Les Japonais (Karyn Poupée)

Voici un livre à lire afin de préparer au Japon mais aussi afin de confronter le contenu du livre à la réalité.

J'ai lu ce livre en prenant des notes, notamment le vocabulaire japonais écrit en romaji (notre alphabet latin). Cela m'a été fort utile lorsque je suis parti au Japon. Le livre fut aussi utile pour le chapitre sur la nourriture, ainsi j'avais une idée de ce que je voulais absolument déguster au Japon.
Le livre couvre divers sujets tels que la technologie, l'innovation, la musique, les thèmes contribuant au "soft power," du pays, les traditions, le rôle des média, ...

Je regrette juste le fait que ce livre soit trop généraliste mais c'est ce qui en fait aussi sa qualité car lors des dernières pages l'auteure nous donne des livres de référence complémentaires pour celles et ceux qui veulent en savoir plus.

Le livre souligne souvent la quête de qualité et d'innovation de la civilisation japonaise, le tout dans le respect des traditions ancestrales. J'aurai vraiment voulu voir un développement au sujet du monde du travail.

Au Japon j'ai donc vérifié le fait que le contenu de ce livre reflète bien la réalité et c'est effectivement le cas. Par contre le livre ne parle pas du fait qu'il n'existe aucun musée sur la seconde guerre mondiale au Japon à l'exception du rare musée Yamato à Tokyo (et probablement de quelques autres), car les japonais veulent oublier ce passé. J'aurai voulu voir développé le chapitre sur la mort au travail (le Karoshi) même si on en parle succintement ou sur les gens exclus de la société et qui vivent en marge de celle-ci (le sujet est effectivement effleuré).

Le livre originel de cette journaliste française vivant au Japon date de 2007. Pour cette édition Karyn Poupée a actualisé son texte pour y inclure le drame de Fukushima. Karyn Poupée fait sienne la fascination et l’enthousiasme des Japonais pour la technologie (en se moquant au passage de la situation en France), mais elle y consacre beaucoup trop de pages passant un peu rapidement sur les problèmes de la société japonaise même si elle aborde la pauvreté (certains Japonais vivant d'ailleurs dans les internet cafés) : système éducatif abêtissant, ultra conformisme, invention du "bore-out" (placardisation), puissance des yakuza n’ont droit qu’à quelques lignes souvent sibyllines.

Le livre étant déjà épais, il aurait sans doute fallu consacrer moins de pages à l’éloge des performances technologiques et industrielles nippones pour pouvoir aborder ces sujets. Si vous souhaitez allez plus avant sur ces thèmes, je recommande la lecture d’Homo Japonicus de Muriel Jolivet, chez Picquier, enquête journalistique et sociologique fouillée établie à partir de témoignages sur le mal être des Japonais.

Ceci étant dit cela reste un livre que je conseille fortement comme première approche du Japon car il donne une vision globale du pays.

Mes autres reportages Ardenneweb

Fukumi Expo

Passerelle Japon

Centre d'études japonaises