Vincent Pagé à "Jardin-Passion", à Namur

Bw Pixel Tronches de Vie Quelle Energie Au FIFF, pour les Enfants Aux Medievales de la Citadelle En Costume historique Bar du Jardin Passion En Clown . vincentpage.be Xavier Diskeuve. "L'Avenir"

Après avoir tourné un peu partout en Wallonie et à Bruxelles avec «C’est ma Tournée» (plus de 170 représentations), un spectacle largement inspiré de son métier de facteur, le comédien local Vincent Pagé, nous revient avec un nouveau «seul en scène», "Tronches de Vie".

Présenté, depuis le 13 octobre denier, à 20 h 30, au "Théâtre Jardin Passion", sis à l'arrière de la gare ferroviaire de Namur, au N° 39 de la rue Marie Henriette, ce spectacle, coécrit par Vincent Pagé et Xavier Diskeuve, est le fruit d’une connivence longuement mûrie entre nos deux compères namurois.

Mis en scène par un 3ème Namurois, Christophe Challe, ce spectacle, construit autour d’une dizaine de tableaux plus cocasses et prosaïques les uns que les autres, nous entraîne dans un authentique périple en "absurdie". Avec la verve truculente qu’on lui connaît, Vincent Pagé, qui, quelques jours plus tôt, animait encore une activité "live" du "FIFF", tente, ici, de répondre à quelques-unes des questions existentielles que nous sommes, parfois, amenés à nous poser.

Alors que le nombreux public prend place dans la salle, un écran nous emmène, en noir et blanc, dans les coulisses de "Tronches de Vie". Dans sa loge, debout devant un miroir, Vincent ébouriffe ses cheveux, nettoie les verre de ses lunettes, boit quelques gorgées, revêt son pantalon de scène, se concentre, ...

Et "paf", sur une musique hollywoodienne, l'incredible" (comme écrit dans le texte de la pièce) acteur, muni de ses 29 dents (sic), entre en scène, s'excusant de n'être pas George Clooney, mais simplement Vincent Pagé, ce qui, en soi, est déjà tout un programme.

Débutant au sein de la "petite république indépendante du parc à containers" (sic), son spectacle se termine sur la lune... Ah "si les astronautes avaient été Wallons", nous confie-t-il! ... ... ...

Evoquant l'utilité d'une "spermothèque",(sic), il nous questionne: «Y a-t-il plus beau cadeau d’anniversaire à faire à son épouse qu’une vasectomie?». S'étant inquiété d'avoir dû faire "son deuil de mâle reproducteur", il finit par se réjouir de ses capacités retrouvées: "alleluia, la bête revit" (sic)!

... Devenant serveur dans un restaurant asiatique, il se demande à quoi peut servir la recherche d'un nom élaboré - allant de la "Fontaine de Jade" à la "Cité du Dragon", en passant par le "Bouddha gourmand" ou les "Délices de Chine" -, si l'on ne retient, en fait, que le fait de profiter d'un repas ... "au Chinois", à moins que l'on voyage, de plats en plats, du traditionnel "Bonjourno" jusqu'à l' "Amaretto de la Casa", attablé dans un resto italien? ...

Dans "Tronches de Vie", quoique "seul en scène", Vincent nous donne l'impression, avec une folle énergie, de nous confronter à une foule de personnages bien typés.

... Assurément, qu'il soit votre facteur au quotidien, que vous l'ayez déjà vu sur scène ou croisé dans les rues de "Namur en Mai" ou durant les "Médiévales" de la Citadelle, costumé en clown ou en habits de différentes époques, Vincent recueille toujours le même succès! ...

Et, assurément, au niveau de l'écriture, il forme un tandem idéal avec Xavier Diskeuve, présent au sein de l'équipe du quotidien "Vers l'Avenir", dès 1985, pour lequel il couvre son 1er "Festival de Cannes", après avoir effectué un stage de journalisme auprès de Philippe Reynaerts, l'ancien "Monsieur Cinéma" de la "RTBF", avant de devenir critique de cinéma à l'occasion de la 1ère édition du "FIFF" ("Festival International du Film Francophone"), à Namur, en 1986.

Auteur de nouvelles et de pièces de théâtre, ainsi que scénariste, depuis 2007, de "Votez pour moi", pour la radio "Bel RTL", il a, entre-temps, continué à progresser dans le monde du cinéma, obtenant 3 prix (du Public, de la "CFB" et de "La Deux") au "Brussels Short Film Festival" 2004, pour "Mon Cousin Jacques", son 2ème court-métrage, avant de recevoir, en 2006, pour "Révolution", le Prix des Courts-Métrages, tant au 30ème "Festival des Films du Monde", à Montréal, qu'au "FIFF", à Namur, où ce Prix est décerné par le Jury de la "Communauté française de Belgique" ("CFB"). Enfin, en 2014, il est de nouveau à l'affiche du Festival namurois, avec son 1er long-métrage, "Jacques a vu"(87').

Quant au scénariste de "Tronches de Vie", Christophe Challe, diplômé en interprétation dramatique de l’ "IAD" ("Institut des Arts de Diffusion"), licencié en études théâtrales du "CET" ("Centre d’Etudes Théâtrales de l’UCL"), à Louvain-la-Neuve, il est, désormais, chargé de la programmation "Jeune Public" et de la coordination des ateliers créatifs, au "Centre Culturel", à Ciney, travaillant, depuis 2009, comme animateur au "Centre d’Expression et de Créativité" du "Théâtre Royal de Namur".

Toujours à Namur, il preste, régulièrement, pour la "Compagnie Victor B" et participe, en tant que metteur en scène et comédien, aux créations du "Théâtre des Zygomars", étant l'un des membres fondateurs du "Théâtre Jardin-Passion", où il anima, durant plusieurs années, des cours d’art dramatique et d’improvisation théâtrale.

... De retour dans ce lieu hors du commun, notamment à l'intention de ceux qui ne l'ont pas encore découvert, ne manquez pas de découvrir le bar-salle d'attente du "Théâtre Jardin Passion", ses anciens lustres, son mobilier des années '50/'60, ses affiches géantes de "Fanfan la Tulipe", du "Cirque Plume", de "Namur en Mai", ... Prochain spectacle, du 03 au 12 novembre, à 20h.30: "Sur Mâle(s)", de et avec Julien Bleitrach, Johan Lescure et Alexandre Moisescot. Pour le programme détaillé de la saison ou toute réservation, compulsez: www.theatrejardinpassion.be.

A souligner, l'organisation originale de "Rencontres gourmandes", avec la participation, durant cette saison théâtrale, de 9 restaurants de notre région. Le prochain rendez-vous, en prélude au spectacle de 20h.30, est fixé au 04 novembre, à 18h., avec la présence de Stavros Partsafas, le chef coq, d'origine grecque, de l' "Empreinte belge" (www.socook.be). Le nombre de convives étant limité à 30, la réservation, via le site ou par téléphone, est obligatoire. Le prix du repas est de 25€, incluant un apéro et un plat du chef.

Lors de la 1ère de "Tronches de Vie", le 13 octobre, nous notions, outre la présence discrète d'Eliane Tillieux, Ministre régionale de l'emploi et de la formation, et celle d'un autre restaurateur, Dominique Renson, du renommé "Temps des Cerises" (www.cerises.be), qui sera, quant à lui, au programme des "Rencontres gourmandes" du 29 mars 2017, précédant la 1ère de "Vive Bouchon", de Jean Dell et Gérard Sibleyras.

Notons encore la meilleure visibilité extérieure du "Théâtre Jardin Passion", la présence, depuis le mois de juin, d'une enseigne monumentale, authentique installation artistique, composée de cubes lumineux et colorés tournant sur eux-mêmes. Outre une appréciable aide financière de la Ville de Namur, dans le cadre du projet "Namur Confluent Culture", elle fut réalisée grâces aux dons de fidèles spectateurs, via une campagne participative de financement ayant obtenu un franc succès, permettant ainsi au projet culturel de poursuivre la constante évolution de cet accueillant théâtre, qui, fondé en 1995, ne reçut une 1ère subvention, qu'en ... 2016, grâce à Joëlle Milquet, Ministre régionale de la Culture, de l'Education et de l'Enfance, de 2014 à 2016.

Repérez donc bien vite cette enseigne lumineuse, vous invitant à vivre ces quelques moments de bonheur dont nous avons tous infiniment besoin, ... n'est-ce pas, Vincent, toi dont la tournée de "Tronches de Vie" se poursuit à Meux (02/12), Gelbressée (14/01/2017), Mazy (17/03), Floreffe (21/04), ...

Yves Calbert.