Bruxelles accueille ''Claude Monet, l'expérience immersive''

A partir du 28 novembre dans la galerie Horta à 200 mètres de la Grand Place.

Et si, soudain, l'œuvre de Claude Monet s’animait sous vos yeux? Si, par un mariage de la technologie et de l’art, vous plongiez littéralement dans plus de 300 tableaux du maître pour une expérience artistique et sensorielle unique qui allie mapping et réalité virtuelle (VR) ? C'est à un tel voyage qu'Exhibition Hub, PME bruxelloise spécialisée dans la conception et la production d’expositions immersives, vous convie.

Après un passage remarqué dans la capitale catalane Barcelone, ''Monet, l’expérience immersive'' prendra ses quartiers à partir du 28 novembre prochain à Bruxelles, dans la Galerie Horta – un lieu unique, à 200m de la Grand Place – pour le volet belge de l'exposition. Une expérience immersive exceptionnelle, au détour des œuvres de Claude Monet et au fil de la vie du maître de la lumière qu'il était... Entre coups de pinceaux et réalité virtuelle (VR), pour l'éveil des sens et le plaisir des pupilles avec la musique originale du compositeur belge Michelino Bisceglia.

Un événement-phare et un véritable atout pour la ville de Bruxelles, qui se réjouit d’accueillir cette exposition, comme en témoigne Philippe Close, bourgmestre de la ville : ‘‘Les expositions immersives sont une nouvelle façon de découvrir les artistes majeurs. Cette alliance entre la culture et la technologie permet, au travers d’une expérience unique, de révéler les secrets des plus grands tableaux. Exhibition Hub a réussi ce pari. Fort de son succès, il décide d’une implantation au coeur de la capitale de 500 millions d’Européens. Incontestablement un merveilleux atout pour notre belle ville de Bruxelles.’’
Déjà responsable de plusieurs expériences immersives du genre, Exhibition Hub s'attaque désormais à l'œuvre du Claude Monet, fondateur et chef de file du mouvement impressionniste. Loin de vouloir remplacer les musées, dont le rôle de passeurs d'histoire et de culture demeure essentiel, cette exposition entend fédérer un public plus large, pas forcément habitué aux musées, et ainsi offrir une porte d'entrée nouvelle et complémentaire vers l'art.

Des voyages encerclés de lumière
L'exposition retrace la trajectoire de Claude Monet au travers de ses nombreux voyages. Ainsi, celui-ci peint à Rouen, Bordighera en Italie, Antibes, Belle-Île-en-Mer, Oslo ou encore Venise... Monet vécut également un court moment à Madrid, mais cette-fois n'y sortit pas ses pinceaux. Ces pérégrinations et son travail unique de la lumière constituent le fil conducteur de l'exposition. Cette lumière dont se cache l'iconique ''Femme à l'ombrelle'' ou dans laquelle sont baignés ses fameux ''Coquelicots''.

Cette lumière qui l'obsède jusqu'à peindre la Cathédrale de Rouen sur une quarantaine de tableaux, représentant l'édifice à des angles de vues mais surtout des moments de la journée différents. Le Parlement de Londres fit aussi l'objet d'une telle série, tout comme la gare Saint-Lazare, reconstituée en trois dimensions à l'occasion de l'exposition, pour en appréhender la beauté en long, en large et dans toute sa profondeur...
Le Clos Normand de Giverny, propriété acquise en mai 1883 par le peintre et transformé en un magnifique et luxuriant jardin, fut également la source d'une similaire inspiration et nourrit sa fascination pour la lumière du jour. Ses différents tableaux de ponts, comme celui dit japonais du célèbre ''Bassin aux nymphéas, harmonie verte'', peuvent en attester. Une propriété magnifique, elle-aussi entièrement reconstitué pour l'occasion et prenant vie sous vos yeux, du vent faisant frémir les feuillages au vol gracieux des libellules en passant par les carpes nageant dans l'étang... Sans oublier ce fameux pont, sur lequel les visiteurs pourront à l'envi se photographier.

Un véritable défi technologique
Cette prouesse n'aurait pas été possible sans le concours de la société Dirty Monitor, spécialiste èsmapping et productions audio-visuelles basée à Charleroi. De concert avec le créateur de l'événement Mario Iacampo, les artificiers de Dirty Monitor ont sélectionné plus de 300 tableaux du maître et utilisé pas moins de 100 000 images pour animer son œuvre au moyen de 60 projeteurs. Sur les murs bien sûr, mais aussi sur le sol, les peintures s'animent tantôt de manière spectaculaire, tantôt de manière plus subtile, en très grands ou plus petits formats.
En outre, certains endroits ont été totalement recréés grâce à la 3D et intégrés aux tableaux, le tout étant adapté aux différents lieux accueillant l'expo. Ainsi la Galerie Horta bruxelloise, avec ses grands escaliers et ses deux niveaux, se révèle idéale pour une telle exposition, augmentant les possibilités en jouant sur les perspectives et la profondeur, et permettant au public d'apprécier depuis l'étage les peintures animées au sol. Sans parler de sa localisation, en plein coeur de la capitale et quelques mètres de la Gare Centrale.

''Claude Monet, l'expérience immersive'' offre également la possibilité de vivre une expérience de réalité virtuelle (VR). Un parcours de dix minutes dans les pas du maître français, que le visiteur découvrira muni de lunettes spéciales, permettant une immersion plus profonde encore. Enfin, une dernière salle permettra d'en apprendre d'avantage sur l'artiste et son œuvre, pour un ultime volet plus historique et théorique.
‘‘Claude Monet, l’expérience immersive’’ débarque donc à Bruxelles dès le 28 novembre pour le plus grand plaisir des aficionados du maître et aussi des néophytes, désireux de découvrir ses oeuvres emblématiques et surtout de rêver... Préparez-vous donc à une véritable odyssée dans les pas de Claude Monet, dont l'énorme héritage, pour vous, n'aura plus le moindre secret.

https://www.expo-monet.be