Houffalize. Le nouveau Spar

écrit par ReneDislaire
le 13/06/2018

Houffalize. Le nouveau Spar
Chère maman,
On vient d’ouvrir le nouveau Spar.
Ils ont abattu le garage de chez Julien Grogna.
Ce n’est plus Henriette et sa fille Renée Cornet qui tiennent le commerce.
Et aussi, il n’y a plus de sonnette quand on pousse la porte.
D’ailleurs on ne pousse plus la porte, elle s’ouvre toute seule.
Le patron il s’appelle Marc, c’est un coureur de marathon, souvent on n'a pas le temps de le voir passer.
Le magasin est plus grand qu’avant.
Dans les rayons il y a des dizaines de sauces pour les barbecues.
Des pizzas surgelées de toutes les sortes.
Et même on voit des plats complets préparés traiteur viande ou poisson/purée/légumes à réchauffer au micro-ondes.
L’américain aussi est en barquette, son vrai nom c'est martino.
On vend de la Chouffe et de la Lupulus, des bières d’Achouffe et de Bovigny, je te demande un peu.
Il y a du papier de cabinet par paquets de 16 rouleaux: des qui sentent l'huile de karité avec des fleurs bleues pour le dimanche, et des Boni bon marché pour la semaine.
Tout est bio. Qu’on dit. Les préservatifs, pas si sûr.
On vend de la parapharmacie, par exemple du sparadrap. Normal, on est au Spar. Mais pour être remboursé de la mutuelle il faut toujours aller chez Mativa. La mutuelle, ce n'est plus Ludo Collin, c'est chez Mimie Vuidar qui ça fait longtemps qu'elle a fini merceriserie. C'est une étrangère qui vient de Bastogne et qui me dit "vous".
Pour les bananes du Spar elles sont équitables, ce n'est plus comme avant.
Le savon pour la lessive c’est comme des boules de chicklet remplies de liquide bleu cachées dans des tupperwares pour ne pas que les enfants les mangent. Même que c'est écrit en grec de faire attention.
Il y a toujours des pommes et des poires de la région de Tirlemont ; toute l’année aussi il y a des avocats, eux ils viennent en avion.
C’est fini depuis longtemps les prix « vedette » du samedi ; des « promo » et "des prix choc" c’est tous les jours.
Les puces Lycamobile les jeunes en achètent pour téléphoner de partout sauf si on conduit une auto. Elles sont près des caisses, qu'on ne les vole pas.
Il y a beaucoup de lapin en boîte mais rien que pour les chats, car c’est devenu hors de prix le lapin pour les gens.
Plus personne ne parle le wallon, c’est remplacé par le flamand; heureusement qu'ils sont gentils parce que ils sont plus grands et plus forts que nous autres.
Tout le monde est filmé, on n’y fait plus attention. d'ailleurs les hommes ne se rasent presque plus et les femmes se coiffent pour faire semblant qu'elles ne se coiffent pas.
Depuis longtemps on paie en euros et avec des cartes de crédit. Encore autrement comme des hiéroglyphes mais ce n'est pas de mon âge.

Page 2.
Mais il ne faut pas croire que tout a changé depuis le temps d’Henriette et Renée Cornet.
Par exemple j’ai trouvé des alphabets Soubry pour écrire mon nom en mangeant ma soupe sur le bord de l'assiette.
Et aussi le sourire de la caissière.
Tout le monde est content.
Ton fils, René.
PS. Le fils de Gérard Mathurin a repris, ils ont aussi fort agrandi leur magasin et ce n’est plus le comptoir en zinc de quand c’était Robert.
PS. Marie Dubru a arrêté les saucisses mais pas le reste et on l’appelle toujours comme ça.

René Dislaire © Houffalize, le 13 juin 2018.

Présentation. Une courte rêverie dans un magasin qu’on inaugure, ça peut couvrir toute une vie. Ici, un nouveau Spar, du groupe Colruyt.

Du même auteur : Liens vers les publications de l’auteur
* Cliquer ici
===================

1005 lectures
Portrait de ReneDislaire
René Dislaire