Humour pascal. La cloche. Sonnet

Leonard de Vinci. La Cene. Judas. En danseuse.

Humour pascal. La cloche. Sonnet

Le Jeudi Saint n’a rien d’un jour commémorant
Quoi que ce soit de triste. La Cène était finie
De quoi plaire à Vinci. Jésus en soupirant
Déclare à ses sherpas : « Prolongeons la partie ».

Autrement dit : « J’ai soif ». Phrase pur jus biblique.
Mandant son trésorier d’aller il le chargea
Chez l’arabe du coin, qui tenait night boutique
Marchander un cubi de rouge de Jaffa.

Il dut se résigner à revenir bredouille
Le seul vin qui restât coûtait la peau des couilles.
L’apôtre dit au Christ, en soumsoum vraiment cloche :

« Refaites donc le coup des noces de Cana »
Mais Jésus bougonna, d‘un non sa tête hoche.
Enfourchant son vélo sur ce Judas cana.

René Dislaire © Houffalize, le 30 mars 2018

Présentation. Pour Pâques. La cloche. Sonnet. Fiction anachronique. Rupture de stock au night shop. La vraie histoire de Judas.

======================================
Du même auteur : Liens vers des publications de l’auteur
* Cliquer ici
======================================