Le Prix de la vitesse d’après l’œuvre de Mat Oxley

écrit par VandenHende
le 06/05/2018
Le Prix de la vitesse d’après l’œuvre de Mat Oxley

La guerre froide s'est aussi jouée sur les circuits.

Au début des années 1960, en pleine guerre froide, les blocs de l’Est et de l’Ouest s’affrontent aussi sur les Grands Prix de moto en Europe. Utilisant la technologie des fameuses fusées V-1 des nazis, l’usine est-allemande MZ construit les motos les plus puissantes. Alors qu’il s’apprête à devenir le prochain champion du monde, Ernst Degner, pilote vedette de MZ, décide de vendre leur secret aux Japonais de Suzuki, récemment lancés dans la compétition. Il espère par ce marché obtenir un sauf-conduit pour sa famille et les faire passer de l’autre côté du mur. Quitte à passer pour un traître aux yeux des communistes...

Récit d’espionnage digne du Pont des espions version moto, Le Prix de la vitesse raconte à la fois l’avènement des constructeurs japonais sur la compétition internationale et l’une des histoires humaines les plus incroyables du sport mécanique. Christian Papazoglakis change de registre et s’affranchit du format franco-belge traditionnel pour adapter Stealing Speed de Mat Oxley dans un passionnant roman graphique.

Editions Glénat
Scénariste, dessinateur et coloriste Christian Papazoglakis
Format : 175 x 248 mm
192 pages
Façonnage : Cartonné
EAN/ISBN : 9782344028537
Prix : 19.00 €

  • Le Prix de la vitesse d’après l’œuvre de Mat Oxley
247 lectures
Portrait de VandenHende
Van den Hende"