L’ennui – Aphorismes

Le bocal de l'ennui.

Thème de l’ennui – Aphorismes, expressions, sentences
L’ennui. Les emmerdes. Ou la suave délectation d’une vie où il ne se passe rien. En quelques formules, cela donne....
*
Le Bolero de Ravel
Ce bel ennui
Qui mal finit
*
L’ennui
Pour les i majuscules
Est ne n’avoir point de points sur les i
*
Sache que de nous deux
J’ai été le premier
À m’ennuyer après toi
*
Je m' présente
Je m'appelle Ennui
Et j'vais pas y passer la nuit
*
Transgresser est un plaisir
Tout vide juridique
Un ennui
*
René et Perpétue convolent -
Mon télégramme
Leur dit bonjour l’ennui
*
Un samedi
Sans enterrement
Est d'un mortel ennui
*
L’ennui avec Trump
C’est
Qu’il tient ses promesses
*
La lampe du Saint-Sacrement
C’est l’Internationale
De l’ennui
*
Sois sage ô mon cœur
Et simule
L’ennui
*
Qui sème des soucis
Récolte des ennuis
*
Plage nudiste
Toutes aussi monotones.
Quel ennui !
*
Sois poli
Cultive l’ennui
*
Qui c’est qui pousse les femmes
À balancer leur porc
Sinon l’ennui
*
Doux ennui
Quand le silence
Ne fait pas de bruit
*
Toutes les Ferrari sont rouges
C’est à mourir d’ennui
Disait Schumi
*
IKEA prit l’ennui
Puis le rompit
Avec au sol des flèches
*
Et Dieu créa la femme
Autrement dit
Les ennuis
*
Ils s’en sont allés
Plus rien à faire
Enfin l’ennui
*
J’aime le temps perdu
Et l’odeur
Surannée de l’ennui
*
Je vois le jour qui tombe
Le soleil avec lui
Vive l’ennui
*
L’ennui naquit
Pour offrir aux riches
Un jeu gratuit
*
René Dislaire © Houffalize, le 27 février 2018

Note sur la paternité de ces aphorismes. C’est dans le cadre d’un exercice littéraire ludique, en 100 minutes, le 27 févier 2018, qu’ont été écrits ces aphorismes, tous originaux.
Si vous faites usage de l’un d’eux, merci de citer l’auteur.
Il s’agissait de s’exprimer en « petits poèmes extrêmement brefs » sur le thème imposé de l’ennui.

Présentation. L’ennui, c’est le plaisir si bien décrit par Proust d’une vie où il ne se passe rien, la tristesse que saluait Sagan dans son premier roman, le farniente d’un héros de Moravia. Ou alors c’est les emmerdes, dont Aznavour n’a pas le monopole.