Évoquer l'horreur de la guerre à travers la douceur d'un conte : La route de la vie

écrit par VandenHende
le 24/03/2018
Évoquer l'horreur de la guerre à travers la douceur d'un conte : La route de la vie

URSS, 1941. La vie d’Olenka bascule lorsque les troupes nazies envahissent l’Union soviétique et assiègent la ville de Leningrad. La petite fille de huit ans perd alors ses parents et son frère et trouve refuge dans son appartement en ruines. Vivant désormais seule avec son chien, Olenka survit tant bien que mal à la faim et au gel, et s’évade en faisant vibrer les cordes de son violon. Un jour, elle rencontre en rêve un mystérieux aigle à deux têtes qui lui explique que la ville entière est sous le joug d’une malédiction. Seule la musique d’Olenka est capable de dissoudre le charme de glace qui a piégé la Déesse de la vie, avec tous les habitants de Leningrad. Mais quel sera le prix à payer pour Olenka ?
Entre Jonas Fink et Le Pianiste, La Route de la vie est un conte de fée qui mêle avec poésie histoire et fantastique, reconstituant le drame de la guerre à travers les yeux d’un enfant. Où se termine la réalité et où commence l’imaginaire ?

Scénariste Giovanna Furio
Dessinateur Marco Nizzoli
Format : 240 x 320 mm
72 pages
Façonnage : Cartonné
EAN/ISBN : 9782344005958
Prix : 15.50 €

  • Évoquer l'horreur de la guerre à travers la douceur d'un conte : La route de la vie
299 lectures
Portrait de VandenHende
Van den Hende"