La Chambre de Jacob, de Virginia Woolf

Sur une plage des Cornouailles, Betty Flanders regarde son fils Jacob et ses frères qui jouent dans le sable. Des années plus tard, nous retrouvons Jacob, étudiant en lettres à Cambridge, parmi ses camarades. Bientôt diplômé, le jeune homme apparaît aussi instable dans son existence professionnelle que dans sa vie affective. Mal adapté à la vie moderne, il se demande si la Grèce antique, objet de ses études, n’offrirait pas un meilleur cadre à son ennui…
Qu’a-t-on dit d’une vie lorsqu’on l’a simplement résumée ? Rien qui touche aux hasards qui l’ont tissée, à la vérité d’un être comme de ses inclinations. Jacob naît, vit, meurt. Que restera-t-il de lui, lorsqu’il aura disparu ? Des objets dispersés dans une chambre à coucher, indices de celui qu’il fut et qui reste une énigme…
De l’enfance jusqu’à la guerre, Virginia Woolf invite son lecteur à un voyage à l’orée des sens. De la personnalité et du caractère de Jacob, elle ne livre que des impressions fugitives et le peu qu’en savaient les témoins de sa vie. Le flot des souvenirs et des affects dessine alors le portrait d’un homme et de son milieu, plus vivant qu’une biographie détaillée.

L’auteur
Virginia Woolf (1882-1941), écrivain britannique, est l'auteure d'une œuvre dense et riche où se détachent La Traversée des apparences, Vers le phare, Orlando, Les Années, Les Vagues et Mrs Dalloway (1925), mais aussi de nombreuses nouvelles et des essais de critique littéraire ou de combat féministe (Trois guinées, 1938). Épouse de Leonard Woolf, écrivain et éditeur, elle est sujette très tôt à des troubles psychiques, qui la conduisent à la dépression. Néanmoins, l'écriture, son rôle au sein du groupe de Bloomsbury, composé d'intellectuels, d'artistes et de critiques, lui permettent de garder la tête « hors de l'eau » : sa démarche créative, faisant la part belle à l'expression sensible de l'intériorité, dans sa forme parfois la plus primitive et inconsciente (le « stream of consciousness »), a inauguré une veine nouvelle dans la création littéraire, qui inspire encore aujourd'hui encore bon nombre d'écrivains. Elle se suicide par noyade dans la rivière proche de sa maison de Rodmell.

Traduction : Jean Talva
Prix : 7.80 €
EAN : 9782377350988
Editions Archipoche