ELMS 4 Heures de Spa-Francorchamps : la pluie écourte la course.

Photos Patrick Davin Photos Patrick Davin Photos Patrick Davin Photos Patrick Davin Photos Patrick Davin Photos Patrick Davin Photos Patrick Davin Photos Patrick Davin Photos Patrick Davin Photos Patrick Davin Photos Patrick Davin Photos Patrick Davin Photos Patrick Davin Photos Patrick Davin

ELMS 4 Heures de Spa-Francorchamps : la pluie écourte la course.
Avancé en raison des pluies importantes annoncées sur les Ardennes le dimanche, le départ des 4 Heures de Spa ELMS a été donné sous régime de voiture de sécurité. Et comme on pouvait le craindre, les périodes de drapeaux verts ont été de trop courtes durées, plusieurs incidents - aucun grave heureusement - renvoyant régulièrement en piste la Safety Car. Alors que le cap des 2 heures de course venait d'être passé, la pluie gagnait encore en intensité, et la Direction de Course sortait le drapeau rouge... pour finalement déclarer l'épreuve terminée quelques minutes plus tard ! Frustrant, bien sûr, mais dans de telles conditions, il fallait raison garder. C'est donc les bolides restés sur la piste au moment de l'arrêt de l'épreuve qui ont tiré les marrons du feu. United Autosports, l'équipe de Zak Brown, a surgi avec la Ligier JSP217 #22, pilotée par un Philip Hansen ayant rapidement cédé le volant à Filipe Albuquerque, tout simplement magique dans ces conditions ! Première victoire cette saison pour le team US, qui a devancé l'Oreca Dragonspeed #21 de Hedman-Hanley-Lapierre et la Ligier Panis Barthez Compétition #21 de Buret-Canal-Stevens. Quant à l'Oreca G-Drive Racing #26 de Rusinov-Pizzitola-Vergne, qui avait décroché la pole, elle a connu une progression délicate, Andrea Pizzitola commettant quelques erreurs sur cette piste délicate, avant de céder le volant à un Jean-Eric Vergne qui a sans doute voulu trop en faire, bousculant au passage la Porsche Proton Competition #77 de Christian Ried, qui finissait par emboutir la Ligier EuroInternational #12 de Dayson à la Chicane ! Vergne écopait d'un Stop & Go de 2 minutes, qu'il ne purgeait jamais en raison de l'arrêt de la course. Mais même renvoyée en 14ème position du classement général, l'Oreca G-Drive décrochait le titre ELMS 2018, alors que la course de Portimao figure encore au programme. En LMP3, comme la veille en Michelin Le Mans Cup, on a vu un Antonin Borga étincelant au volant de la Ligier JS P3 Cool Racing #4... avant qu'un pit-stop peu avant l'interruption de la course ne scelle son sort. Et c'est... United Autosports qui faisait une fois encore irruption, avec la Ligier #2 de John Falb et Scott Andrews, devant la Ligier RLR Msport #15 de Farano-Van Uytert-Garofall et la Ligier 360 Racing #6 de Woodward-Kaiser. Enfin, en LM GTE, Porsche concrétise grâce à la 911 RSR Ebimotors d'un excellent Riccardo Pera, associé à Babini et Curtis, qui a devancé la Ferrari Spirit of Race #55 de Cameron-Griffin-Scott et la Porsche 911 RSR Proton Competition #88 de Roda-Roda-Cairoli. (Com. et Patrick Davin)