Houffalize. Un désert de politiques

écrit par ReneDislaire
le 11/04/2018
Qui? My name is Nobody.

Houffalize. Un désert de politiques
Une affirmation. Parce que c’est un constat. Politiques dans le sens d’hommes supra communaux patentés, aux mandats rémunérés, bien entendu.
Dans un article précédent, nous nous sommes référés à une analyse selon laquelle il ne manquerait rien à Houffalize dans le domaine du bien-être, du socioéconomique. Mais ailleurs ? Dans l’immatériel ?

C'est comme une Belgique sans prix Nobel
Une commune de 5 à 6 mille habitants qui n’a jamais eu de mandataire public plus haut que bourgmestre depuis 50 ans, c’est un peu comme un pays de 10 millions d’habitants dont aucune université n’aurait envoyé un des siens au Prix Nobel.
La Belgique a fourni 5 prix Nobel depuis 1968, après notre voisin hutois le Père Pire encore universellement apprécié, en 1958.
Houffalize n’a plus envoyé de mandataire patenté du niveau égal ou supérieur à député depuis bien avant 68. Deux générations. Les gens de 70 ans n’ont jamais eu l’occasion de voter pour l’un d’eux.
Nous avons une hypothèse bien personnelle pour en expliquer les raisons. Une autre fois.

Commençons par ces constatations
Les communes circonvoisines
, contiguës (notre mémoire étant peut-être la meilleure source au pied levé... Pardon s’il y a des lacunes).
Gouvy a eu successivement un député permanent (provincial) et un sénateur questeur en la même personne : Jean Bock. >5.000 h. à partir de 2012
Vielsalm a eu trois députés. L’un national, Marcel Remacle ; le deuxième régional, Jacques Gennen ; le troisième permanent (provincial), Bernard Caprasse. >7.000 h.
Manhay, canton de La Roche, a eu un député permanent (provincial), Aimé Gillard. <4.000 h.
Manhay a eu également un sénateur, plusieurs fois ministre régalien national, puis député Européen et ministre d’État, Antoine Duquesne.
La Roche a eu un député permanent (provincial), Jules Bastin. Et un député wallon, Jean-Pierre Dardenne. <5.000 h.
Bertogne a un député provincial, Bernard Moinet. <4.000
Bastogne a eu un député et ministre des Travaux publics de la plus grande longévité de l’histoire de la Belgique : la même personne, Louis Olivier. >15.000 h. Augmentation significative de +/- 4.000 h. depuis 1990.
Bastogne a eu un sénateur, secrétaire d’état « national », député et ministre wallon en la même personne : Guy Lutgen.
Bastogne a eu un député, ministre d’état devenu député européen, en la même personne : Gérard Deprez (de Noville exactement, mais n’a jamais été élu alors qu'il y habitait encore).
Bastogne a eu un député fédéral : Philippe Collard.
Bastogne a eu un ministre wallon et a un député en la même personne : Benoît Lutgen.

Si l’on veut prolonger vers le sud :
Vaux-sur-Sûre
a eu une députée fédérale : Michèle Detaille. >5.000 h. depuis 2010

Si l’on veut prolonger dans la vallée de l’Ourthe :
Hotton
a eu un ministre régional wallon, député régional, député fédéral, secrétaire d’état (donc fédéral) en la même personne : Philippe Courard. >5.000 h. à partir de 2004. Augmentation significative (de 2.000 habitants en relation avec le camp militaire).
Il est président du Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles
Durbuy a eu un député permanent, Marcel Raskin et une sénatrice : Marie-Thérèse Godinache. >10.000 h.

Personnages "de premier plan"
Les communes voisines de Houffalize ont par ailleurs fourni des personnages de premier plan au niveau supra communal.
Vielsalm.
Le Gouverneur de la Province Bernard Caprasse.
Le président actuel d’IDELUX Élie Deblire.
Bastogne a un président de parti : Benoît Lutgen (plus Gérard Deprez : voir note supra).
Manhay a eu un président de parti : Antoine Duquesne.

René Dislaire © Houffalize, le 11 avril 2018
======================================
Du même auteur : Liens vers des publications de l’auteur
* Cliquer ici
======================================

Présentation. Constat. Houffalize n’a plus envoyé de mandataire du niveau égal ou supérieur à député depuis bien avant 68. Les gens de 70 ans n’ont jamais eu l’occasion de voter pour l’un d’eux.

  • Qui? My name is Nobody.
634 lectures
Portrait de ReneDislaire
René Dislaire