balisés pour votre plus grand plaisir !

CHASSEPIERRE - Quand la Semois se met en scène !
Chassepierre doit certainement son nom aux deux mots latins "Casa Petra" qui signifient "maison de pierre". A quatre kilomètres de Florenville, l'adorable petit village de Chassepierre, paradis des peintres, conserve un ensemble architectural intéressant composé de nombreuses maisons des
XVIIIe et XIXe siècles, de l'église Saint-Martin et son cimetière, du presbytère, et de l'ancien moulin banal. L'église de 1702 se dresse au centre du vieux cimetière, elle est pourvue d'une tour à terminaison baroque. A ses côtés, le presbytère s'impose par son volume : bâtisse à double corps et deux niveaux datant de 1790. Il surplombe à l'arrière deux charmantes demeures du XVIIIe siècle construites sur les berges de la Semois. Situé en contrebas de l’église, Le Trou des Fées, témoin exceptionnel des temps géologiques de l'ère tertiaire, est un réseau de galeries souterraines creusées par l’homme dans le cron (roche calcaire). Elles se prolongent sous les fondations de l'ancien moulin et rejoignent le presbytère où elles se confondent avec les caves. "Le Trou des Fées" ainsi que les ruines du moulin sont restaurés et intégrés dans un circuit de visite. Ce moulin dit banal est aménagé de manière à recevoir des manifestations théâtrales, musicales ou autres. La route Florenville-Bouillon, à hauteur de Chassepierre, domine le village de quelque cinquante mètres. A cet endroit, elle offre un magnifique panorama, formé d'une des plus gracieuses boucles de la Semois, ainsi qu'une vue caractéristique sur la première cuesta particulièrement abrupte. Chaque dimanche matin, le marché fermier prend place au coeur du village.

MIRWART- Un château bercé par un écrin de verdure
Mirwart est un petit village pittoresque que le temps semble avoir épargné. Confortablement installé dans son écrin de verdure, Mirwart n’est entouré que de forêts. Fermettes et anciennes fermes ont su garder dans ce paysage vert leurs caractéristiques ancestrales : colombages, vielles pierres et vieilles briques sont encore aujourd’hui l’apanage du patrimoine bâti. La rue principale mène au Château. Imposant mais humble, ce bâtiment aujourd’hui classé est présent depuis le Moyen-Age.
Doté d’un historique rocambolesque, il a été mainte fois abimé par des guerres et des révolutions mais a toujours été reconstruit et amélioré. Sur un éperon rocheux, il surplombe la Lomme, cours d’eau à la fois paisible et tortueux. Au bas du village, lovés contre les forêts, apparaissent les étangs piscicoles du Domaine Provincial. Spécialement aménagés, ils permettent aux visiteurs d’appréhender la faune et la flore présentent en nombre au bord de l’eau. En saison, il ne sera pas impossible de voir quelques cannes à pêche disséminées par ci, par-là. La statue du Semeur, emblème local réalisé par un artiste du cru saluera les passants à côté de l’Eglise. Incontournable, il est la marque de fabrique de la bière locale « Le Semeur ». Bien plus petit que l’édifice religieux auquel il est accolé, il apporte une touche humaine dans ce petit village reculé. Ce mélange de vieille architecture, de vieilles pierres et d’un cadre 100% nature ne peut que ravir les amateurs
d’authenticité.

François DETRY

© François DETRY
Lien vers tous les reportages de François DETRY