Christine Gaspard

Le Fils de Jules , le livre de  Christine Gaspard  Christine Gaspard La Vengeance des Circassiens

Une jeune auteure arrive à maturité (troisième roman mais le premier dans une maison d'édition qui exporte) et lance son roman Le Fils de Jules via une start-up de l'édition à vocation internationale.
Flamingo édition dont la moitié des auteurs sont français et qui exporte jusqu'à Tahiti voir quelques articles sur les auteurs Flamingo est heureux de publier ce roman, "Le fils de Jules"... et dans deux jours lancé au Canada chez Archambault.
Le Fils de Jules: Christine Gaspard (Auteur) Paru en juillet 2017.

Le Fils de Jules
"Belgique, mai 1999. Théodore Carnelier tente de surmonter le deuil causé par la mort de sa mère. Une solution : reprendre ses cours en Angleterre là où il les a laissés. Londres, juin 1999. De l’autre côté de la Manche, Harry Flathouse et Jake Baker, agents à Scotland Yard, traquent un serial killer qui décore le visage de ses victimes d’un hortensia blanc. Et si les aventures de ces trois hommes se résumaient en une seule et même histoire ?"
• Déja disponible à la Fnac

La Vengeance des Circassiens: Christine Gaspard (Auteur) Paru en octobre 2014
Au crépuscule de sa vie, Léon Boisardin, barbon solitaire, dévoile son intention de soulever le mystère autour du "clan des circassiens", quatre individus qui ont semé la terreur par une série de meurtres non élucidés, dont il prétend avoir découvert l'identité. Il promet de révéler l'entièreté de ses connaissances à une personne qui en aurait l'exclusivité.
Dans ce contexte aussi mystérieux que glauque apparait Cléa, jeune journaliste sélectionnée parmi une myriade de candidatures. Pendant des mois, au fil des rencontres crispantes avec son pseudo-confident, elle tentera de démêler le vrai du faux. Un huit-clos durant lequel elle découvrira qu'un mystère peut en cacher bien d'autres.
• La Vengeance des Circassiens (Christine Gaspard) article de René Dislaire du 28/03/2014

Christine GASPARD, poésie et roman : les envies d'écrire ...
À 24 ans, Christine GASPARD publiait "La Vengeance des Circassiens", un thriller qui aborde l'histoire d'une rencontre en huis clos entre une jeune fille et un vieillard. Le tout sur fond d'une enquête policière non élucidée, vieille de plusieurs décennies, qui se rapporte à l'univers du cirque et plus particulièrement des clowns.
Christine est diplômée en journalisme à l'ULB depuis 2012, mais c'est bien partager sa passion de l'écriture et donner envie de lire et d'écrire qui nourrit ses ambitions avec déjà un troisième roman en préparation.
La jeune fille licenciée en communication ne compte donc pas s'arrêter là ... Son style évolue. Forte de l'expérience acquise et des encouragements d'Amélie Nothomb, Christine trouve l'inspiration assez rapidement ... De quoi réjouir les lecteurs luxembourgeois et affirmer que Bastogne est un véritable terreau de romanciers.
Cette jeune Bastognarde n'en est pas à son premier essai puisqu'à 15 ans, elle écrivait déjà son premier roman " L'Arme de Verre ", publié quatre ans plus tard.

~~~~~~~~
Présentation
Christine Gaspard est née en juin 1989 à Bastogne, dans la province de Luxembourg. Après trois années de bachelier en Information et communication à l’Université de Liège, elle clôture son parcours scolaire par un master en Journalisme à l’Université de Bruxelles et un mémoire de fin d’études sur le Slam de poésie en Europe francophone. Après plusieurs formations et expériences professionnelles, elle occupe actuellement un poste de Responsable de projets en Communication dans une ASBL à Libramont. Elle rédige également des articles pour l’Avenir du Luxembourg.
Christine Gaspard écrit son premier roman (L’Arme de verre » à l’âge de 15 ans. Il sera publié quatre ans plus tard, suivi, en 2013, de son second roman (La Vengeance des Circassiens). En octobre 2014, elle participe à la cérémonie des Godefroid en tant que finaliste pour le prix « Godfroid Jeune » à Bertrix.
La publication de ses deux premiers romans lui ont permis de belles rencontres : Amélie Nothomb, de qui elle a reçu les encouragements, ainsi que le Roi Philippe et la Reine Mathilde lors de leur visite royale à Libin, en septembre 2016. Mais également la participation à plusieurs foires du livre, dont celle de Bruxelles à deux reprises.
En 2017, Christine Gaspard sort « Le Fils de Jules », son troisième roman publié aux éditions Flamingo. Il s’agit d’un premier tome, dont le second est en cours d’écriture.

L’Arme de verre
Le premier roman de Christine Gaspard est écrit en 2005 (à 16 ans). Il reste plusieurs années dans le fond d’un tiroir avant d’être ressorti et publié aux éditions Impribeau/MemoryPress. Ce premier essai aborde l’histoire d’une danseuse en reconversion, tourmentée par son passé et harcelée par quatre individus. Un récit écrit à la première personne qui explore les différentes facettes des personnages et de leurs actions.
La Vengeance des Circassiens
Après une pause de plusieurs années, le second roman de Christine Gaspard est édité en 2013 aux éditions Azimuts, à Herstal. Ce second roman retrace une la rencontre entre Léon Boisardon, un vieillard solitaire au crépuscule de sa vie, et une jeune journaliste, prénommée Cléa. Des mois de rencontres basées sur les révélations de Léon au sujet du « clan des circassiens », quatre individus qui ont semé la terreur par une série de meurtres non élucidés il y a plusieurs dizaines d’années, et dont il prétend avoir découvert l’identité. Un huit-clos durant lequel Cléa découvrira qu’un mystère peut en cacher bien d’autres.
Le Fils de Jules
Avec « Le Fils de Jules », Christine Gaspard réalise l’un de ses objectifs : publier dans une maison d’édition au premier sens du terme (les deux premiers ayant été publiés à compte d’auteur). La jeune auteure publie ainsi chez Flamingo éditions, une « start-up » à vocation internationale, dont la moitié des auteurs sont français. Ce récit aborde le déroulement d’une enquête policière suivie en parallèle : d’un côté, le parcours du meurtrier ; de l’autre, celui des enquêteurs.
« Belgique, mai 1999. Théodore Carnelier tente de surmonter le deuil causé par la mort de sa mère. Une solution : reprendre ses cours en Angleterre là où il les a laissés. Londres, juin 1999. De l’autre côté de la Manche, Harry Flathouse et Jake Baker, agents à Scotland Yard, traquent un serial killer qui décore le visage de ses victimes d’un hortensia blanc. Et si les aventures de ces trois hommes se résumaient en une seule et même histoire ? »
Une version numérique est sortie dans le courant du mois de juillet 2017 et est disponible sur la majorité des plateformes de téléchargement (Kindle, Kobo, Fnac, Archambault, Apple Store, Google Play…). La version papier, quant à elle, est prévue pour le mois d’octobre 2017.