Houffalize. Touristes : truies et porcs, salut !

Un qu'on a des chances de revoir l'an prochain... Sous les maillots les gourdes... Impossible trouver mieux pour illustrer le double sens de gourde. L'an prochain?

Houffalize. Ohé! Touristes : truies et porcs, salut !
Relevé le 22 avril 2018, trois heures après le passage de la course Liège-Bastogne-Liège :
« Quel impact positif de voir notre commune traversée par (…) liège bastogne liège ? Mise (sic) à pars (sic) les crasses laissée (sic) par leur passage!!!Toutes les gourdes jetées par les cyclistes qui va les ramasser? Mnt y a pas que les coureur (sic) en causes (sic) même les touristes eux mêmes sont des PORCS »

Une publication qui tient la route
Comment une telle publication peut-elle tenir depuis plus de 24 heures dans le site facebook partagé par plus de mille Houffalois, lieu d’échange et de convivialité des habitants, y compris des nombreux néerlandophones moteurs de la vie touristique et autres résidents du nord ?
Un seul des mots tels que relevés par un « (sic) » suffirait à démontrer qu’une publicité pour une banque dans les courriels provient de présumés escrocs.
Le mot « PORCS » tel qu’écrit suffirait à en empêcher la publication dans un forum d’un certain niveau : les lettres capitales dénotent qu’on a affaire à tout le moins à un impulsif dans un état second qui ne sait pas maîtriser ses nerfs. Ou à un extrémiste écervelé qui va affirmer qu’à Bierset les demandeurs d’asile reçoivent 48 euros d’argent de poche par jour. D’ailleurs, n’est-on pas dans le délire-délit de xénophobie ?

Des porcs et des truies
Pour revenir à notre titre, à notre époque de l’écriture inclusive, puisque le mot touriste comprend les gens des deux sexes, il conviendrait d’écrire clairement PORC.TRUIES à propos de nos hôtes.
Comment un des deux administrateurs, néerlandophone patron d’un établissement HORECA n’a-t-il pas exercé son droit de retrait d’initiative ou sur la pression d’un des responsables, public ou privé, du tourisme local?
Nous pouvons tous constater que l’auteur de la publication est un habitué de ce genre d’avatar…

L’idée du lancer de gourdes
Quant à empêcher les cyclistes de lancer leurs gourdes, va-t-on interdire à St-Roch les lancers de gourdes parce cela risquerait d’éveiller chez les Houffalois le goût d’un nouveau sport, comparable à celui des lancers de nains (désolé, pas pu m’empêcher…)?

Liège-Bastogne-Liège : élément de notre patrimoine
Bien dit par un commentaire d’un membre du groupe houffalois.
Chaque commune traversée en retire un titre de gloire, de cette course.
La chaussée de Houffalize à Bastogne s’ouvre à un rond-point en hommage aux centaines de concurrents qui ont bravé la « Old lady ». C’est un honneur que cette association.
La commune d’Aywaille a installé une plaque au sommet de la Redoute.
Pourquoi pas ne faire mention à St-Roch qu’on est au sommet de la côte au plus fort pourcentage d’une des quatre plus importantes courses en ligne du monde ?

"N'en peuvent rien, les Houffalois, 'sont tombés dedans..."
Dans mon précédent article, j’ai peiné à trouver, à propos de la course, les mots engouement s'agissant des Houffalois et renom s’agissant de Houffalize.
Oui, sportif ou pas, bouffeur ou pas de curé, homme ou femme, babyboomer ou octo, pour ou moins pour le maïeur, tu es de Houffalize si… tu es tombé dans Liège-Bastogne-Liège enfant.
Et si tu es fier de constater d’année en année l’accroissement du renom de ta ville par la médiatisation de sa côte St-Roch.
Et s’il te plait de respirer avec le printemps revenu l’air qu’ont respiré Ferdi Kübler, Rik Van Looy, Eddy Merckx, Frederico Bahamontès, Jacques Anquetil, Raymond Impanis, Charly Gaul et autres Philippe Gilbert.
Et si tu ne perçois qu’à peine quelques gourdes sur les bas-côtés de notre poggio ; ce n’est même pas un dégât collatéral, c’est un épiphénomène.

René Dislaire © Houffalize, le 23 avril 2018
======================================
Du même auteur : Liens vers des publications de l’auteur
* Cliquer ici
======================================
Présentation. Au feu, les pompiers ! Quelques gourdes pourraient supprimer le passage de Liège-Bastogne-Liège à Houffalize.