Grande Armée et Gilets jaunes

Gilets jaunes devant l'Arc de Triomphe, Champs Elysees. La Grande Armee (Napoleon). La Grande Armee (Napoleon). Les Gilets jaunes remontent les Champs Elysees. Gilets jaunes "comme des gugusses qui foutent le feu aux autobus" (Renaud).

Grande Armée et Gilets jaunes
01.12.2018. Télévision. Cela devient une attraction que de regarder en continu les gilets jaunes et les casseurs chaque samedi sur les chaînes françaises. Une curiosité morbide, perverse, pathologique.
Il y a une chose qui « échappe » aux Français mais pas aux étrangers surtout vivant du côté belge de Quiévrain.
Je regarde la télé et j'entends 10 ou 20 fois l’heure citer l'avenue de la Grande armée comme si c'était l'avenue des roses blanches de Corfou ou autre appellation à la signification anodine.
Or dans toute l'Europe "hors-Hexagone" la Grande Armée évoque un homme, un pays, une nation qui ont mis l'Europe à feu et à sang de Waterloo à Moscou. Oui, à feu et à sang.
Drôle de nom, drôle de référence que cette armée de hors-la-loi sanguinaire pour conduire à l'Arc de Triomphe.
Et c'est les mêmes habitants européens non français qui sont visés quand les champions des valeurs républicaines vocifèrent en toutes occasions, joyeuses ou dramatiques ou neutres, à l'unisson : qu'un sang impur abreuve nos sillons. Y compris le président lors de la finale de la Coupe du monde de football, bras dessus bras dessous avec son homologue croate.
Messieurs les Français, vous chantez ces paroles barbares anachroniques avec tant d'innocence que l'on a pu voir (et être choqué dans mon cas, mais ce n’est le cas d’aucun d’entre vous sinon il y aurait eu des commentaires) Emmanuel Macron prononcer cet appel à abreuver les sillons d'un sang impur sur l’esplanade du Louvre, donnant la main aux enfants de sa femme lors de la célébration de sa victoire présidentielle devant la grande foule en liesse et souriant, oui, souriant benoîtement à un groupe situé face à lui vers la gauche.
Et Pujadas badin disait toujours avec le sourire il y a quelques jours devant les Gilets jaunes: avoir coupé la tête au roi ça fait partie de notre Histoire. Tout juste s'il n'a pas ajouté "et nous en sommes fiers".
Or à peu près tous les voisins de la France actuelle vivent… royalement dans une monarchie : Espagne, Luxembourg, Belgique, Royaume-Uni, Pays-Bas et tous les pays scandinaves.
Qu’un sang impur abreuve nos sillons psalmodiait un groupe de jeunes enfants le 14 juillet 2016, à la demande du président Hollande précisaient les commentateurs. Quelques heures plus tard, l’État Islamique répondait, comme à une provocation : c’était plus de cent morts sur la Promenade des Anglais à Nice. Quelques jours avant le Bataclan.

René Dislaire © Houffalize, le 1er décembre 2018

Du même auteur : Liens vers les publications de l’auteur en 2018
* Cliquer ici